DERNIERS ESSAIS LIBRES DES 24 HEURES DU MANS 2016. LA PLUIE S’EN MÊLE…

24-HEURES-du-MANS-2016-Porsche-919-Hybrid-de-Neel-JANI-Romain-DUMAS-et-Marc-LIEB-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Porsche-919-Hybrid-de-Neel-JANI-Romain-DUMAS-et-Marc-LIEB-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-du-MANS-2016- Meilleur temps actuel pour la Porsche-919-Hybrid de Neel JANI-Romain DUMAS et Marc LIEB-Photo Thierry-COULIBALY.

 

La dernière séance des essais qualificatifs s’est essentiellement déroulée sur une piste détrempée, perturbant les programmes des Teams avant l’ultime session des qualifications programmée, elle, entre 22 Heures et minuit

Et la pluie s’en est mêlée…

Débutée sur une piste sèche, cette deuxième séance d’essais qualificatifs s’annonçait très disputée.

Dès le feu vert, les ténors ont donc entamé des tours de plus en plus rapides, tournant après seulement quelques boucles dans les 3’23’’.

On pensait alors que tout le monde allait essayer de ‘’claquer’’ un temps avant la pluie prévue dans la soirée pour la séance des qualifs.

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Porsche-919-Hybrid-de-Neel-JANI-Romain-DUMAS-et-Marc-LIEB-Photo-Thierry-COULIBALY.


24 HEURES du MANS 2016-Porsche 919 Hybrid de Neel JANI-Romain DUMAS et Marc LIEB-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Mais l’averse redoutée est arrivée plus tôt que prévu, tuant dans l’œuf tous les appétits de revanche qui avaient pu germer chez Toyota et Audi.

Cette séance s’est vite ensuite déroulée entièrement sur piste mouillée, nécessitant l’utilisation des pneus pluies intermédiaires entre les maxi pluie et les fameux hybrides développés par Michelin et qui permettent de rouler avec des pneus lisses comme des slicks sur une piste pourtant humide, mais non détrempée, sans perte de grip ni de performances.

L’ensemble des équipes, toutes catégories confondues, a donc au final profité de cette séance pour peaufiner les réglages « pluie », et ainsi balayer tout l’éventail de possibilités offertes par l’aérodynamisme, les suspensions, les hauteurs de caisse, et les réglages de trains roulants, de différentiels, etc.

Ainsi, avant le départ de ces 24 Heures, tous les cas de figure ont pu être testés… il ne manque que la neige certes, mais naturellement très improbable en juin dans la Sarthe!

 

24 HEURES du MANS 2016 -La TOYOTA TS050 N°5 Photo Thierry COULIBALY.

24 HEURES du MANS 2016 -La TOYOTA TS050 N°5 Photo Thierry COULIBALY.

 

Les temps réalisés lors de la première séance, disputée hier mercredi, restent donc les temps de référence pour constituer la grille de départ de samedi, en attendant la troisième qualification de ce soir 22h00.

On n’est jamais à l’abri d’une (bonne !) surprise !

Même si dans tous les Teams, on s’attendait à une quatrième et ultime séance prévue sur une piste bien mouillée, la météo ne laissant guère de doutes…

C’est donc très probablement une 1ére ligne Porsche qui devrait lancer samedi cette 84éme édition des 24 Heures du Mans !

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Thierry COULIBALY

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles