LORIS BAZ : UNE SAISON EN ENFER.

 

 

Alors qu’il fait partie du team Avintia, où il roule sur une Ducati avec son coéquipier Hector Barbera, Loris Baz va de déconvenue en déconvenue quand ce n’est pas un pneu qui explose à l’arrière à 250 km/h ou une blessure comme au Mugello.

Les chiffres parlent dans notre métier et ceux de Loris Baz sont terrifiants.

En six GP 2016, il est classé vingtième sur vingt deux, il a accroché 10 points, battant seulement Miller et Hernandez, quand son coéquipier en est à quarante trois avec la huitième place au Général !

 

SEPANG, A PLUS DE 250 KM/H,LE PNEU AR EXPLOSE

SEPANG, À PLUS DE 250 KM/H,LE PNEU AR EXPLOSE

 

Qui plus est, on a entendu au Mugello que son team, Avintia, essaie de recruter Pol Espargaro, ils veulent pour cela lui offrir une moto d’usine, la place de Loris est donc en pointillés.

Au Mugello, il s’est accroché avec Jack Miller au bout de cinq cent mètres, et il est assez sérieusement blessé.

 

Au point qu’il a du être opéré en Suisse, et qu’il n’est pas du tout certain d’être au départ à Barcelone,
son sort chez Avintia en prenant donc aussi un coup sur la tronche.

Il a été blessé au pied droit.

Il raconte : « J’ai pris un bon départ, mais je n’ai pas trouvé l’ouverture au premier virage. Je suis passé à l’extérieur sans prendre de risques. Je ne sais pas vraiment qui est venu me percuter, mais je me suis retrouvé dans le bac avec Álvaro Bautista et Jack Miller. Alvaro est aussitôt venu s’excuser. J’ai aussi immédiatement compris que mon pied était blessé. Le centre médical m’a très bien pris en charge. Placé sous morphine, j’ai passé des radios : quatre fractures ont été diagnostiquées ainsi qu’un métatarse déplacé. J’ai été placé sous anesthésie générale afin de remettre le métatarse en place. Je n’ai jamais souffert d’une blessure comme celle-ci et il est encore trop tôt pour dire aujourd’hui si je serai de retour pour le Grand Prix de Catalogne. S’il faut manquer la course pour être au mieux ensuite, je le ferai. Ce qui me gêne le plus sera de manquer le test qui suivra le Grand Prix, car nous en avons vraiment besoin. Nous avons essayé de nouveaux réglages au warm-up, qui n’ont pas vraiment fonctionné. Nous avons encore une idée à tester, mais pour le moment, le problème subsiste. »

Comme on l’entend, l’ambiance est au beau fixe !

 

EVACUATION DE LORIS,BLESSÉ

ÉVACUATION DE LORIS, BLESSÉ

 

C’est dommage, la France n’a pas beaucoup de pilotes en MotoGP et n’a jamais décroché un titre que ce soit
en GP500 ou en MotoGP.

L’an prochain, en principe, Johann Zarco sera chez Suzuki, à condition qu’il soit à la hauteur lors des essais
sur la Suzuki de GP qu’il doit tester dans quelques semaines, c’est donc à priori positif, mais le cas de Loris
est un gâchis inimaginable car le garçon a du talent.

On lui souhaite une deuxième partie de saison meilleure que le début, mais le destin s’acharne sur Loris.


Jean Louis BERNARDELLI


Photos :

MotoGP

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis