MOTOGP 2017 ET 2018 : AVEC LORENZO, DUCATI A CHOISI DOVIZIOSO

IANNONE CHERCHE AILLEURS,IL A PROPOSÉ SES SERVICES A APRILIA

IANNONE CHERCHE AILLEURS,IL A PROPOSÉ SES SERVICES A APRILIA

 

Depuis l’annonce de la venue de Lorenzo chez Ducati en 2017 et 2018, les deux pilotes actuels Iannone et Dovizioso savaient que l’épée de Damoclès était de sortie.

L’un des deux devait partir, mais qui ?

Le choix de Dovizioso pour rester avec Lorenzo était logique, il a une énorme expérience des teams d’usine et ses débuts catastrophiques de 2016 sont dus à la malchance d’une part, à l’impétuosité de son coéquipier Iannone d’autre part.

Le GP du Mugello était évidemment l’endroit rêvé pour l’annonce, ce circuit est très spécial, avec en particulier une longue ligne droite où l’on sait que l’énorme puissance des Ducati peut faire un malheur.

Iannone a déclaré qu’il était triste de quitter la famille Ducati dans laquelle il a grandi, on comprend la frustration d’un pilote qui est monté récemment en équipe Factory et qui s’en voit débarqué très vite par l’arrivée du seigneur des circuits chez les rouges.

 

GIGI DALL'IGNA

GIGI DALL’IGNA

 

Gigi dall’Igna n’a pas eu la moindre compassion pour ce jeune pilote, mais on n’est pas nommé à le tête du « Reparto Corse » de Ducati pour faire du sentiment…

Ce qu’en dit le boss…

« Ce n’est jamais facile de faire un choix quand vous avez deux excellents pilotes sous la main. Je suis heureux qu’Andrea Dovizioso ait accepté de continuer avec nous pendant deux ans, nous pourrons ainsi achever le bon travail que nous avons commencé il ya quatre ans. Et ce bien sûr pour arriver à notre vrai but, gagner des courses et le titre. Je suis désolé pour Andrea Iannone, qui ne fera plus partie du team à la fin de la saison, pour le remercier de tout ce qu’il nous a apporté, nous lui donnerons notre meilleur matériel durant le reste de la saison, pour qu’il obtienne les résultats qu’il mérite ».

Certes Dovizioso garde un des guidons les plus en vue du plateau.

Certes il va continuer de gagner sa vie, on sait que l’usine est riche et son propriétaire allemand encore plus.

Mais devoir être le second de Lorenzo sera une voie semée d’épines et de braises.

Cela dit, le but est énorme, le titre, au moins en 2018.

Pas facile, les Yamaha sont très en forme et Honda sortira en 2017 un moteur qui sera loin d’être aussi raté que celui de cette année.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis