AUX ‘HUIT HEURES DU MANS’ EN FUNCUP : CARAMBA… ENCORE RATÉ POUR LE TEAM ZOSH QUI FINIT SECOND.

Funcup-Le-Mans-2016-Maxime-Robin-dans-ses-oeuvres-aucune-chance-à-ses-rivaux-Photo-Daniel-Noly..j

 

 

 Funcup-Le-Mans-2016-Sur-le-podium-Didier-Robin-et-ses-deux-fils-sur-la-seconde-marche-Photo-Daniel-Noly


Funcup-Le-Mans-2016-Sur-le-podium-Didier-Robin-et-ses-deux-fils-sur-la-seconde-marche-Photo-Daniel-Noly

 

 «Caramba encore raté» pour l’équipe Zosh !

 

C’est avec beaucoup d’espoir que le Team Zosh Compétition jouait sur ces terres, ce 22 mai. En effet, la course apocalyptique de Dijon avait permis à la 275 de la famille Robin de monter sur la deuxième marche du podium et le jeune Maxime s’affirmant de plus en plus pour rejoindre le niveau d’Arnold, son frère, tout laissait à penser
que la victoire était pour bientôt.

Sur un autre registre, pour la 160 aux couleurs de MTG, 6TM et Autonewinfo.com, les pilotes habituels, Pascal Roux et Charles Emme, revenaient de Dijon en ayant emmagasiné une sérieuse expérience nautique et boueuse !

 

FUN-CUP-2016-LE-MANS-La-COX-N°160.

FUN-CUP-2016-LE-MANS-La-COX-N°160.

 

Didier Houal reprenait le volant pour la première fois de la saison et le trio était rejoint par Jean-Sébastien Landry, habituellement mécanicien au sein du Team Zosh et qui mourait d’envie de découvrir l’autre côté du miroir…

La N° 82 était de nouveau là, mais avec cinq pilotes qui découvraient la Funcup, même si certains courent régulièrement dans d’autres disciplines. À noter que l’un de ces pilotes était une femme, ce qui n’est pas si fréquent dans le milieu de la Funcup.

 

 

FUNCUP-Le-Mans-2016-Equipage-100-féminin-sur-la-COX-engagée-par-lACO-Photo-Daniel-Noly.

FUNCUP-Le-Mans-2016-Équipage 100% féminin sur la COX engagée par l’ACO-Photo-Daniel-Noly.

 

À noter à ce sujet que l’ACO de son côté avait inscrit sur sa voiture, un équipage 100% féminin et composé de six jeunes femmes sélectionnées parmi les commissaires de piste au travers d’épreuves de karting.

Enfin, on notait au sein de Zosh Compétition l’apparition pour la première fois de la saison de la N°71 de Benoît Beal, Christian Courtine, Antoine Moreau et Stéphane Camon.

La 29 de Stéphane Vaugelas, «meilleure ennemie» de la 160 car elles passent leur temps à se «tirer la bourre», restait hélas dans les ateliers pour cette course.

 

Des essais ensoleillés mais non exempt de soucis.

 FUNCUP-Le-Mans-2016-Les-quatre-voitures-du-ZOSH-Competition-prêtes-pour-la-bagarre-Photo-Daniel-Noly.j


FUNCUP-Le-Mans-2016-Les-quatre-voitures-du-ZOSH-Competition-prêtes-pour-la-bagarre-Photo-Daniel-Noly.j

 

La journée de samedi était belle. Les essais de la Funcup débutaient dans l’après-midi uniquement, le matin étant réservé aux essais et à la course des Mitjet.

Visiblement la piste était un peu moins rapide qu’il y a un an. Avec notamment les boîtes de vitesses à palette qui se généralisent et la totalité des moteurs en Evo3, on pensait que les temps allaient rapidement tomber !

Pourtant, si la bagarre était intense, on restait au même niveau qu’en 2015.

 

 FUN-CUP-2016-LE-MANS-La-COX-N°160-


FUN-CUP-2016-LE-MANS-La-COX-N°160-

 

La partie libre des essais permettait à la 160 de se mettre en valeur. Au lieu d’un 47 ème temps en 2015, elle figurait régulièrement aux alentours de la 35 ème place.

Et l’écart avec les meilleurs, s’est considérablement réduit, les trois pilotes titulaires tournant en 2’07 ou 2’08 alors que les meilleurs bouclaient le circuit Bugatti en 2’01 ou 2’02.

La voiture et les pilotes ont donc bien progressé. Jean-Sébastien, malgré son inexpérience et sa crainte de mettre la voiture dehors (le mécanicien qui doit réparer les erreurs des autres sommeillait toujours dans son cerveau… de pilote), parvenait à tenir brillamment son nouveau rôle, en restant en dessous des 2’10.

Dans le clan de la famille Robin, la 275 était le théâtre d’une véritable lutte de prestige entre les deux frangins, Maxime et Arnold, sous l’œil amusé de Didier, leur coéquipier de père et celui un peu plus inquiet de Marie-Hélène, leur mère !

L’enjeu est de savoir qui va faire le meilleur temps de la journée pour pouvoir prendre le départ le lendemain.
À la fin des essais libres, l’avantage restait à l’ainé Arnold, mais Maxime bouillait d’impatience de commencer les qualifications, pour y remettre de l’ordre dans ce classement…qu’il espérait n’être que temporaire !

 

 FUNCUP Le Mans 2016 - Les débutants sur la 82 ne s'en laissent pas compter au plus fort dans la bagarre Funcup - Photo Daniel Noly.


FUNCUP Le Mans 2016 – Les débutants sur la 82 ne s’en laissent pas compter au plus fort dans la bagarre Funcup – Photo Daniel Noly.

 

Les pilotes de la 82 apprenait la voiture tandis que la 71 était obligé de passer de longues minutes aux stands pour vérifier l’alignement des trains et le poids aux roues, la voiture étant particulièrement difficile à conduire.

Les qualifs s’enchaînaient avec pour seule interruption… un drapeau rouge, dû à la sortie de piste d’un concurrent.

Des problèmes de surchauffe moteur s’abattaient sur la 160. Après de longues recherches et l’intervention d’un technicien moteur de WRT, la raison finissait par être trouvée : le ventilateur tournait dans le mauvais sens. Une fois cela réparé, la température d’eau revenait dans des valeurs normales.

 

FUNCUP-Le-Mans-2016-La-Funcup-Zosh-MTG-au-freinage-de-la-Chapelle-Photo-Daniel-Noly.

FUNCUP-Le-Mans-2016-La Funcup Zosh-MTG -Photo-Daniel-Noly.

 

Tout ce temps perdu empêchait la 160 d’améliorer et elle rétrogradait de la 33 ème à la 45 ème position !

Mais priorité avait été donnée à Jean Sébastien, brillant mécano devenu pilote, l’espace d’un week-end, pour qu’il gagne en expérience au volant de la voiture, car le terrain, lui, il le connait bien, étant également commissaire de piste et pilote de 4×4 d’intervention sur ce même circuit lors des autres épreuves dont les célèbres ’24 Heures du Mans’…

Du côté de la 275, les deux frangins continuaient à alterner les meilleurs temps pour finalement positionner la voiture en septième position. Et à quelques minutes de la fin, un peu de pluie a arbitré le duel.

Et c’est Maxime qui en sort vainqueur, en battant pour la première fois Arnold aux essais avec… 5/1000 d’avance !

Ses ‘bons de cabri’ dans le stand, reflétaient la joie de ce garçon, d’à peine…17 ans, le Verstappen de la Funcup.

 

 FUNCUP-Le-Mans-2016-La-Zosh-71-dans-la-chicane-Dunlop-Photo-Daniel-Noly..


FUNCUP-Le-Mans-2016-La-Zosh-71-dans-la-chicane-Dunlop-Photo-Daniel-Noly..

 

Les deux autres voitures de l’écurie Zosh, avaient plutôt bien réussi leurs qualifications au terme de la phase d’apprentissage sur la 82 et de la partie de mécanique sur la 71, avec respectivement les 41 ème et 34 ème positions.

Mais l’habituel tirage au sort des places sur la grille rn vigueur en FunCup, faisait retomber les sourires !

En effet, la 275 se retrouvait 22 ème, et la 160 sur l’avant dernière ligne de la grille de départ. De belles remontées
à devoir réaliser en perspectives.

Pascal Roux, pilote de la 160, était remonté comme un coucou Suisse : «Je prends le départ demain et je rendrai la voiture à la fin du premier relais dans les 30 premiers» affirmait-il.

 

Course : Les passagers de la pluie

Funcup-Le-Mans-2016-Dimanche-22-Mai-9-HEURES-Drapeau-vert-les-51-Funcup-sont-lachées-sur-une-piste-encore-bien-mouillée-Photo-Daniel-Noly

Funcup-Le-Mans-2016-Dimanche-22-Mai-9-HEURES-Drapeau-vert-les-51-Funcup-sont-lachées-sur-une-piste-encore-bien-mouillée-Photo-Daniel-Noly

 

Elle était annoncée, mais était absente lors du départ, même si la piste restait détrempée des orages de la nuit. Pascal Roux avait le regard fixe. JP, le mécanicien attitré de la voiture, ancien mécanicien de teams aux ’24 Heures du Mans’ dans les années 90/2000 l’encourageait :

«Il faut doubler vite pour prendre le bon wagon, sinon vu les conditions, ce sera difficile de remonter !».

 

FUN-CUP-2016-LE-MANS-Jean-René-DEFOURNOUX-le-patron-du-Team-ZOSH-devant-la-COX-N°160.j

FUN-CUP-2016-LE-MANS-Jean-René DEFOURNOUX, le patron du Team-ZOSH devant la COX, la N°160 avant la mise en pré-grille dimanche matin

 

Au drapeau vert, c’est l’excitation générale. Au passage devant le stand Zosh, 200 m plus loin, la 160 a déjà remonté deux places, puis six de plus à la fin du deuxième tour et ainsi de suite jusqu’à la fin du relai, ou Pascal rend la voiture à Didier en 26 ème position malgré un tête à queue au raccordement
lors d’une mésentente avec un concurrent qu’il doublait.

Didier continuait le boulot mais perdait du temps lors d’un ‘drive through’ imposé par la direction de course, Pascal ayant auparavant doublé sous drapeau jaune !

Même si ce dernier expliquait avoir rendu la place aux autos doublées et de l’avoir montré au Directeur de Course…

Mais toutes ces bonnes explications ne servaient hélas à rien puisque la sanction était maintenue !

Quant à la pluie, elle s’était invitée depuis le milieu du premier relais…

 

Funcup-Le-Mans-2016-Changement-de-pilote-Jean-Sébastien-va-prendre-son-tout-premier-relais-en-Funcup-Photo-Daniel-Noly.j

Funcup-Le-Mans-2016-Changement-de-pilote-Jean-Sébastien-va-prendre-son-tout-premier-relais-en-Funcup-Photo-Daniel-Noly.j

 

Dans le baquet de la 160, Jean Sébastien assurait le troisième relais avec application et sa constance lui permettait de maintenir les positions au milieu d’un festival de têtes à queue et de multiples et incessantes sorties du safety car.

Cela allait conduire la 160, à jouer une stratégie basée sur des ravitaillements en essence et des changements de pilotes durant les périodes de ralentissement obligatoire pour tenter de remonter de la 32ème place où elle était tombée !

Parallèlement, Maxime Robin effectuait un festival. Son père, Didier, l’avait pourtant pris à part :

«Tu as bien tapé dans ton capital chance à Dijon, n’en fait pas trop ici».

Mais l’apanage de la jeunesse c’est de n’avoir peur de rien… Lui et son frère Arnold ont ramené la voiture… en tête de la course au moment de la rendre à Didier pour son premier relais.

 

 FUNCUP-Le-Mans-2016-Il-a-beaucoup-plu-sur-le-circuit-du-Mans-Photo-Daniel-Noly


FUNCUP-Le-Mans-2016-Il-a-beaucoup-plu-sur-le-circuit-du-Mans-Photo-Daniel-Noly

 

La bataille faisait rage entre les voitures Baticonfort 261, Zosh, AC Motorsport 294, DN’S Racing 400 (la 400 ème Funcup construite…) et la 199 aux couleurs de #forzamargo, une association de soutien à une jeune leucémique.

Du reste, précisons que toutes les voitures portaient également un bandeau de parebrise à ses couleurs.

Les deux autres voitures de Zosh, tenaient également leur rang avant que des ennuis de boîte de vitesse, ne viennent malheureusement retenir la 71 au stand, durant cinq tours.

Les relais s’enchaînaient, les averses aussi et par voie de conséquence, les inévitables sorties de route…

Du coup, les sorties du safety car s’enchaînaient également et ce malgré les efforts des commissaires et de la direction de course pour les limiter.

Mais quand une voiture se trouve immobilisée dans un bac à gravier et qu’il faut envoyer un 4×4 pour la dégager, il convient d’être prudent et le safety car s’imposait.

 

 FUNCUP-Le-Mans-2016-La-160-en-bagarre-dans-le-peloton-Photo-Daniel-Noly


FUNCUP-Le-Mans-2016-La-160-en-bagarre-dans-le-peloton-Photo-Daniel-Noly

 

Sur la 160, la durée des relais devenait ainsi extrêmement variable entre… 9 et 16 tours, pour effectuer les changements de pilotes et les ravitaillements en essence lorsque toutes les autres voitures étaient ralenties par ce safety car, lequel aura couvert beaucoup de kilomètres en ce dimanche.

Une stratégie qui amènera la voiture en 29ème place en fin de course signant un podium «médiaire» sur la première marche. Podium «médiaire» en langage Funcup signifie qu’un podium intermédiaire est positionné en milieu de classement, entre la 25 et la 35 ème place en général, pour récompenser aussi des voitures
dans le gros du peloton.

Au Mans, c’était les 29, 30 et 31 ème places (sur 52 voitures en course) qui montaient sur le podium.

