MOTO JOURNAL DÉNONCE : ‘ILS VEULENT TUER LA MOTO’ !

LOGO MOTO JOURNAL -

 

MOTO JOURNAL Special defense de la moto

 

David Dumain, le Rédacteur-en-Chef du très sérieux magazine ‘Moto Journal’  revient cette semaine sur un sujet, un dossier oh combien brûlant déjà traité dans son numéro deja en kiosque depuis le mercredi 2 mars dernier et intitulé :

 «Ils veulent tuer la moto !»

2016 devait être l’année de la libération de la puissance… et des motards, après trente ans de bridage. C’est tout l’inverse qui se produit. Entre actions néfastes et inaction, c’est une passion et une économie que les Pouvoirs Publics étouffent. ‘Moto Journal’ a mené l’enquête et fait le point sur une situation plus que préoccupante.

Les 5 dossiers qui posent problème :

1         La fin des 100 chevaux : elle ne concerne qu’une poignée de motos neuves (celles qui sont homologuées Euro4) pendant que des centaines d’autres sont immobilisées,               mécontentant les clients et paralysant l’activité économique de nombreux professionnels.

2         Une interdiction de circuler en ville menace les motos de plus de dix ans.

3         Un alignement du permis A sur le permis A2 est à l’étude, généralisant le bridage des motos alors qu’il était jusqu’ici limité aux jeunes permis. Une règlementation                       dissuasive alors que les constructeurs n’ont pas de gamme spécifique pour répondre à ce type de demande.

4         Le contrôle technique se met progressivement en place malgré son impact négligeable sur l’accidentologie.

5         La circulation interfiles ne concerne que quatre départements, que certains axes… et fait l’objet d’une expérimentation qui durera 4 ans ! (quatre)

 

MOTO JOURNAL SPECIAL ILS VEULENT TUER LA MOTO

 

Des chiffres et des mots qui en disent long (extraits du dossier) :

« Les professionnels qui ont déjà subi une crise économique sans précédent et des réglementations contraignantes, ont vu leur marché céder plus de 40 % au fil de ces 7 dernières années ! » (Conseil National des Professionnels de l’Auto)

« Pendant que le marché français (le plus important en Europe avec 242.885 immatriculations) enregistrait une baisse de 3,4 % par rapport à 2014, l’Italie progressait de 6.3 %, l’Allemagne de 3.2 %, l’Espagne de 17.6 % et l’Angleterre de 12.1 %. Pour se convaincre de l’impact du bridage sur les immatriculations, il suffit de mettre en parallèle l’évolution des motos de plus de 100 chevaux en 2014 (-3 %) par rapport au reste des machines de plus de 125, qui, lui, progresse (+1,2%). » (Association européenne des Constructeurs de Motos).

« On a une attente de la part des clients qui ont commandé des motos et ont besoin des autorisations de mise en circulation, et de tous les constructeurs et les revendeurs qui ont des stocks ; pour eux, c’est la double peine : non seulement ils doivent financer leurs stocks, donc ils ont besoin de trésorerie, mais, en plus, ils ne peuvent pas vendre ces modèles dont ils disposent. Ça fragilise toute une économie et l’ensemble de la filière qui, aujourd’hui, crée des emplois directs et indirects. Il faut donc trouver une solution. C’est aussi pour cela qu’on a souhaité alerter le Premier Ministre. » (S. Travert, Député de la Manche)

« Si le Ministère arrive à ses fins (motos d’avant 2007 concernées par l’interdiction de circuler en ville) « le nombre d’usagers de deux-roues motorisés potentiellement concernés serait presque doublé, passant d’environ 400.000 à plus de 700.000 ». (FFMC)

Selon ce rapport, moins de 1 % des accidents impliquant un deux-roues motorisé serait causé par une défaillance technique » (Rapport européen MAIDS).

Qu’ajouter ?

Tout est dit et bien dit, parfaitement expliqué !

L’année 2017 se profile à l’horizon…

Le Gouvernement en place devrait faire bien attention car après les automobilistes qui râlent sans cesse étant en permanence pris pour des vaches à lait, le milieu motard pourrait fort bien lui aussi à son tour manifester SON MÉCONTENTEMENT !

Présidentielles, les 23 avril et 7 mai, suivi des Législatives, les 11 et 18 juin 2017.

Gare au retour de bâton et au boomerang !

A écouter le milieu motard, la sanction pourrait faire mal, très mal….

 

Gilles GAIGNAULT

Magazines Moto - Divers

About Author

gilles