JOSÉ MARÍA LÓPEZ ET YVAN MULLER SUR LE PODIUM À MARRAKECH EN WTCC

 

 

WTCC-2016-MARRAKECH-Le-stand-des-CITROEN-C-Elysee

WTCC-2016-MARRAKECH-Le-stand-des-CITROËN-C-Élysée

 

Sur un circuit où il est quasiment impossible de dépasser, les pilotes de l’équipe Citroën, ont pourtant réussi à améliorer leurs positions de départ.

Sur le podium de la première course, José María López et Yvan Muller quittent finalement le Maroc avec le sentiment du devoir accompli.

Et alors qu’on bouclait à Marrakech, le tiers de la saison, même si les pilotes Honda ont particulièrement brillé, l’équipe Citroën et Lopez conservent néanmoins la tête des deux Championnats du Monde WTCC !

 

 WTCC-2016-MARRAKECH-CITROEN-C-ELYSEE-de-YVAN-MULLER


WTCC-2016-MARRAKECH-CITROËN-C-ÉLYSÉE-de-YVAN-MULLER

 

Pour la première course dimanche en fin de matinée, Yvan Muller était le mieux positionné sur la grille inversée, avec la cinquième place. L’ancien quadruple Champion du Monde prenait un très bon départ, tout comme ‘Pechito’ López qui se portait au côté de son équipier. Les deux Citroën C-Élysée WTCC évoluaient côte-à-côte jusqu’à ce que l’Argentin parvienne à prendre le dessus sur son équipier, un ton en dessous en fin de course.

Le premier tour de cette manche d’ouverture de ce GP de Marrakech, était marqué par la sortie de la Chevrolet Cruze du Britannique James Thompson – poussé par  la Lada Vesta du jeune Hugo Valente – et par le tout-droit d’une autre Vesta, celle du Hollandais Nick Catsburg !

Du coup, Valente héritait de la tête et s’installait aux commandes devant une autre Chevrolet d’un autre Hollandais Tom Coronel, suivi des deux C Élysée de López et Muller et de la Honda Civic de Tiago Monteiro.

Mais l’impétueux Valente écopait assez vite d’une pénalité et donc d’un drive trough et de ce fait, tous les concurrents gagnaient une place.

 

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROEN-C-Elysee-de-JOSE-MARIA-LOPEZ-

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROËN-C-Élysée-de-JOSÉ-MARIA-LOPEZ-

 

À plusieurs reprises, José María López tentait d’attaquer Tom Coronel, qui résistait au volant d’une voiture plus légère, n’emportant pas lui le lest de 80 kg des Citroën.

Nous en étions alors au septième des vingt-deux tours et le Top 10 restait figé pendant les quinze derniers tours, prouvant qu’il est impossible de dépasser à la régulière sur ce nouveau circuit de Marrakech.

 

 WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROEN-C-ELYSEE-de-LOPEZ-et-MULLER-2-et-3-de-la-1ére-course-derrière-CORONEL-et-sa-CHEVROLET


WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROËN-C-ÉLYSÉE-de-LOPEZ-et-MULLER-2-et-3-de-la-1ére-course-derrière-CORONEL-et-sa-CHEVROLET

 

Finalement c’est bien la Chevrolet Cruze du très expérimenté pilote Néerlandais Tom Coronel qui triomphait et l’emportait en devançant les deux pilotes des deux Citroën C Élysée ‘officielles’ de López et de Muller.

En fin d’après-midi, les concurrents prenaient le départ de la course principale. Cette fois, José María López et Yvan Muller étaient respectivement quatrième et cinquième sur la grille.

Les quelques gouttes tombées pendant la préparation des voitures se transformaient soudainement en averse, conduisant tous les concurrents à chausser au plus vite les pneus pluie.

 

WTCC 2016 MARRAKECH Triplé des pilotes HONDA lors de la seconde course ce 8 Mai

WTCC 2016 MARRAKECH Triplé des pilotes HONDA lors de la seconde course ce 8 Mai

 

À l’extinction des feux, les deux Honda Civic de Rob Huff et Norbert Michelisz viraient en tête, devant la troisième voiture-sœur, celle du Portugais Tiago Monteiro et José María López au coude à coude. ‘Pechito’ parvenait alors à s’emparer de la troisième position, tandis qu’Yvan Muller en cinquième position, complétait le groupe de tête.

Mais au cours du le 5 éme tour, ‘Pechito’ commettait une de ses rares erreurs. En bloquant les roues au freinage du virage n°10, il était hélas et malheureusement pour l’Argentin, contraint de laisser passer Tiago Monteiro qui collait à ses échappements.

 

 WTCC 2016 MARRAKECH - La CITROEN C Elysee de JOSE MARIA LOPEZ


WTCC 2016 MARRAKECH – La CITROEN C Elysee de JOSE MARIA LOPEZ

 

La suite de la course n’était qu’une monotone procession, avec un Top 10, à nouveau figé pendant douze tours et comme c’est toujours le cas sur les circuits urbains, du type Monaco ou Pau !

Mais grâce aux bons points marqués ce week-end, José María López augmente son avance en tête du Championnat du Monde de deux points, totalisant 138 points.

Précédant ce dimanche soir, les trois pilotes Honda, avec dans l’ordre, Monteiro à 14 points, Huff à 40 et Michelisz, quatrième, lui, à 53 points.

Yvan pointant lui sixième, à quatre unités du Top 5, en ayant scoré79 et également devancé par la C-Élysée Citroën du pilote du Sébastien Loeb Racing, le Marocain Mehdi Bennani qui en compte 83.

Pour les Constructeurs, l’équipe Citroën avec 347 points conserve les commandes avec 39 points d’avance, sur l’écurie Honda.

 

WTCC-2016-MARRAKECH-Equipe-CITROEN-Yves-MATTON

WTCC-2016-MARRAKECH-Équipe-CITROËN-Yves-MATTON

 

Après l’arrivée, Yves Matton , le Directeur de Citroën Racing, expliquait :

« Je suis satisfait du bilan global de l’équipe. Certes, nous n’avons pas gagné, mais ce n’est que la troisième fois que cela nous arrive en vingt-huit meetings du WTCC. Grâce aux courses solides de José María López et Yvan Muller, nous ne concédons qu’un point au Championnat du Monde Constructeurs et nous conservons une belle avance. De même, ‘Pechito’ réalise une bonne opération chez les Pilotes. Nous quittons ce tracé en regrettant qu’il n’y a pas plus de spectacle pour le public marocain, et en nous réjouissant de retrouver bientôt le plus gros challenge de l’année : le Nürburgring et la Nordschleife. »

 

 WTCC-2016-MARRAKECH-Stand-CITROEN-José-Maria-LOPEZ


WTCC-2016-MARRAKECH-Stand-CITROËN-José-Maria-LOPEZ

 

À ses côtés, José María López, enchaînait :

« Ma deuxième place dans la course d’ouverture constitue un excellent résultat compte tenu de ma position sur la grille. Le premier tour ressemblait à une bataille de rues. Ensuite, je savais qu’il serait impossible de dépasser. Je restais proche pour être prêt à saisir la moindre opportunité, mais il fallait aussi que je gère les pneus et les freins. Pour la course principale, j’ai réussi à prendre le dessus sur Tiago mais c’est moi qui ai commis une erreur par la suite. Je suis tout de même satisfait de mon week-end. L’objectif était d’augmenter mon avance en tête du Championnat du Monde et c’est chose faite. Il ne faut pas que nous nous relâchions car nos rivaux n’ont jamais été aussi proches. »

 

 WTCC-2016-MARRAKECH-Equipe-CITROEN-YVAN-MULLER-


WTCC-2016-MARRAKECH-Équipe-CITROËN-YVAN-MULLER-

 

Quant à Yvan Muller, lui, il lâchait :

« Je suis un peu surpris de mon podium lors de la course d’ouverture. Je ne pensais pas qu’il y aurait autant d’incidents au premier tour, mais c’est ce qui m’a permis de passer de la cinquième à la troisième place. En revanche, il était impossible de doubler par la suite, même en étant beaucoup plus rapide que la voiture devant. Sous la pluie, la course principale était très difficile. Avec les différents revêtements et les bandes de peinture, la piste était extrêmement glissante. J’ai même cru que je perdais une roue lorsque la voiture est partie en glisse dans la ligne droite ! Sans être exceptionnel, ce week-end est positif pour l’équipe et moi. »

Prochaine étape, le redoutable et redouté Nürburgring et son tracé bien spécifique de la célèbre Boucle Nord, la Nordschleife !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
DPPI et TEAMS

 WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROEN-C-ELYSEE-des-Teams-SEB-LOEB-et-USINE.


WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROËN-C-ÉLYSÉE-des-Teams-SEB-LOEB-et-USINE.

 WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROEN-C-ELYSEE-de-YVAN-MULLER-


WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROËN-C-ÉLYSÉE-de-YVAN-MULLER-

 WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROEN-C-ELYSEE-de-YVAN-MULLER-


WTCC-2016-MARRAKECH-Les-CITROËN-C-ÉLYSÉE-de-YVAN-MULLER-

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROEN-C-Elysee-de-YVAN-MULLER

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROËN-C-Élysèe-de-YVAN-MULLER

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROEN-C-Elysee-de-YVAN-MULLER

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROËN-C-Élysée-de-YVAN-MULLER

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROEN-C-Elysee-de-JOSE-MARIA-LOPEZ-

WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROËN-C-Élysée-de-JOSÉ-MARIA-LOPEZ-

 WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROEN-C-Elysee-de-JOSE-MARIA-LOPEZ


WTCC-2016-MARRAKECH-La-CITROËN-C-Élysée-de-JOSÉ-MARIA-LOPEZ

WTCC

About Author

gilles