LE PRÉSIDENT DE TOYOTA AKIO TOYODA : ‘NOUS SERONS AU MANS EN 2017’

24 HEURES du MANS 2016 - Les deux TOYOTA dans la DUNLOP - Photo Thierry COULIBALY

 

 

UNE PANNE PRIVE LE TOYOTA RACING DE LA VICTOIRE À UN TOUR DE L’ARRIVÉE DES 24 HEURES DU MANS 2016

 

 24 HEURES DU MANS 2016 -La TOYOTA TS050 est poussée apres son arrivée et un dernier tour au talenti en plus fr srpt minutes


24 HEURES DU MANS 2016 -La TOYOTA TS050 est poussée après son arrivée et un dernier tour au ralenti en plus de sept minutes, synonyme de déclassement  – Photo Toyota

 

L’équipe TOYOTA Racing a finalement du se contenter de la deuxième place des 24 Heures du Mans 2016 et vu la victoire qui lui semblait enfin acquise, lui échapper à quelques minutes de l’arrivée.

Les deux Toyota TS050 Hybrid ont mené la course, tour à tour dans une lutte pleine de suspense pour pouvoir remporter cette 84éme édition des 24 Heures du Mans face à leur unique adversaire,  la Porsche N°2.

 

 24 HEURES DU MANS 2016 - La TOYOTA N°5 Dans la courbe d'INDIANAPOLIS- Photo Thierry COULIBALY


24 HEURES DU MANS 2016 – La TOYOTA N°5 Dans la courbe d’INDIANAPOLIS- Photo Thierry COULIBALY

 

Mais alors que la Toyota N°5 du trio Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, se dirigeait vers son dernier tour et la victoire  au bout des 13,629 km qu’il lui restait à parcourir, avec Kazuki Nakajima à son volant, une perte de puissance soudaine a causé son inattendu abandon! Malgré les efforts pour la faire repartir, son temps sur le dernier tour, supérieur aux six minutes  accordé par le règlement, l’exclut malheureusement du classement général final.

Les raisons de l’abandon et suivi pour cause de ce règlement du déclassement de cette Toyota N°5, sont désormais connu : Un conduit en carbone entre le Turbo et l’ échangeur cassé ou fêlé et qui a entraîné immédiatement la perte de puissance de celle qui aurait du remporter les 24 heures du Mans 2016!

 

24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY

 

La TS050 n°6 de Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi, longtemps en tête de la course, occupait la troisième position avant l’arrêt de la voiture sœur. Elle termine donc à la deuxième place, derrière la Porsche N°2 de Romain Dumas, Neel Jano et Marc Lieb.

En 18 participations depuis 1985, ce résultat marque  précisons-le, le sixième podium et la … cinquième seconde place de Toyota au Mans.

L’épreuve a été l’une des plus disputées de l’histoire des 24 Heures du Mans, avec trois voitures engagées dans une lutte très serrée du début à la fin.

Équipée d’un moteur V6 essence 2,4 litres turbocompressé et d’un système hybride inscrit en classe 8 mégajoules, la TS050 s’est tout au long de la coure montrée très compétitive et incroyablement supérieure aux voitures Allemandes, Porsche et Audi, cette derniére jamais dans le coup pour la victoire.

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Ls-deux-TOYOTA-quittent-leurs-stands-Photo-Thierry-COULIBALY


24-HEURES du MANS 2016-Les deux TOYOTA  quittent leurs stands-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Grâce à une consommation de carburant plus faible, elle enchaînait des relais de 14 tours et s’arrêtait donc moins souvent que ses rivales qui en parcouraient un de moins.

Elle a également établi le meilleur tour en course avec Kamui Kobayashi, avec un chrono de 3’ minutes 21 secondes 445 millièmes!

Avant la panne dramatique subie à quelques minutes de l’arrivée, les TS050 n’ont rencontré que des problèmes mineurs : un arrêt supplémentaire en début de course dû à des vibrations des pneus pour la numéro 5, deux arrêts pour réparer la carrosserie de la numéro 6, suite à un contact avec un autre concurrent, puis à une sortie de piste de Kobayashi.

 

 TOYOTA Le president AKYO TOYADA


Le Président AKYO TOYADA :  » TOYOTA sera au d »pzrt au MANS en 2017 »

 

L’équipe Toyota va analyser la cause du problème survenu à a N°5 dans le cadre de la préparation aux 24 Heures du Mans 2017, qui débute dès maintenant comme la confirmé le Président de Toyota Motor Corporation, Akio Toyoda, lequel n’a pas tardé à réagir et a déclaré :

