MICHEL MALLIER : LE PRÉPARATEUR AUX DOIGTS D’OR !

MICHEL MALLIER pose devant une MARTINI MK7 en cours de restauration totale - Photo Max MALKA
MICHEL-MALLIER-dans-son-bureau-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-dans-son-bureau-Photo-Max-MALKA

 

Dans les paddocks, sa silhouette ne passe jamais inaperçue !

Il est vrai que cela fait un demi-siècle que ce passionné arpente les circuits. Des années durant, il fut un mécanicien apprécié avant de devenir plus récemment, à la fois un artiste de la restauration, doublé d’un excellent pilote dans les épreuves historiques.

Comme le week-end dernier, où à l’occasion des très réputés Classic Days, dont la 9 ème édition se déroulait sur la piste Nivernaise de Magny-Cours, il pilotait une sublime voiture, un bolide d’antan exceptionnel, une… McLaren Can-Am M8 !

 

 Classic-Days-2016-Michel-MAILLER-dans-la-MC-LAREN-M6B-1968-photo-Florian-GAUDUCHEAU.


Classic-Days-2016-Michel-MAILLER-dans-la-MC-LAREN-M6B-1968-                                       photo-Florian-GAUDUCHEAU.

 

D’ailleurs, ses ateliers situés dans les Yvelines, au sud de Versailles, à Bois d’Arcy, regorgent de souvenirs multiples et variés, allant des engins de courses ou de simples belles voitures de tourisme pour une remise en état et belle restauration, aux moteurs de course, aux casques d’illustres pilotes, des combinaisons aux miniatures en tous genres et autres photos, posters et murs d’autographes !

Bref, celui que bien des observateurs avisés nomment désormais ‘le Préparateur aux doigts d’Or‘  nous a reçu dans son antre, véritable caverne d’Ali-Baba. Où on peut à loisir traîner et flâner des heures, tout en rêvant, escorté par le fidèle chien de garde des lieux, Daymon !

ITINÉRAIRE D’UN PASSIONNÉ

AMOUREUX FOU DE LA COMPÉTITION…

 CLASSIC-DAYS-2016-Michel-MALLIER-devant-sa-McLAREN-CAN-AM-M8-Photo-Florian-GAUDICHEAU.


CLASSIC-DAYS-2016-Michel-MALLIER-devant-sa-McLAREN-CAN-AM-M8-Photo-Florian-GAUDICHEAU.

 

Tout commence et débute pour l’ami Michel Mallier, à l’âge de 14 ans. Pourtant comme il nous l’a et à maintes reprises signalé depuis des années, rien ne devait le conduire à faire cette formidable carrière dans le milieu automobile d’abord, puis dans celui de la course ensuite !

Bien au contraire…

C’est effectivement au cœur d’un tout autre lieu, celui de l’aviation. Il débarque le 30 janvier 1950 à Viroflay, aux portes de Paris, sur la route qui monte de Sévres vers Versailles, peu après Chaville, Michel Mallier.

En effet, chez les Mallier on bosse dans le monde très sérieux de l’aviation !

Mais rapidement des son jeune âge, le fiston n’affiche guère d’enthousiasme pour cet univers, pas plus que pour les études, non plus d’ailleurs. Aussi à ses 14 ans, son père qui ne manque pas de relations, le place chez Jean Pierre Richard, le spécialiste des voitures anglaises dont les ateliers se situent Porte d’Auteuil, rue Molitor, dans le très chic XVI ème arrondissement de Paris.

Michel y débute comme apprenti mécano et on lui donne une solide formation, avec rigueur et méthodologie. Dans le garage, il va faire une sacrée belle rencontre qui va plus tard orienté sa vie. Il y fait la connaissance d’un certain… Jean Claude Guénard !

Ce dernier devient son maître d’apprentissage.

Très vite,  il commence à le suivre à Montlhéry, où il court avec sa moto, une Bultaco et y retrouve ses potes, les champions motos, Jean Pierre Beltoise et Claude Vigreux.

Nous sommes alors en 1962. Et Michel découvre et dévore le jeune magazine ‘Sport Auto‘ que viennent, quelques mois plus tôt, de lancer Jean Lucas en compagnie de Gérard Crombac, José Rosinski et Fred Prysquel. Un succès.

Un  jour d’avril de l’année 1965, un des mécanos de chez JP. Richard, l’invite à l’accompagner aux essais d’avril des 24 Heures du Mans. C’est la révélation !

