AU PIKE’S PEAK, LA NORMA DE ROMAIN DUMAS CONSERVE LE TEMPS DE RÉFÉRENCE PROVISOIRE

PIKE-S-PEAK-2016-La-NORMAde-ROMAIN-DUMAS

Romain Dumas affine ses réglages à Pikes Peak

 POLE S PEAK 2016 La NORMAde ROMAIN DUMAS.


PIKE'(S PEAK 2016 La NORMA de ROMAIN DUMAS en essais des le petit matin au lever du jour

 

Après avoir signé hier mercredi le meilleur temps provisoire des qualifications, Romain Dumas a poursuivi ce jeudi sa préparation pour la course de côte de Pikes Peak, qui se déroulera ce dimanche 26 juin.

Alors que les principaux favoris des autres catégories autos n’ont pas amélioré son chrono sur la partie basse de l’épreuve, le natif d’Alès a pris part ce jour aux essais libres sur la section du milieu.

L’occasion de travailler sur les réglages de sa Norma M20 RD Limited Spec-2016 sur une portion majoritairement composée d’épingles.

Si Romain Dumas avait déjà eu l’occasion de rouler sur ce deuxième secteur de la montée de Pikes Peak mardi, lors des essais « optionnels », la logique était cette fois bien différente.

En début de semaine, il avait bouclé les premiers kilomètres de la nouvelle Norma M20 RD Limited Spec-2016 en haute montagne. Cette fois, le vainqueur de l’édition 2014 a clairement cherché à optimiser le comportement de son prototype.

 

 PIKE-S-PEAK-2016-La-NORMAde-ROMAIN-DUMAS


PIKE-S-PEAK-2016-La-NORMA de ROMAIN-DUMAS

 

Ainsi, après son run de qualification la veille sur la partie basse – la plus rapide du parcours – il a eu l’opportunité de poursuivre cette mise au point sur un profil plus lent, avec de nombreuses épingles, et ce à plus de 3400 mètres d’altitude.

Romain et son team ont, entre autres, amélioré l’agilité de l’auto et sa tenue de route, cherchant une plus grande facilité de pilotage dans l’optique de la course.

Avec quatre runs entre Glen Cove et Devil’s Playground, la séance a été pour le moins studieuse, le pilote de la Norma N°30, battant par ailleurs ses chronos signés en 2014!

 

ROMAIN DUMAS et NORBERT SANTOS - photo Claude MOLINIER

ROMAIN DUMAS et NORBERT SANTOS – Photo Claude MOLINIER

 

A l’issue de sa journée, Romain expliquait à son ami, patron de la firme NORMA, Norbert Santos

« Ces essais sur la portion du milieu ont été productifs. Nous avons pu passer en revue un certain nombre de pistes de réglages et nous avançons selon le planning établi »

Et il poursuivait:

« Même si je connaissais déjà le parcours, nous étions dans une certaine phase de découverte mardi. Aujourd’hui, nous avions un peu plus de recul, plus de temps pour travailler aussi. Il ne faut pas oublier que la voiture est relativement récente et que c’est un défi complètement nouveau d’avoir quatre roues motrices. Nous avons donc travaillé sur ce point, sur une partie bien différente d’hier et qui s’y prête bien. Nous avons bien progressé à ce niveau mais nous découvrons aussi de nouvelles problématiques. En parallèle, les protos électriques n’ont pas amélioré notre chrono des qualifications. C’est positif mais cela nous montre aussi que l’écart n’est pas important et qu’il ne faut pas se relâcher.»

Après les catégories Unlimited – dont Romain Dumas fait partie – et Time Attack 1 hier mercredi, les concurrents des catégories Electric, Open Wheel ou encore Time Attack 2 évoluaient ce jour sur la partie basse de la montée, sur laquelle se tiennent les qualifications.

Le pilote tricolore victorieux dimanche dernier des très célèbres 24 Heures du Mans, une épreuve qui fait rêver les Américains qui l’entourent énormément, conserve donc le chrono de référence, en 3’34.552, mais ses rivaux sont proches, dont le tenant du titre Rhys Millen, qui pointe à moins de deux secondes.

Romain Dumas effectuera ce vendredi ses derniers essais officiels à Pikes Peak, sur la section du haut qui culmine à plus de 4300 mètres d’altitude.

Une partie vertigineuse et bosselée qui s’annonce à nouveau enrichissante.

 

Peter GRISWOLD

Photos : Team et Claude MOLINIER 

 

 

Pike Peak

About Author

gilles