TT ISLE OF MAN 2016 : HUTCHINSON CONTRE DUNLOP…

HUTCHINSON ET DUNLOP (PHOTO D'OUVERTURE) LES ROIS DE LA ROUTE

HUTCHINSON ET DUNLOP (PHOTO D’OUVERTURE) LES ROIS DE LA ROUTE

 

C’est assez marrant, dans le monde entier, chez les non initiés, ils sont quand même quelques milliards, si vous dites « Hutchinson » ou « Dunlop », on pensera que vous parlez de caoutchouc…

Mais si vous prononcez ces mots sur l’Île de Man ou en Irlande du Nord, c’est un peu comme évoquer Vuitton et Kenzo sur les Champs Elysées, Arsenal et le Real dans le foot, Les Blacks et les Springboks dans le rugby, des noms magiques, qui font vibrer…

Car nous sommes dans les courses sur route, le truc le plus taré qui soit au monde mais aussi l’expression la plus pure de la compétition moto, on roule à plus de 200 de MOYENNE sur des routes à deux voies bordées d’arbres, dans des villages pleins de coins de maisons, en montagne dans le brouillard et au bord du ravin…

Il y a des morts tous les ans, dès le premier vendredi du TT, il y en a eu deux.

 

DUNLOP, UNE LIGNÉE DE ROIS DE LA "RAOD RACE"

DUNLOP, UNE LIGNÉE DE ROIS DE LA « ROAD RACE »

 

Les essais durent une semaine, on roule tard le soir, puis les courses durent une semaine car il y a plein de cylindrées, y compris les side-cars et on roule un jour sur deux pour laisser à la population le temps de bosser et de bouffer…

Car on emprunte toute la route principale qui fait le tour de l’île, 60 km, 240 virages, et la population, les Manx,  est dans ses jardins à regarder passer les motos.

Le record en ligne droite est de 331 km/h, sur route on le rappelle, finalement le 355/km/h de Iannone au Mugello est très relatif…

Bien sûr, on parle d’interdiction, mais d’abord c’est ce qui a rendu l’île de Man célèbre dans le monde entier, c’est un trésor pour les Manx, plus que le fait que Nigel Mansell en soit originaire !

Et puis, faut-il interdire l’Everest où l’on se tue autant qu’à Man ?

Pour dire la vraie pureté de ces deux semaines, les motards du public, l’île est pleine à ras bord durant ces quinze jours, qui sont autorisés à rouler sur le circuit à deux reprises ont décidé de transformer cet événement assez dantesque d’ailleurs en roulage au nom de tous les morts du sport moto…

 

ROULAGE HOMMAGE,SOUS LA PLUIE ET 0 FOND DE CINQ 5 (OU DE SIX) PARTOUT

ROULAGE HOMMAGE,SOUS LA PLUIE ET A FOND DE CINQ  (OU DE SIX) PARTOUT

Bon, il y a plein de course et il faut être angliche pour s’y retrouver.

Les deux pilotes les plus rapides du moment s’appellent Michael Dunlop (il est né en Ulster), dont la famille a beaucoup gagné au TT et à la North West en Irlande mais au prix de nombreux décès, et Ian Hutchinson, né en Angleterre, dans le Yorkshire.

N’essayez pas de comprendre leurs interviews, il y en a partout sur le net, ils parlent anglais avec des cailloux dans la bouche, mais regardez leurs sourires épuisés mais radieux à l’arrivée, regardez les angles démentiels qu’ils prennent au ras des murs, ils sautent aussi, parfois en dévers comme à Ballaugh Bridge, ce sont des motards pur jus.

 

GUY MARTIN A BALLAUGH BRIDGE

GUY MARTIN A BALLAUGH BRIDGE

 

Parmi les courses disputées, deux sont particulièrement convoitées, le Superbike et le Supersport.

Ce qui est marrant, on est vraiment chez les Celtes, qui ne font rien comme les autres mais qui font tout très bien, c’est que les deux pilotes changent de marque de moto pour ces deux courses.

Ils roulent tous deux sur BMW en Superbike et sur Yamaha en Supersport.

En Superbike, Dunlop a gagné, Hutchinson deuxième.

 

HUTCHINSON ALIAS "HUTCHY" SUR SA YAMAHA

HUTCHINSON ALIAS « HUTCHY » SUR SA YAMAHA

 

Hutchinson qui est aujourd’hui le pilote le plus rapide au tour, il a atteint 132,803 mph (miles per hour) soit 213,725 km/h de moyenne en essais, a en revanche gagné le Supersport (et le Superstock la même journée !) devant Dunlop, qui a ensuite été exclu pour non-conformité de la moto au règlement.

Ce qui arrive tout le temps, pas seulement à Dunlop, les mécanos (les pilotes eux-mêmes en fait) sortent les tripes des machines comme pas possible alors forcément, des fois, ça déraille dans les règlements…

Voilà, Dunlop a évidemment dit qu’il passerait 135 mph de moyenne, chez les motards on sait aussi être de la gueule, mais surtout, on est fous à un point que les non initiés ne peuvent pas imaginer.

C’est peut-être une addiction, qui coûte beaucoup plus cher que la dope mais qui au total fait beaucoup moins de morts…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MCN (Motor Cycle News, Frozen Speed )

Résultats complets sur http://www.iomtt.com/

 

Sport

About Author

jeanlouis