 

Funcup-Le-Mans-2016-Maxime-Robin-dans-ses-oeuvres-aucune-chance-à-ses-rivaux-Photo-Daniel-Noly..j

Funcup-Le-Mans-2016-Maxime-Robin-dans-ses-oeuvres-aucune-chance-à-ses-rivaux-Photo-Daniel-Noly..j

 

Aux avant-postes la bataille faisait rage entre la 275, avec le jeune Maxime au volant, la 261 et la 219 de l’équipe TFE. Il y avait même quelques contacts entre eux pour tenter d’assurer une meilleure place !

Un ultime safety car à quinze minute de la fin de ces Huit heures regroupait une dernière fois tout ce petit monde, finalement libéré pour trois derniers petits tours avant que ne soit abaissé le drapeau à damier.

 

 FUNCUP-Le-Mans-2016-Nouvelle-vistoire-de-la-261-Baticonfort-Photo-Daniel-Noly.


FUNCUP-Le-Mans-2016-Nouvelle-vistoire-de-la-261-Baticonfort-Photo-Daniel-Noly.

 

La 261 et la 219 s’envolaient laissant la 275 se débattre avec la 294 et la 400 situées juste derrière elle. Et c’est dans cet ordre que les voitures passeront sous le drapeau à damier.

«Caramba encore raté» pour la 275 qui truste les deuxième et troisièmes places depuis le début de saison, mais cherche désespérément une victoire !

De son côté, la 71, bien remontée après ses ennuis de boîte de vitesse, finissait 32 ème devant la 82 en 35 ème place.

Mais chamboulement après les vérifications technique. À l’arrivée de chaque course automobile, les voitures sont toujours mises en parc fermé et les commissaires techniques vérifient les trois premiers et trois voitures prises au hasard.

 

 Funcup-Le-Mans-2016-La-malchance-du-déclassement-pour-la-219-après-les-vérifications-Photo-Daniel-Noly.


Funcup-Le-Mans-2016-La-malchance-du-déclassement-pour-la-219-après-les-vérifications-Photo-Daniel-Noly.

 

Et lors de ces vérifications, les dits commissaires se sont aperçu que la 219, avait un aileron trop incliné par rapport aux cotes réglementaires !

De ce fait, son malheureux équipage était dès lors disqualifié, faisant des heureux et des malheureux, en particulier au sein du Zosh Compétition.

Sur la 275, on était heureux, puisque l’on grimpait d’une marche sur le podium, pointant en seconde position.

 

Funcup-Le-Mans-2016-Pascal-Roux-applaudit-son-coéquipier-dun-jour-à-larrivée-Photo-Daniel-Noly.

Funcup-Le-Mans-2016-Pascal-Roux-applaudit-son-coéquipier-dun-jour-à-larrivée-Photo-Daniel-Noly.

 

Par contre pour la 160 le constat était amer. Au lieu de monter sur la première marche du podium «médiaire», son équipage restait au pied de celui-ci, puisqu’en se retrouvant 28 ème, ses pilotes en étaient hélas éjectés !

«Caramba, encore raté» malgré les progrès de l’équipage depuis le début de saison…

Mais consolation pour l’équipe Zosh, au profit de la 71, qui, gagnant une place, se retrouvait 31 ème et donc sur la dernière marche de ce fameux podium «médiaire».

Toutes ces Funcup se retrouveront à Magny-Cours le 11 juin prochain pour une épreuve de 12 Heures avec donc une partie de nuit…

Il faudra alors en terre Nivernaise, monter des rampes de phares supplémentaires !

 

 

Charles LEMME

Photos : Daniel NOLY

 FUNCUP-Le-Mans-2016-Troisième-place-pour-la-294-Malgré-un-tête-à-queue-au-raccordement-Photo-Daniel-Noly.


FUNCUP-Le-Mans-2016-Troisième-place-pour-la-294-Malgré-un-tête-à-queue-au-raccordement-Photo-Daniel-Noly.

 Le-Mans-2016-Festival-de-têtes-à-queues-durant-ces-HUIT-Heures-du-Mans-bien-arrosées-Photo-Daniel-Noly..j


Le-Mans-2016-Festival-de-têtes-à-queues-durant-ces-HUIT-Heures-du-Mans-bien-arrosées-Photo-Daniel-Noly..j

 Funcup-Le-Mans-2016-Après-de-super-essais-et-un-bon-début-la-911-connaitra-des-soucis-Photo-Daniel-Noly.


Funcup-Le-Mans-2016-Après-de-super-essais-et-un-bon-début-la-911-connaîtra-des-soucis-Photo-Daniel-Noly.

 FUNCUP-Le-Mans-2016-Dès-le-premier-tour-les-leaders-se-positionnent-Photo-Daniel-Noly


FUNCUP-Le-Mans-2016-Dès-le-premier-tour-les-leaders-se-positionnent-Photo-Daniel-Noly

Fun Cup FUN Cup Sport

About Author

gilles