 

 MICHEL-MALLIER-et-GILLES-GAIGNAULT-9-fevrier-2016-dans-latelier-de-BOIS-dARCY-Photo-Max-MALKA


Michel MALLIER-et Gilles GAIGNAULT dans l’atelier de BOIS d’ARCY-Photo-Max-MALKA

 

Michel nous raconte :

« Je n’avais jamais vu une course de ma vie. Et la sur le circuit du Mans, j’ai tout découvert, le bruit, les odeurs d’huile de ricin, l’ambiance folle des circuits et des jolies pépées… »

Et de nous préciser :

«En dix minutes, j’ai dit c’est cela que je veux faire. Travailler dans ce monde de la course et des circuits. Je ne pensais plus qu’à cela.»

Et il se souvient lorsque son cœur a fait boum-boum :

«Chez Richard, une épave d’une belle Mini Cooper S trainait. Je l’avait repéré et pensais l’acheter pour la retaper. Mais un certain Adam Potocki, client du garage et pilote de course me l’a piqué et acheté plus vite. J’étais fou de rage. Tout le monde savait dans l’atelier que j’étais devenu dingue de compétition. Il l’a appris et m’a proposé de le suivre et de bosser sur ses bagnoles de course. Je l’ai suivi en 1967 et au travaillé dans son service course qui était installé quai de Grenelle de l’autre côté de la Seine dans le XV eme. J’ai alors appris le boulot de mécanicien de course formé par son chef d’atelier, Tony Kilburn l’ancien chef mécanicien de l’Australien Jack Brabham alors Champion du Monde de F1 et dont il  avait préparé ses F2.»

 

 

 MICHEL-MALLIER-Portrait-du-Sorcier-veritable-homme-aux-doigts-dOR-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Portrait du Sorcier, véritable-homme aux doigts d’OR-                 Photo-Max-MALKA. 

«  C’était sacrement dur. On faisait énormément d’heures, j’ai vraiment été élevé à la dure. »

A l’époque Adam Potocki disputait le Championnat de France des Circuits avec sa Cooper S, avec Jean Louis Marnat.

Mais en cours de saison il décide d’acquérir une monoplace une Brabham BT 21 de F3, pour courir le Championnat de France.

Michel rencontre alors un Niçois, Alain Franseschi qui roule lui avec l’ancienne Brabham F3 de Tony Lanfranshi. Il lui propose début 1969 de descendre vivre à Nice et de s’occuper des Tecno F3 de son écurie qu’il a montée avec son ami, Lionel Noghes.

Mais les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Et pour 1970, Michel remonte à Paris et retourne dans un garage à Levallois et rejoint Roger Loyer, le spécialiste de la voiture de sport d’occasion, comme mécano et s’occupe trois années durant des Ferrari, Lotus, Jaguar de ses célèbres clients.

Michel se rappelle :

«  Je préparais en entretenais les autos des stars, Dutronc, Hallyday, Christophe, Fugain,  Nina Ricci, Maurice Ronet et Brigitte Bardot. »

Il rencontre alors début 1973, Alain Cudini. Il le suit à Dieppe et monte son Alpine F3. Mais avec leurs deux forts caractères, au bout de trois courses, c’est le clash et ils se séparent !

Nouveau retour dans un garage, chez VW à Paris, rue Michel Ange, chez William Thorpe… qui se tue, au volant, sur les quais de Seine… !

Rencontre alors Hugues de Chaunac, à la naissance d’Oreca, qui s’installe à Genevilliers. Michel  s’occupe des Formule 2, les Elf 2 d’Alain Serpaggi et de Michel Leclére.

Un soir du début 1975, sur les Champs Elysées, au cinéma, il croise Jean Pierre Beltoise. Lequel lui demande : tu deviens quoi ? Si tu cherches du boulot, téléphone à Jarier, Jean Pierre cherche un mécano, pour sa Shadow-Matra de F1, du Team officiel de Don Nichols.

Mais se souvient Michel : «J’avais repéré un petit garage à Viroflay et j’ai finalement choisi et préféré m’installer à mon compte, plutôt que de tenter l’aventure en F1 ! Mais aujourd’hui encore, je reconnais que j’ai toujours regretté ma décision.»

De 1975 à 1982, il n’a jamais manqué de travail avec tout plein de Ferrari, de Porsche, de Lamborghini de ses riches clients.

 

MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA

 

Puis il achète, dans la zone artisanale de Viroflay, un bel atelier tout neuf et en fait un restaurant coté, rendez-vous du milieu auto, l’Arbusier et qu’il exploitera jusqu’en 1986.

Année ou Michel rachète à Bois d’Arcy, l’atelier de François Migault qui y préparait les voitures du Star Racing Team qu’avait créé Moustache.

 

 MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA

 

Il monte une carrosserie PCM  (Peinture Carrosserie Mallier)

Michel nous lâche alors :

«Mon rêve en hommage au pilote Belge Willy Mairesse était de créer MRS (Mallier Racing Service) mais Pierre Maublanc, l’a fait avant moi !»

Et il enchaîne :

« Je préparais toutes les voitures des VIP de BMW France qui se trouve toujours à côté et j’ai commencé à cette époque-là, à m’intéresser à la restauration. »

 

 MICHEL-MALLIER-La-Triumph-datant-de-1962-appartenant-à-Henri-PESCAROLO-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA-


MICHEL-MALLIER-La-Triumph-datant-de-1962-appartenant-à-Henri-PESCAROLO-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA-

 

Au fil des ans, il devient effectivement le spécialiste de la restauration des belles automobiles, les voitures de sport des années 60 à 90 avec un faible pour les belles anglaises et aussi les engins de course.

Concernant, l’autre volet de sa riche vie, sa carrière de pilote gentleman, il nous confie :

«Début 1987, Jean Pierre Jaussaud m’a offert sa Tecno de F3 qu’il fallait entièrement restaurer car elle était a l’abandon chez lui à Caen, depuis presque vingt ans. Une fois remise en état pendant vingt ans,  j’ai couru avec en Championnat de France Historique»

 

 KARTING 24 HEURES JP JAUSSAUD 2015 MER 6-7 JUIN -Michel MALLIER - Photo Emmanuel LEROUX


Michel MALLIER en tenue de pilote – Photo Emmanuel LEROUX

 

Et, il brille ! Remportant à trois reprises, l’Age d’Or et gagnant sur tous les circuits, au Mans, à Magny-Cours, au Paul Ricard, à Dijon, à Spa !

On le retrouve aussi avec la Matra Napoléon au Tour de Corse Historique, en compagnie d’Henri Pescarolo, aux Classic Days au volant de la Matra F1 et cette année, il y a quelques jours, on le redit au volant de la surpuissante McLaren Can Am M8 !

 

 

Tour de CORSE-Historique 2011- Michel MALLIER et Henri PESCROLO avec la MATRA NAPOLEON Photo François HAASE

Tour de CORSE-Historique 2011- Michel MALLIER et Henri PESCROLO avec la MATRA NAPOLEON Photo François HAASE

 Tour-de-CORSE-HISTO-2011-PORTO-PESCAROLO-MATRA-610-Photo-autonewsinfo.jpg 5 mai 2016 2 MB 2443 × 1736 Modifier l’image Supprimer définitivement Adresse web http://www.autonewsinfo.com/wp-content/uploads/2016/05/Tour-de-CORSE-HISTO-2011-PORTO-PESCAROLO-MATRA-610-Photo François HAASE


Tour de CORSE Historique 2011-MALLIER- PESCAROLO-MATRA-610-Photo François HAASE

 

Bref, à 66 ans, Michel Mallier continue d’assouvir sa folle passion dévorante de la course automobile, lui qui à 14 ans nous rappelle qu’il était bon à RIEN !

Et qui a pourtant connu une vie royale, voyageant sur tous les circuits et travaillant pour les plus illustres pilotes et vedettes du Show Business !

Aujourd’hui, ses deux enfants, Laurence 30 ans et Antoine 24 ans, vivent tous les deux aux antipodes, sa fille en Australie et son fils en Nouvelle-Zélande…

Les chiens ne font pas des chats !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Max MALKA–Florian GAUDICHEAU–Emmanuel LEROUX-François HAASE

 

RENSEIGNEMENTS :

MRM
garage-mrm@aliceadsl.fr
06 08 31 15 51
01 30 58 44 55

 

MICHEL-MALLIER-Bienvenue-chez-le-SORCIER-lHOMME-AUX-DOIGTS-DOR-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-Bienvenue-chez-le-SORCIER-lHOMME-AUX-DOIGTS-DOR-Photo-Max-MALKA

 Michel-MALLIER-Atelier-plaque-souvenir.


Michel-MALLIER-Atelier-plaque-souvenir.

