24 HEURES DU MANS 2016 – J-3 : 24 BONNES RAISONS DE VENIR AU MANS…

CIRCUIT DU MANS 2012-LES STANDS VU DU CIEL-Photo-ROLEX-pour-autonewsinfo

 

 CIRCUIT-DU-MANS-La-grille-de-depart-des-24-HEURES-le-samedi-14-JUIN-2015.


CIRCUIT-DU-MANS-La-grille-de-départ-des-24-HEURES-le-samedi-14-JUIN-2015.

 

 

Dans trois jours exactement, ce samedi 18 juin à 15 heures, sera donné le départ des 24 Heures du Mans. Voilà les 24 raisons qui rendront inoubliable cette 84éme édition, dans l’ordre ou le désordre.

 

 24-HEURES-DU-MANS-CAMION-2015-Le-circuit-vu-du-ciel


24-HEURES-DU-MANS-CAMION-2015-Le-circuit-vu-du-ciel

 

1-Voir 60 voitures évoluer sur la piste. Pour la première fois, 60 voitures seront au départ des 24 Heures du Mans 2016, un record depuis les années 50 ! Grâce aux quatre nouveaux stands construits en un temps record, 9 LM P1, 23 LM P2, 14 LM GTE Pro, 13 LM GTE Am et la voiture du 56éme stand du multi -handicapé Frédéric Sausset, seront au départ le 18 juin ;

2-Apercevoir Brad Pitt, starter d’honneur de cette 84éme édition, agiter le drapeau tricolore pour libérer les 60 bolides samedi à 15 Heures.

3-Savoir si Porsche confirmera son succès de 2015. De retour dans la catégorie reine en 2014, il n’a fallu qu’une année au constructeur Allemand pour apprendre et réaliser la saison parfaite en 2015, avec la victoire au Mans et les deux titres mondiaux des pilotes et constructeurs en Championnat du monde d’endurance WEC.

4-Varier les plaisirs entre endurance et football. Inutile de choisir entre l’Euro de Football 2016 et les 24 Heures du Mans, tous les matchs seront retransmis en direct dans le Village des 24 Heures du Mans!

5-Assister à la bataille intense qui s’annonce en LM P1 entre Porsche, Audi et Toyota, qui aligneront deux bolides chacun. Au terme des deux premières manches du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA, bien malin celui qui pourra pronostiquer le vainqueur des 24 Heures du Mans 2016. D’autant qu’il faudra se méfier des équipes privées, Rebellion Racing et Bykolles Racing Team, à l’affût au cas ou et vu sur le podium en début de saison!

6-Assister au retour de Ford. 60 ans après sa première victoire en Sarthe  le dimanche 19 juin 1966, le constructeur Américain effectue son grand retour en catégorie LM GTE Pro avec quatre voitures en lice.

7-Voir si l’équipe Hong-Kongaise KCMG conservera son titre acquis en catégorie LM P2 face à des concurrents sur motivés pour lui reprendre le Trophée.

8-Profiter d’une vue imprenable et exceptionnelle sur le virage d’Indianapolis grâce au nouvel aménagement de la zone spectateur d’Arnage. Les voitures arrivent à pleine vitesse, et doivent négocier un virage en léger dévers, un spectacle à ne pas rater, notamment de nuit!

9-Voir un constructeur Français s’imposer. Si pour la victoire au général, les constructeurs tricolores n’ont que peu de chances, pour la victoire de la catégorie LM P2 les chances sont fortes avec Alpine, Ligier et Oreca, qui cumulent 18 voitures sur 23 au départ.

10-Vivre une semaine complète d’animations ! Du centre-ville du Mans au circuit, de nombreuses animations seront proposées aux spectateurs du 12 au 19 juin. Pesage, Parade des pilotes, découvertes de la piste et des stands, concerts, séances d’autographes… sans oublier la Journée Test, véritable répétition générale, qui aura lieu le dimanche 5 juin ;

11-Savourer le spectacle intense et toujours indécis qu’offriront à coup sur les cinq constructeurs engagés dans la catégorie LM GTE Pro que sont Ferrari, Porsche, Corvette, Aston Martin et Ford.

12-Vibrer aux sons des trois grandes soirées de concerts organisées les mercredi 15, jeudi 16 et samedi 18 juin, avec, en têtes d’affiche : Shake Shake Go, Julian Perretta, The Shoes et The Avener.

13-Encourager les 32 pilotes Français au départ. Si les pilotes sous licence Britannique seront les plus nombreux (38), les Français seront quant à eux 32 au départ. Ils seront 5 à se battre pour décrocher la victoire : Benoît Tréluyer et Loïc Duval (Audi), Romain Dumas (Porsche), Stéphane Sarrazin (Toyota) ou encore Nicolas Prost (Rebellion).

14-Pour ces dames, découvrir le Pavillon des femmes, acte 2. Fort du succès rencontré en 2015, cet espace entièrement dédié aux femmes rouvrira ses portes, avec de nombreuses nouveautés au programme.

15-Suivre, dans la catégorie LM GTE Am, les performances des Gentlemen drivers engagés aux 24 Heures du Mans. Une catégorie dont le titre au Mans est toujours très disputé et indécis.

16-Se plonger au cœur des dernières technologies de réalité virtuelle grâce à la Virtual Room qui proposera à un public jeune et connecté une plongée, plus vraie que nature, au cœur de la course.

17-Suivre la course depuis les espaces Club, réservés aux membres de l’ACO, club auquel vous pourrez adhérer sur place. Les meilleurs endroits pour être confortablement installé, au cœur de l’événement ou en bord de piste et découvrir les nouvelles offres du Club (ACO Mobility, ACO Racing Auto ou Moto, ACO Classic et Prestige ainsi que ACO 12-25 ans).

18-Voir pour la première fois des LM P3 et des GT3 se battre sur le grand circuit de la Sarthe. En marge des 24 Heures du Mans, la course « Road to Le Mans » offrira à ces deux catégories de voiture, la possibilité de s’affronter pendant une course d’une durée d’une heure totalement inédite ! Sans oublier le Ferrari Challenge Trofeo Pirelli.

19-Croiser Miss 24 Heures du Mans / Le Maine Libre. 105 prétendantes de toute la France se sont présentées, mais une seulement vivra une aventure unique. La lauréate ayant été élue le 4 juin aux Galeries Lafayette du Mans.

20-Découvrir les talents de l’endurance venus d’Asie. Outre Toyota en LM P1, de nombreuses équipes et pilotes viennent d’Asie. C’est le cas d’Eurasia Motorsport (Philippines), Baxi DC Racing Alpine (Chine), KCMG (Hong-Kong), Team AAI (Taiwan) ou Clearwater Racing (Singapour).

21-Flâner dans le village des 24 Heures du Mans et découvrir les nombreuses boutiques, les expositions, les nombreux points de restauration aux offres très variées, les stands et animations destinés à faire le plein de souvenirs.

22-Supporter les deux femmes au départ. Elles seront deux à faire leurs débuts aux 24 Heures du Mans : la Française Inès Taittinger, âgée de 26 ans, engagée avec Pegasus Racing en LM P2 et Christina Nielsen, Danoise de 24 ans, en lice en LM GTE Am avec Formula Racing.

23-Découvrir la très attendue exposition historique de l’ACO qui cette année sera consacrée aux « Americans at Le Mans » et approcher de près pas moins de quinze sublimes américaines qui ont marquées l’histoire des 24 Heures du Mans.

24-Vivre un moment unique lors de la 84éme édition de la plus mythique course d’endurance au monde, qui s’annonce d’ores et déjà magique !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

 CIRCUIT-DU-MANS-Direction-de-course-Photo-Thierry-COULIBALY-


CIRCUIT-DU-MANS-Direction-de-course-Photo-Thierry-COULIBALY-

INFOS PRATIQUES

LES 24 HEURES DU MANS 2016

 

84éme édition et 3éme manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA 2016

Dates: 18 et 19 juin 2016

Tarif enceinte générale : 58.50 Euros (membres ACO) ; 78 Euros (non-membres ACO).

Gratuit pour les jeunes nés après le 19 juin 2000 et accompagnés d’un adulte.

Vérifications techniques et administratives : dimanche 12 et lundi 13 juin.

Essais libres et qualificatifs : mercredi 15 et jeudi 16 juin.

Départ des 84émes 24 Heures du Mans : samedi 18 juin 2016 à 15 h 00.

 

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles