DERNIÈRE RÉPÉTITION GÉNÉRALE AVANT LE MANS POUR L’ÉQUIPE TOYOTA, À SPA-FRANCORCHAMPS.

WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET-

 

 

 WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HZURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Sarrazin-Conway-Kobayashi-©-Manfred-GIET-.


WEC-2016-Test-TOYOTA-À-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Sarrazin-Conway-Kobayashi-©-Manfred-GIET-.

 

Le grand classique de l’année en Endurance, les ’24 Heures du Mans’, c’est dans trois semaines
et les trois Teams favoris pour décrocher la timbale, AUDI-PORSCHE-TOYOTA, sont actuellement
en phase finale de préparation.

Et ce d’autant plus que l’unique journée des essais préliminaires se tiendra très exactement dans dIx jours,
le dimanche 5 juin sur le grand circuit Sarthois !

Si lors de la première manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC à Silverstone, PORSCHE avait profité du déclassement d’AUDI, lors de la deuxième manche disputée, elle, sur le tracé Spadois de Francorchamps,
c’est bien AUDI qui avait pris sa revanche après une épreuve marquée par les ennuis techniques auxquels avaient dû faire face tous les ténors, sans exception, Audi y compris !

Et parmi les constructeurs les moins épargnés, figurait sans conteste le Team TOYOTA MOTORSPORT GmbH. (TMG) dont le paddock entier était unanime à dire que le vainqueur moral dans les Ardennes Belges, était bien TOYOTA, équipe qui avait dominé les débats très longtemps avant d’être sévèrement touché sur ses deux voitures, celle de SARRAZIN-CONWAY-KOBAHASHI, d’abord accidentée, lors d’un dépassement puis retirée suite
à des ennuis électroniques qui auraient provoqué la casse du moteur, alors que la seconde TS 050 Hybrid
du second équipage, celui composé de DAVIDSON-BUEMI-NAKAJIMA  et qui avait largement dominé les débats durant trois heures, subissait… une casse moteur !

TOYOTA, tout comme AUDI et PORSCHE avait donc encore du pain sur la planche, avant d’aborder
le prochain double tour d’horloge Manceau.

 

 WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET


WEC-2016-Test-TOYOTA-À-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET

 

Tandis qu’AUDI et PORSCHE sont en train de réaliser un dernier test grandeur nature  et long  de 30 heures
sur le Circuit de MOTORLAND ARAGÓN, en Espagne, que d’autres Teams se trouvent eux à MONZA, en Italie, l’écurie TOYOTA quant à elle louait la piste Ardennaise de Spa-Francorchamps, seulement distante et voisine
de 70 Km de sa base de Cologne, en Allemagne et ce afin de peaufiner les tous derniers réglages.

Présent avec les deux voitures qui représenteront la marque au Mans les 18 et 19 juin prochain,
ce test fut tout sauf un dernier galop d’endurance.

Bien au contraire, l’équipe TMG voulait surtout rôder les nouvelles pièces usinées suite aux problèmes rencontrés
il y a deux semaines sur ce même circuit Spadois, d’où des petites séries de 4-5 tours, souvent espacées
et sans rechercher le dernier carat au niveau performance.

 

WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HZURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Sarrazin-Conway-Kobayashi-©-Manfred-GIET.

WEC-2016-Test-TOYOTA-À-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Sarrazin-Conway-Kobayashi-©-Manfred-GIET.

 

Selon nos informations, chaque voiture a accompli quelques 200 Km, soit une petite trentaine de tours,
ce qui démontre bien qu’avant tout, il s’agissait de vérifier la compatibilité des matériaux ainsi que quelques détails aérodynamiques de l’ensemble.

Les équipes de mécanos mirent également l’occasion à profit comme dernier entrainement intensif à changer pneus et parties de carrosserie, en vue de ce qui les attend dans trois semaines, car chez TOYOTA, on veut mettre toutes les bonnes cartes dans son jeu pour enfin trouver la quête suprême du Graal, dans la Sarthe, depuis sa première apparition qui date de… 1985.

 

 WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET-


WEC-2016-Test-TOYOTA à SPA avant les 24 HEURES du MANS le 25 Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET-

 

TOYOTA fera tout pour enfin inscrire son nom, après MAZDA en 1991, comme deuxième firme Japonaise,
au palmarès de cette épreuve, où une victoire ne trouve nulle part son pareil et dont le Pays du Soleil Levant,
rêve tant.

Chez TOYOTA, on espère en tout cas que cette année, le rêve puisse se transformer en réalité, mais pour cela,
il faudra mater la concurrence Allemande de chez PORSCHE et AUDI, ce qui sera un « saké » défi !

 

Manfred GIET
Photos :
Publiracing Agency 

 

 WEC-2016-Test-TOYOTA-A-SPA-avant-les-24-HEURES-du-MANS-le-25-Mai-La-TS-050-de-Davidson-Buemi-Nakajima-©-Manfred-GIET-


WEC-2016-Test TOYOTA à SPA avant les 24 HEURES du MANS, le 25 Mai-La TS-050 de Davidson-Buemi-Nakajima-© Manfred GIET-

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles