AUX 12 HEURES DE PORTIMAO, VICTOIRE AU FINISH ET HISTORIQUE, FAÇON « GP » DE LA YAMAHA GMT 94

12,h,Portimao,2016,Ewc,Race

 

 MOTO-ENDURANCE-MONDIAL-2016-A-PORTIMAO-La-joie-des-vainqueurs-de-léquipe-YAPMAHA-GMT-94-au-coeur-de-la-nuit-Portugaise-en-Algarve


MOTO-ENDURANCE-MONDIAL-2016-A PORTIMAO- La joie des vainqueurs de l’équipe YAMAHA GMT 94 au cœur de la nuit Portugaise en Algarve

 

Du jamais vu en Endurance !

Après 12 heures de course, le GMT94 Yamaha l’emporte sur le fil de …0,081 s sur le Suzuki Endurance Racing Team.
L’équipe Honda Endurance Racing monte, elle, sur la troisième marche du podium

Assurément, les qualificatifs manquent !

Palpitante, époustouflante, émouvante, stressante…

La dernière demi-heure de course de ces 12 Heures de Portimão, seconde manche du Championnat du monde d’endurance moto 2016, a bouleversé tous les codes habituels de l’Endurance moto.

En effet on a assisté à du ‘ jamais vu ‘ David Checa pour le GMT94 Yamaha et Etienne Masson pour le Suzuki Endurance Racing Team, nous ayant fait vivre une arrivée de folie, digne d’un final de MotoGP et ce après 12 heures de duel !

 

 MOTO-ENDURANCE-MONDIAL-2016-A-PORTIMAO-la-SUZUKI-du-SERT-classée-seconde.


MOTO-ENDURANCE-MONDIAL-2016-A-PORTIMAO-la-SUZUKI-du-SERT-classée-seconde.

 

Car cette lutte entre le Suzuki Endurance Racing Team et le GMT94 Yamaha a débuté dès la première heure. La Suzuki N°1 et la Yamaha N°94, se sont partagés le commandement durant toute la course au gré des ravitaillements.

Derrière ces duellistes, le Honda Endurance Racing, a assuré sa course vers le podium et ce après avoir pourtant connu des essais difficiles avec un départ en 11éme position sur la grille, à la clé!

Seule équipe à lui barrer la route, le YART Yamaha Official EWC Team, a été retardé en fin de parcours par un problème d’échappement et termine finalement 4éme à deux tours de la Honda.

 24-HEURES-DU-MANS-MOTOS-Le-Team-APRIL-Motors-Events-


Le-Team-APRIL-Motors-Events-

 

Le Team April Moto Motors Events se classe à une belle 5éme place mais ‘ cerise sur le gâteau’ l’équipe revient surtout de Portimão …en tête du classement provisoire du Championnat mondial FIM EWC!

Ce team privé, superbement managé par l’ancien quadruple Champion du monde, Hervé Moineau, devance désirmais effectivement le Team Kawasaki SRC, le Suzuki Endurance Racing Team et le F.C.C. TSR Honda. Bien malchanceux au Mans lors de l’épreuve d’ouverture de la saison, le GMT94 Yamaha de Christophe Guyot, fait son entrée avec 45 points en 5éme position.

 

Tir groupé en Superstock

 

Un coup de chapeau s’impose aussi pour le Tati Team Beaujolais Racing, 6éme et premier Superstock classé, qui a fait une course parfaite.

Le Tati Team Beaujolais Racing devance le Völpker NRT48 Schubert Motors, qui passe en tête de la Coupe du Monde FIM Superstock, le Junior Team Le Mans Sud Suzuki et le Team 3Art Yam’Avenue.

Ils font tous un joli tir groupé à l’arrivée entre la 6éme et la 9éme place.

 

Des favoris malmenés

 MOTO ENDURANCE 2016 PORTIMAO - La YAMAHA GMT 94 avec David Checa - ©David Reygondeau.


MOTO ENDURANCE 2016 PORTIMAO – La YAMAHA GMT 94 avec David Checa – ©David Reygondeau.

 

Plusieurs animateurs du début de course, ont connu des fortunes diverses. Ainsi, le F.C.C. TSR Honda, trahi par son embrayage, termine loin, seulement 12éme.
Quant au Team Kawasaki SRC, parti en pole position, lui, il a été contraint à l’abandon après des problèmes de consommation d’essence et de surchauffe moteur.
Abandon aussi pour les régionaux de cette étape Portugaise, l’équipage du Parkalgar avec Miguel Oliveira et ce après plusieurs chutes…

Cette course extraordinaire bouleverse donc les classements du Championnat du monde FIM EWC.

Une équipe ‘privée’ est incroyablement en tête et Lucas Mahias, nouvelle recrue du GMT94 Yamaha, pointe, lui, en tête du classement pilote!

 

 MOTO-ENDURANCE-2016-PORTIMAO-la-lutte-a-été-intense-du-debut-a-la-fin-de-ces-12Hures-entre-la-YAMAHA-GMT-94-et-la-SUZUKI-du-SERT

MOTO-ENDURANCE-2016-PORTIMAO-la-lutte-a-été-intense-du-debut-a-la-fin-de-ces-12Hures-entre-la-YAMAHA-GMT-94-et-la-SUZUKI-du-SERT

 

A l’arrivée, Christophe Guyot, le ‘ Boss ‘ du Yamaha GMT 94 , expliquait :

« Nous pouvons être heureux de cette victoire qui est le fruit de beaucoup de travail de la part de mon équipe. Les pneumatiques Dunlop ont permis des performances hallucinantes. Ils font le triplé sur le podium et ce n’est pas un hasard. La Yamaha R1 est une machine fabuleuse et nous pouvons être fiers d’avoir démontré son potentiel. Nous avions opté pour une stratégie très offensive afin de pouvoir rivaliser avec les nombreux pilotes de vitesse présents ici. Nous consommions un peu plus, mais nous n’avons pas à regretter ce choix, payant durant les huit premières heures de course, même si nous avons rencontré une belle opposition sur la fin. »

David Checa : « Je dois d’abord remercier l’équipe qui a réalisé un super boulot durant la semaine et la course. Cette équipe est magique. On ne gagne pas tout seul en endurance. Et si tout le monde se rappellera de cette bagarre en fin de course, elle n’aurait jamais eu lieu sans mes coéquipiers qui ont été rapides et très forts durant douze heures. Enfin, ce final n’aurait pas connu une telle intensité sans la réplique d’Etienne Masson qui m’a vraiment étonné. Bravo à lui. »

Niccolò Canepa : « Si on m’avait dit que c’était ça l’Endurance, je ne l’aurais jamais cru. C’est incroyable. Le niveau ici vaut celui de tous les championnats du monde (Superbike et Grand prix ) auxquels j’ai participé. J’ai dû tout donner comme pour les courses de vitesse que je connais mieux. C’est fou. »

Lucas Mahias : « Je suis tellement content. C’est ma première course au guidon d’une machine officielle. La pression était énorme pour moi. Je suis content de l’avoir surmontée et d’avoir eu la confiance du team. J’ai pu me donner à fond. Il n’y avait pas d’autre solution pour gagner face à un tel plateau »

 

A leurs côtés, Etienne Masson, pilote du Suzuki Endurance Racing Team sur le dernier relais et classé second dans ses échappements, confiait, lui :

« Nous avons atteint une partie de l’objectif, marquer de gros points mais on ne gagne pas. Ca m’ennuie de finir si près mais de ne pas gagner »

Enfin, Freddy Foray, pilote de la Honda Endurance Racing, qui finit troisième, précisait :

« Nous avons eu une semaine difficile. Cette 3éme place est bonne pour le team mais il y a encore du travail à faire car nous sommes là pour gagner »

Enfin, Julien Enjolras, pilote du Tati Team Beaujolais Racing, expliquait :

« Ca n’a pas été une victoire facile mais nous n’avons fait aucune erreur et nous avons pu gérer notre course sans vraiment forcer »

Prochain rendez-vous en Championnat FIM EWC au Japon le 31 juillet pour les célébres 8 Heures de Suzuka.

 

Alfredo SORIA
Photos : EUROSPORT EVENTS

 

 MOTO-ENDURANCE-2016-PORTIMAO-La-YAMAHA-GMT-94-des-futurs-vainqueurs


MOTO-ENDURANCE-2016-PORTIMAO-La-YAMAHA-GMT-94-des-futurs-vainqueurs

LE CLASSEMENT DES 12 HEURES DE PORTIMAO

https://www.fimewc.com/wp-content/uploads/2016/06/12HPortimao16_RaceResults-1.pdf

 

trois-pilotes-rapides-et-bien-drivés-chez-April-Motors-Events..

Trois pilotes rapides et bien drivés chez April Motors Events par l’ancien Champion du Monde Hervé MOINEAU

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE

https://www.fimewc.com/standings/

Moto - Endurance Sport

About Author

gilles