24 HEURES DU MANS 2016. JOURNÉE PRÉLIMINAIRE: COMMENT CA MARCHE ?

24-HEURES-DU-MANS-2015-Presentation-des-bolides-Photo-Thierry-COULIBALY

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-Entree-circuit-des-24-HEURES-DU-MANS-Photo-autonewsinfo-


24 HEURES du MANS-2015-Entrée circuit des 24 HEURES du MANS-Photo Thierry COULIBALY

 

Ce dimanche, 5 juin, se déroulera la Journée Test des 24 Heures du Mans, véritable répétition générale deux semaines avant le sommet du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, programmé les 18 et 19 juin.

Les 60 voitures engagées aux 24 Heures du Mans prendront part à cette journée d’essais libres, mais comment ça fonctionne ?

A quoi sert la Journée Test ?

Le but de cette journée d’essais libres est de permettre aux concurrents de venir tester leurs voitures sur le circuit des 24 Heures du Mans. Les écuries peuvent s’installer dans l’enceinte du circuit et ne plus avoir à démonter leurs imposants dispositifs puisque les échéances importantes se succéderont ensuite avec le Pesage les 12 et 13 juin, les essais officiels les 15 et 16 puis la course les 18 et 19.

 

24-HEURES-DU-MANS-2016-JOURNEE-TEST

24-HEURES-DU-MANS-2016-JOURNEE-TEST

Qui doit participer à la Journée Test ?

En 2016, cette journée est réservée et devient obligatoire pour les 60 concurrents (équipes et voitures) engagés aux 24 Heures du Mans et les pilotes n’ayant jamais participé aux 24 Heures du Mans ou ne figurant pas sur la liste des pilotes confirmés depuis 2011.

De plus, conformément au règlement, les pilotes n’ayant jamais disputé l’épreuve, ne l’ayant plus couru depuis au moins 5 ans (toutes les éditions depuis 2011) ou pilotes de la catégorie bronze n’ayant pas participé aux 24 Heures du Mans 2015 auront obligatoirement suivi une formation sur simulateur agréé par l’Automobile Club de l’Ouest. Ils devront également effectuer 10 tours minimum lors de la Journée Test. L’ACO se réserve le droit de ne pas en retenir un, si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes.

A noter, les équipes ont la possibilité d’engager d’autres pilotes sur la Journée Test, dans la limite de cinq pilotes par équipage.

 

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-Presentation-des-bolides-Photo-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-DU-MANS-2015-Presentation-des-bolides-Photo-Thierry-COULIBALY

Quelles voitures ?

Les voitures autorisées à participer sont :

Les deux catégories de prototypes qui disputent les 24 Heures du Mans (LM P1 et LM P2) ; les deux catégories de LM GTE qui disputent les 24 Heures du Mans (LM GTE Pro et LM GTE Am), invitées aux 24 Heures du Mans 2016 selon les modalités du Règlement Particulier des 24 Heures du Mans ;

Les voitures, non invitées aux 24 Heures du Mans 2016 mais qui entrent dans le cadre d’expérimentations liées à l’épreuve ou au Championnat du Monde d’Endurance de la FIA (aucune n’est engagée cette année).

Les voitures innovantes, dans la limite de deux. Cette année, c’est la Morgan LM P2 – Nissan du SRT41 By OAK Racing, emmenée par Frédéric Sausset qui occupera le 56e stand, dont les technologies dédiées au handicap seront mises en avant et qui roulera hors classement.

Quel règlement ?

Les règlements sportifs et de sécurité des 24 Heures du Mans 2016 et du Championnat du Monde Endurance de la FIA 2016 sont applicables (sauf spécificités) pour l’ensemble des voitures participant à la Journée Test 2016.

 

 CIRCUIT-DU-MANS-Le-depart-et-la-lugne-arrivée-Photo-Thierry-COULIBALY.


CIRCUIT-DU-MANS-Le-depart-et-la-lugne-arrivée-Photo-Thierry-COULIBALY.

Sur quel circuit ?

La Journée Test se déroule sur le tracé de 13,629 km utilisé pour les 24 Heures du Mans, installé pour l’occasion. Les routes du réseau routier empruntées seront fermées à la circulation très tôt le matin du 5 juin et rouvertes peu de temps après 18 heures, soit l’heure de fin des essais.

 

Quand ?

Les vérifications administratives et techniques auront été effectuées dans l’enceinte du circuit, dès le jeudi 2 juin.

 

Les forces en présence 

Les deux premières manches du Championnat du Monde d’endurance de la FIA ont montré que tout est vraiment possible cette année au Mans et ce dans toutes les catégories. La Journée Test est donc une répétition générale indispensable pour tous les concurrents afin de prendre ses marques sur les 13,629 km du circuit des 24 Heures du Mans et peaufiner les derniers réglages.

Le Mans a un paddock d’exception où les anciens champions de F1, Mark Webber et Kamui Kobayashi en tête, côtoient en toute simplicité des « gentlemen-drivers » de très haut niveau. Au rayon des pilotes surdoués et éclectiques, il y aura aussi Nelson Piquet Jr, Nicolas Prost, Bruno Senna, Sébastien Buemi, sans oublier Romain Dumas, Benoît Tréluyer et autres Lucas di Grassi, Fabien Barthez, champion du Monde de football en 1998, auteur d’une magnifique reconversion dans le sport auto, Chris Hoy, sextuple médaillé d’or aux JO, Fred Sausset, Ines Taitinger et Christina Nielsen, les deux représentantes féminines… et la liste est encore longue…

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-LIGIER-JSP2-Team-KROHN-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-DU-MANS-2015-LIGIER-JSP2-Team-KROHN-Photo-Thierry-COULIBALY.