« Du fond de mon cœur, je tiens à remercier tous ceux qui ont apporté leur soutien incroyable au cours de ces 24 Heures du Mans. Au sein de Toyota Gazoo Racing, nous avons mis une pression énorme sur nous-mêmes pour mettre fin à notre série de défaites au Mans et nous avons bataillé férocement pour tenter de venger les défaites passés. Tous nos hommes, tous nos mécaniciens, ingénieurs, pilotes, fournisseurs impliqués avec l’équipe, ont consentis des sacrifices incroyables en fournissant une meilleure voiture cette année au Mans. Tout comme nos rêves qui étaient enfin sur le point de se réaliser. Hélas nous avons dû tout oublier dans notre esprit, lequel s’est subitement transformé en un immense chagrin, une infinie tristesse incroyable en découvrant ce qui se déroulait sous nos yeux. Les Toyota étaient devenues si fortes et si rapides cette année au Mans. Mais l’équipe Porsche s’est montrée encore plus forte. Rouler encore plus vite que nos adversaires durant ces 24 heures de course, n’est pas facile. »

 

24 HEURES du MANS 2016 - Les deux leaders dimanche matin, La TOYOTA N° 6 et la PORSCHE N°2 - Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES du MANS 2016 – Les deux leaders dimanche matin, La TOYOTA N° 6 et la PORSCHE N°2 – Photo Thierry COULIBALY

 

Et il enchaîne :

« Quand je pense à tout ce que l’équipe doit vivre depuis l’arrivée, sans parler de tous ceux qui nous ont soutenu. Honnêtement, je ne sais pas quoi dire. Je ne parviens  pas à trouver les mots justes. Chez Toyota Gazoo Racing, nous sommes ‘mauvais perdants’. Nous ne roulons pas sans avoir le sentiment de ce que cela peut donner de perdre. Après avoir goûté à la vraie amertume d’avoir perdu, nous allons revenir dans l’arène du Championnat du Monde d’Endurance l’an prochain, et nous allons revenir batailler et lutter  à nouveau aux 24 Heures du Mans. Notre objectif  sera de construire des voitures encore plus performantes. Pour cela, nous allons  naturellement  revenir au Mans. Je tiens à exprimer toute ma gratitude à tous les concurrents et tous les pilotes avec qui nous avons lutté sur la piste au Mans, plus particulièrement Porsche et Audi. Nous serons de retour l’année prochaine, nous allons renaître et nous serons prêts à nous battre de toutes nos forces. Regardez les ‘mauvais perdants’, Toyota, sur la piste l’année prochaine. La lutte n’est pas terminée ! »

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Les-deux-TOYOTA-dans-la-DUNLOP-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-du-MANS-2016-Les-deux-TOYOTA-dans-la-DUNLOP-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

De tels propos sont réconfortants et démontrent le fair-play des hommes de Toyota et de son N°1, le Président.

Au vu du déroulement de ces 24 Heures, il n’a franchement pas manqué grand-chose- un petit tour-  pour que la victoire s’offre enfin à la firme Japonaise …

Sur qu’on va bien analyser ce qui s’est soudainement incroyablement passé au pire moment alors qu’il ne restait plus que cinq minutes, afin d’y remédier avant de se relancer dans l’aventure mancelle.

 

 24 HEURES du MANS 2016 - Les deux TOYOTA TS050 au lever du jour au petit matin - Photo Thierry COULIBALY


24 HEURES du MANS 2016 – Les deux TOYOTA TS050 au lever du jour au petit matin – Photo Thierry COULIBALY

 

Numéro 1 mondial des ventes d’automobiles, Toyota va assurément déployer des moyens humains et techniques encore plus importants pour enfin triompher et gagner ces 24 Heures du Mans, cette épreuve ‘ Unique’, ‘Magique’ , ‘Mythique’ qu’au pays du Soleil Levant, on appelle ‘’ Le long, long jour’’

 

 24 HEURES du MANS 20216 - WEC 2015 - TOSHIO SATO, Patron du Team TOYOTA

24 HEURES du MANS 20216 – Toschio SATO, Patron du Team TOYOTA

 

De son côté Toshio Sato, Président de l’écurie Toyota, conclut:

« Je reste très fier de nos efforts, pas seulement aujourd’hui mais depuis l’an dernier. Je remercie les équipes de Higashi-Fuji et de Cologne, ainsi que notre partenaire ORECA. La manière dont nous avons réagi à la déception de 2015, en développant un nouveau châssis et une nouvelle motorisation en si peu de temps, a été impressionnante. La TS050 affiche des performances très élevées. Nous avons travaillé en équipe et participé à une édition exceptionnelle des 24 Heures du Mans. Bravo à Porsche pour leur victoire. Je n’ai pas de mots pour décrire nos émotions. Nous reviendrons encore plus forts et plus déterminés pour gagner. »

Qu’ajouter?

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY et Emmanuel LEROUX

 

24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY-

24-HEURES-du-MANS-2016-Maigre consolation pour TOYOTA, la TS050 N°6 est classée seconde Photo Thierry COULIBALY-

24 H du Mans Le Mans Sport

About Author

gilles