MICHEL-MALLIER-pose-devant-une-MARTINI-MK7-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-pose-devant-une-MARTINI-MK7-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-Une-MARTINI-MK7-Usine-ex-Patrick-PERRIER-du-Team-JICEY-en-cours-de-restauration-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Une-MARTINI-MK7-Usine-ex-Patrick-PERRIER-du-Team-JICEY-en-cours-de-restauration-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-La-Triumph-datant-de-1962-appartenant-à-Henri-PESCAROLO-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-La-Triumph-datant-de-1962-appartenant-à-Henri-PESCAROLO-en-cours-de-restauration-totale-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-Un-clin-doeil-à-son-grand-copain-Henri-PESCAROLO-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-Un-clin-doeil-à-son-grand-copain-Henri-PESCAROLO-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-Latelier-ne-manque-pas-de-machines-outils-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-Latelier-ne-manque-pas-de-machines-outils-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-LAtelier-des-moteurs-en-cours-de-restauration-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-LAtelier-des-moteurs-en-cours-de-restauration-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-Le-célebre-moteur-COSWORTH-F1-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-Le-célebre-moteur-COSWORTH-F1-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-BLOC-MATRA-V-12-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-BLOC-MATRA-V-12-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-BlOC-MOTEUR-RENAULT-F1-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-BlOC-MOTEUR-RENAULT-F1-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-MOTEUR-F1-ASIATECH-ex-PEUGEOT-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-MOTEUR-F1-ASIATECH-ex-PEUGEOT-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-Les-Coupes-de-ses-victoires-en-F3-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Les-Coupes-de-ses-victoires-en-F3-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-Le-tableau-des-victoires-en-F3-de-Jean-Pierre-JAUSSAUD-et-de-MALLUER-en-HISTORIQUE-vingt-ans-plus-tard-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-Le-tableau-des-victoires-en-F3-de-Jean-Pierre-JAUSSAUD-et-de-MALLIER-en-HISTORIQUE-vingt-ans-plus-tard-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-Le-tableau-des-victoires-en-F3-de-Jean-Pierre-JAUSSAUD-et-de-MALLUER-en-HISTORIQUE-vingt-ans-plus-tard-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-Le-tableau-des-victoires-en-F3-de-Jean-Pierre-JAUSSAUD-et-de-MALLIER-en-HISTORIQUE-vingt-ans-plus-tard-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-Autographes-des-CHAMPIONS-tels-BELTOISE-PESCA-JAUSSAUD-et-tant-dautres-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Autographes-des-CHAMPIONS-tels-BELTOISE-PESCA-JAUSSAUD-et-tant-dautres-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-ATELIER-Le-coin-des-dedicaces-des-plus-grands-pilotes-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-ATELIER-Le-coin-des-dedicaces-des-plus-grands-pilotes-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-ATELIER-Une-véritable-caverne-dALI-BABA-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-ATELIER-Une-véritable-caverne-dALI-BABA-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA-


MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA-

MICHEL-MALLIER-Le-poele-pour-chauffer-latelier-fait-maison-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-Le-poele-pour-chauffer-latelier-fait-maison-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA

MICHEL-MALLIER-ATELIER-Photo-Max-MALKA

 MICHEL-MALLIER-Dans-les-vitrines-on-decouvre-toutes-les-époques-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Dans-les-vitrines-on-decouvre-toutes-les-époques-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-Une-des-innombrables-vitrines-de-miniatures-Photo-Max-MALKA.


MICHEL-MALLIER-Une-des-innombrables-vitrines-de-miniatures-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-LATELIER-regorge-de-vitrines-de-souvenirs-Photo-Max-MALKA.

MICHEL-MALLIER-LATELIER-regorge-de-vitrines-de-souvenirs-Photo-Max-MALKA.

 MICHEL-MALLIER-ATELIER-Un-poele-pour-chauffer-vraiment-ORIGINAL-et-fait-maison-Photo-Max-MALKA


MICHEL-MALLIER-ATELIER-Un-poele-pour-chauffer-vraiment-ORIGINAL-et-fait-maison-Photo-Max-MALKA

 AUTOBROCANTE-2015-Les-grands-mécaniciens-Daniel-CHAMPION-et-Michel-MALLIER-papotent-aveec-Eric-Jaussaud-devant-le-stand-Jaussaud-Event-Photo-Emmanuel-LEROUX.


AUTOBROCANTE-2015-Les-grands-mécaniciens-Daniel-CHAMPION-et-Michel-MALLIER-papotent-aveec-Eric-Jaussaud-devant-le-stand-Jaussaud-Event-Photo-Emmanuel-LEROUX.

Préparateurs

About Author

gilles