24 HEURES MOTO JOURNAL EN PEUGEOT : PHILIPPE MONNERET BAT SON PROPRE RECORD DE DISTANCE A MONTLHERY, 45 ANS APRES…

15 HEURES,LE DEPART, MONNERET SUR LA 104, MASBOU SUR LE SPEED FIGHT

 

En juin 1971, Philippe Monneret avait 12 ans lorsqu’il établissait avec son père Georges un record de distance au guidon d’un cyclomoteur Peugeot 104 sur l’anneau de Montlhéry : 1256 kilomètres en 24 heures.

Moto Journal, qui est né cette même année, a décidé de fêter ce double anniversaire en reproduisant ce record 45 ans après, avec le même Philippe Monneret et un Peugeot 104 d’époque.

Pari doublement réussi !

En fait il y a eu deux records consécutifs.

L’un, que l’on va appeler le vrai car réunissant toute la fratrie Moto Journal, sur une mob d’époque, l’autre, avec quatre pilotes tous chevronnés, au guidon d’un scooter moderne Peugeot.

C’est ce que nous raconte en peu de lignes le red chef de Moto Journal, David Dumain.

Qui était évidemment de la partie.

 

PHILIPPE LAVIL,JACQUES BUSSILLET, GILLES GAIGNAULT ET MAPOMME

PHILIPPE LAVIL, JACQUES BUSSILLET,  GILLES GAIGNAULT ET MA POMME

J’ai parlé de fraternité, il en fallait pour monter au circuit de Montlhéry ce jour-là, sous une pluie battante, et donc totalement glauque.

Mais au centre de la piste, devant les stands, régnait une vraie chaleur, Saint Exupéry mon maître aurait écrit un vrai village.

Nous nous sommes retrouvés là avec Gilles Gaignault, le red chef d’autonewsinfo, tombant dans les bras des vieux potes, à commencer par Jacques Bussillet, alias Bubu, ex chef de Moto Journal et mon meilleur ennemi, je faisais à l’époque partie de la bande d’en face, dite « du quai » puisque Moto Revue était situé quai de l’Oise, à un endroit où aujourd’hui existe un bobinard…

Et nous avons assisté à des rencontres totalement improbables, allant au-delà de la fraternité, du domaine de la vraie passion en fait.

 

GILLES ET MA POMME RETROUVONS ERIC DE SEYNES

GILLES ET MA POMME RETROUVONS ERIC DE SEYNES

 

Eric de Seynes, patron de Yamaha Europe et seul membre européen du board Yamaha mondial, Dominique Méliand, patron du SERT, archi multiple champion du monde d’endurance et avec qui Yamaha est en guerre totale à travers ses deux teams GMT 94 et YART.

 

ERIC DE SEYNES VA FAIRE SES CINQ TOURS

ERIC DE SEYNES VA FAIRE SES CINQ TOURS

 

Croyez le si vous voulez, ces deux personnages énormes de notre histoire de la moto ont roulé tous deux sur la mob Peugeot pour participer au record !

Je laisse la plume à David Dumain…

« Parce que tous les motards ont fait leurs premiers tours de roues sur un 50… ».

Voici comment Moto Journal a présenté l’invitation à tous ceux qui ont fait l’histoire de ce magazine né il y a 45 ans et aujourd’hui leader de la presse moto, afin de les convaincre de se relayer au guidon d’une toute petite cylindrée.

Les pluies diluviennes frappant la France n’ont pas entamé l’enthousiasme de la cinquantaine de pilotes de tous âges qui se sont relayés au guidon de l’antique 104 pour porter le nouveau record à… 1260 kilomètres, soit 4 de plus que le précédent.

C’est un Philippe Monneret ému qui a passé la ligne d’arrivée à 15 heures ce 1er juin sur le mythique anneau de Montlhéry, 24 heures après avoir pris le départ au même endroit.

 

ARRIVEE DIGNE D'UN GP!

ARRIVEE DIGNE D’UN GP!

Parallèlement à ce record symbolique, Moto Journal et Peugeot engageaient un équipage « moderne » avec des pilotes affûtés pour repousser les limites de distance en 24 heures avec le dernier Speedfight 4 de la marque franc-Comtoise.

C’est le pilote de Grands Prix Alexis Masbou qui a pris le départ sur le Speedfight aux côtés de Philippe Monneret sur la 104.

Puis trois pilotes se sont relayés pendant 24 heures : Matthieu Cayrol, essayeur à Moto Journal, Erwann Quellet, pilote du Team LMD-Moto Journal aux dernières 24 Heures Motos et Benjamin Gourdeau, representant la société éditrice de Moto Journal, Move Publishing.

Ils ont porté la nouvelle marque du record à une distance de 1395 kilomètres accomplis en 24 heures au guidon d’un véhicule 50 cm3 strictement d’origine (débridé car sur circuit fermé), soit une moyenne de 58,1 km/h et 136 kilomètres de plus que le précédent record.

 

Moto Journal publiera le reportage complet sur ce défi fou dans son numéro « Special Vacances » qui sortira en kiosque le mercredi 20 juillet prochain.

 

Quelques faits marquants :

 

MONNERET EN TRAVELLING

MONNERET EN TRAVELLING

 

–          Pas moins de 48 relayeurs ont piloté la Peugeot, parmi lesquels l’ancien pilote de Grands Prix Hervé Guilleux, le patron du Suzuki Endurance Racing Team Dominique Méliand, le boss de Yamaha Europe Eric de Seynes ou Inès Taittinger, pilote automobile engagée aux 24 Heures du Mans qui se dérouleront les 18 et 19 juin prochains.

–          La pluie a bien évidemment accompagné ce record, prévu en plein milieu des épisodes orageux qui ont touché la France, mais les dernières heures se sont déroulées sur piste sèche…

L’ambiance était géniale, malgré la pluie, Moto Journal a vraiment réussi à fédérer tout ce qui fait la moto en France aujourd’hui.

La passion bien sûr, l’amitié, les souvenirs, on a discuté le bout de gras comme des vieux c… que nous sommes, j’ai attrapé la crève, (dans vieux c… il ya « vieux »),  au-delà des records tous deux battus, il y a eu un vrai très grand moment qui a duré 24 heures, la preuve avec la photo d’arrivée où ni les jeunes ni les moins jeunes ne portent aucun signe de fatigue, et oui, la moto, quand elle ne tue pas, rend éternel…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos autonewsinfo et organisation

 

 

 

 

 

 

About Author

jeanlouis