Revue d’effectif 

 

LM P1  : Dans la catégorie-reine, dès la Journée Test, les spectateurs peuvent admirer les 9 prototypes les plus sophistiqués, les plus compliqués, les plus aboutis, de la planète sport auto. La rivalité est de plus en plus acharnée entre Audi, Porsche et Toyota, les trois titans de l’endurance mondiale, et les courses de plus en plus intenses, jusqu’au drapeau à damier. La course à la technologie et à la performance, on l’a vu à Silverstone et Spa, peut avoir un impact en termes de fiabilité. Du coup, les prototypes non-hybrides, engagés par les écuries privées Rebellion et ByKolles, peuvent sérieusement envisager de bouleverser l’ordre établi, le 19 juin.

 

LMP2 : Il s’agit de la catégorie la plus fournie avec 23 bolides au départ, dont une majorité de constructeurs français (Alpine, Ligier, Oreca). Les meilleurs seront présents, en provenance du Championnat du Monde d’Endurance de le FIA, de l’European Le Mans Series, de l’Asian Le Mans Series et du championnat américain WeatherTech SportsCar Championship. Le niveau de préparation, de compétence, d’exigence, est en progression constante ce qui rend tout pronostic impossible.

 

LM GTE Pro : Dans cette catégorie, où 14 voitures sont engagées, dominée par Porsche, Ferrari, Aston Martin et Chevrolet, le retour de Ford, 50 ans après le fabuleux triplé de 1966, va faire plaisir aux nostalgiques. La Journée Test sera le premier test grandeur nature pour la marque à l’ovale bleu qui engage quatre Ford GT sous la bannière de Chip Ganassi, dont celle de Sébastien Bourdais, le plus américain des pilotes sarthois.

 

LM GTE Am : Avec 13 voitures au départ, dont cinq Ferrari, le duel avec Porsche (3 voitures) sera forcément intense jusqu’au drapeau à damier, le tout arbitré par deux Aston Martin et deux Chevrolet Corvette.

 

 VdeV-2016-LE-MANS-La-MORGAN-du-TEAM-SRT-41-de-Fred-SAUSSET-et-Christophe-TINSEAU-ici-au-volant-Photo-MAURICE-CAMUS


VdeV-2016-LE-MANS-La-MORGAN du TEAM-SRT-41-de Fred SAUSSET et Christophe-TINSEAU ici au volant-Photo-MAURICE-CAMUS

 

 

56éme stand : Fred Sausset qui dispute ses premières 24 Heures du Mans, est engagé en LMP2 mais hors-classement avec ses deux professeurs, les trés expérimentés Christophe Tonseau et Jean Bernard Bouvet!

Il occupe le 56éme stand réservé aux technologies innovantes, cette année dédié au handicap. Quadri-amputé, il veut aller au bout de son rêve et montrer l’exemple. Certains l’ont pris pour un fou, d’autres ont décidé de l’aider dans son aventure exceptionnelle qui fait passer les 24 Heures du Mans dans une autre dimension.

Fred Sausset devra faire au moins 10 tours de circuit dimanche, lors de la Journée Test pour prendre le départ des 24 Heures du Mans, le 18 juin prochain. Mais pour autonewsinfo qui le suit depuis notre toute 1ére rencontre lors des 24 Heures Karting Jean Pierre Jaussaud, il y a deux ans, ce test qui lui est imposé, ne devrait être qu’une formalité tant Fred s’est bien préparé en participant aux Championnats ELMS et VdeV

 

Comment y assister ?

La Journée Test est ouverte au public. Les spectateurs souhaitant assister à cette journée d’essais, mais n’ayant pas de billets d’entrée aux 24 Heures du Mans 2016, pourront acheter leurs billets Journée Test aux tarifs de 20€ le billet Enceinte Générale ou 100€ la carte paddock Journée Test (gratuit pour les jeunes nés après le 5 juin 2000) uniquement aux caisses situées autour du circuit. Le Parking / Aire d’Accueil du Houx sera activé au prix de 15€ l’emplacement.

A noter que l’accès à l’enceinte du circuit est possible à partir du vendredi 3 juin. Tous les spectateurs pourront remonter la pitlane et découvrir les stands pendant que les équipes effectueront leurs derniers réglages.

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Thierry COULIBALY

 CIRCUIT-DU-MANS-BORNE-KM-depart-Km-0.


CIRCUIT-DU-MANS-BORNE-KM-depart-Km-0. Photo Thierry COULIBALY

 

LA LISTE DES ENGAGES

 

http://www.lemans.org/explorer/pdf/courses/2016/24-heures-du-mans/test-day-entry-list-24-heures-du-mans-2016.pdf?utm_source=Presse&utm_campaign=1d32b4d7b6-Presse_Expo_Historique6_1_2016&utm_medium=email&utm_term=0_dd514e9f6a-1d32b4d7b6-157556997&goal=0_dd514e9f6a-1d32b4d7b6-157556997

 

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles