FFSA. : NICOLAS DESCHAUX S’AUTOPROCLAME… PRÉSIDENT À VIE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DU SPORT AUTOMOBILE.

-JEAN-PIERRE-DESCHAMP-et-NICOLAS-DESCHAUX-Photo-KART-MAG
NICOLAS-DESCHAUX-Avril-2016

NICOLAS-DESCHAUX-Avril-2016

 

 

Le 18 brumaire…

Nous étions pourtant bien le 29 juin de l’an 2016!

Nicolas Deschaux, Président à vie ?

Non, ce n’est pas une moquerie, mais bel et bien la triste réalité dans une Fédération Française en état de mort clinique sans plus aucun grand Championnat de France digne de ce nom !

En témoigne encore si besoin est, et après l’annulation en pleine saison du Championnat de France GT Tour, de la décision de David Salanon, le Rallyman N°1 actuel au Championnat de France 2016, lequel (voir lien) vient de claquer la porte… et de se retirer !

Vos nombreux mails de protestation n’ont pas empêché le Président de la FFSA. de faire accepter par une ‘majorité à sa botte’, la réforme des statuts de la Fédération.

Prenant prétexte d’une adaptation à la nouvelle carte des régions et aux règles de parité, elle bétonne définitivement le pouvoir de Nicolas Deschaux et son directoire.

De ses sujets, ses courtisans et autres petits marquis….

Le vrai but de la manœuvre étant naturellement essentiellement clairement d’affaiblir l’opposition.

D’abord, il faut désormais 50 % des voix (au lieu d’un tiers) pour convoquer une AG. (Assemblée Générale).

De plus les droits de vote des ligues sont «rééquilibrés» au détriment des plus fortes (60 voix) au profit des plus petites (20 voix).

Enterrée la règle «une licence = une voix» la Nouvelle Calédonie et la Guadeloupe pèseront le tiers de Rhône-Alpes ou bien de la Région Maine-Bretagne, les bastions de l’opposition, qui ont 100 fois plus de licenciés !

Imaginez le scandale… si le Président de la République reprenait l’idée !

On ose imaginer les réactions !

Avec ces nouvelles armes, la réélection de Nicolas Deschaux pour quatre ans à la Présidence ne sera qu’une formalité, évoquant celles des Républiques bananières ou de l’ex-URSS.

La date en a d’ailleurs déjà été fixée au 22 août, en pleines vacances et tout simplement le…. premier des 180 jours du délai après la fin des prochains JO. (Jeux Olympiques) comme le stipule le règlement du Ministère des Sports.

Un scrutin manifestement voulu dans la discrétion pendant que les licenciés farnientent en vacances…

Et pendant ces petits jeux de pouvoir, comment se porte le Sport Auto en France ?

Assez mal, merci !

Circuits, Rallyes, Montagne : tous les Championnats gérés par la FFSA. sont nettement en déclin ces dernières années.

Sans compter qu’il n’y a plus aucun Championnat de France comme autrefois à la belle époque, plus de Formule Ford, plus de Formule Renault, plus de F3, plus de GT et plus de Grand Prix de France de F1 !

Ce qui fait dire et avec raison à notre Rédac-Chef, créateur du Site autonewsinfo, Gilles Gaignault, présent depuis 40 ans dans le Sport Automobile que la FFSA. est, malheureusement devenue une coquille vide…

Hélas, plus ses résultats se détériorent, plus l’équipe dirigeante s’accroche au pouvoir au lieu de se remettre en question.

Huit années de pouvoir ont transformé le «petit caporal» mis en place par l’ex-Président Jacques Régis qui en sous-marin, dirige et contrôle depuis le paradis fiscal qu’est la lointaine Île Maurice et tire les ficelles en un Bonaparte autoritaire et ombrageux.

Pour preuve, le personnel du Quai de New York, évoquant des ordres, se posant la question :

« Qui te l’a demandé ? Chef ( Deschaux) ou Che-Chef (Régis) !

Or, l’histoire nous enseigne que les régimes ayant réduit au silence ou éliminé tous leurs opposants finissent quand même TOUS par tomber.

Soit après une révolution de palais, comme celle de Jacques Régis contre Jean Marie Balestre, soit un désastre total comme les deux empires Napoléoniens.

À défaut d’issue démocratique, la première option paraît nettement préférable.

 

-JEAN-PIERRE-DESCHAMP-et-NICOLAS-DESCHAUX-Photo-KART-MAG

JEAN PIERRE DESCHAMPS  et Nicolas DESCHAUX : Je T’AIME, MOI NON PLUS.. .-Photo-KART-MAG

 

Ajoutons tout de même deux trahisons d’opposants qui ne doivent sûrement pas être fiers, celles de deux traîtres, le vétéran André Diviés et plus curieux, le ‘Patriarche’ du Karting, l’homme incontournable de la discipline.

Celui qui aime et adore les honneurs et les médailles…

Que lui a-t-on proposé et offert en catimini, pour qu’il retourne sa veste, lui qui vociférait ces derniers mois et hurlait aux loups contre le système Deschaux ?

On ne devrait pas tarder à le savoir.

En tout cas, il a perdu son HONNEUR !

 

Jean Paul CALMUS

Photos :
KART MAG – autonewsinfo et DR

NOTRE ARTICLE SUR LE COUP D’ÉCLAT DE DAVID SALANON

http://www.autonewsinfo.com/2016/06/27/david-salanon-se-retire-du-championnt-de-france-des-rallyes-2016-198326.html

Evenements FFSA

About Author

gilles