‘BABYBOOMER’S ADVENTURE’ 2016 : JOUR 1, LE MAROC VERT

YANN DUFFILLOT EN BRIEFING SOUS L'ARBRE,A L'AFRICAINE

YANN DUFFILLOT EN BRIEFING SOUS L’ARBRE, A L’AFRICAINE

 

Idée géniale de Yann Duffillot, l’organisateur, faire découvrir un Maroc que peu de gens connaissent.

Au lieu de descendre direct sur le désert par le Col du Tiz’in Tichka, le raid est parti plein est vers le Lac de Bin el Ouidane, car on traversera l’Atlas beaucoup plus loin, ce formidable massif montagneux enneigé quasiment toute l’année et qui retient les avancées humides de la mer pour transformer la plaine en bijou vert au nord, en désert multicolore au sud.

 

PREMIERS EMOIS PISTARDS

PREMIERS EMOIS PISTARDS

 

On a donc roulé sur un tapis vert, totalement agricole, vallonné voire montagneux, avec des passages dans des coins où l’on a l’impression d’être au fond de la mer…

Les strates qui s’écroulent comme les différentes couches de sédiments qu’elles ont été sont à ciel ouvert, c’est assez saisissant.

Ce matin, on a laissé dormir les concurrents, trente autos et autant d’accompagnants et d’assistances, c’est plus qu’une grosse organisation car la veille tout le monde avait rejoint Marrakech, par la route, et était crevé, bref briefing genre 9 h 30.

Et cette première journée a permis aux fidèles et aux nouveaux arrivants de faire connaissance avec les petites routes du pays et surtout les premiers kms de pistes !

Il y a dans ce raid beaucoup de couples, ces messieurs ayant la possibilité de montrer à leurs compagnes pourquoi ils deviennent St Ex à la première poussière de latérite…

 

 

Donc de la très jolie piste, sans sable le premier jour, parfois carrément digne de recevoir le WRC où les glissades ont commencé, d’abord timidement, puis plus franchement, parfois, ces dames ont eu le droit de prendre le manche pour s’initier à l’extase, elles sont ravies à l’arrivée

On a assisté à de belles bourres entre copains, le bonheur est arrivé à petite dose mais de façon certaine, pari gagné pour l’organisation.

Les sexologues parleraient de prémices !

Pari gagné aussi sur la convivialité, tout le monde s’arrête quand quelqu’un est en panne, et ces grands-mères d’autos sont parfois capricieuses quand les pilotes croient avoir retrouvé leurs jeunesses !

Bon, le héros du jour, Michel Casavecchia, qui est venu avec un magnifique proto reconstruit, une coque de R 18 allongée comme celle des Marreau en 1983, permettant de faire passer le moteur V6 PRV.

 

MICHEL CASAVECCHIA

MICHEL CASAVECCHIA

 

Ce moteur date de 1975, il l’a entièrement refait, avec la boîte créée pour les frères Marreau, il reste un atelier en France qui a encore des maîtres cylindres comme celui qui a été installé, chemises, pistons, tout a été refait et la voiture avait trente km de piste au compteur en arrivant sur le Babyboomer’s…

Pas loin de 200 bourrins, un couple phénoménal mais maintenant il y a les réglages, Michel serait malheureux s’il n’avait pas un capot à ouvrir chaque jour.

D’ailleurs, il prépare maintenant des véhicules pour des clients, avec décos d’époque, bref, ce garçon fou des années 80, qui est un pionnier de la restauration de ces autos, est aujourd’hui devenu un expert et tant mieux.

 

MON (BEAU) BUREAU SUR LE LAC BIN EL OUIDANE

MON (BEAU) BUREAU SUR LE LAC BIN EL OUIDANE

 

L’arrivée du jour s’est faite dans un endroit sublime, un lac artificiel, le barrage est tout court mais doit faire cent mètres de haut !

L’hôtel est au bord du lac, avec un côté très «Old Cataract» sur le Nil, on s’attend à voir débarquer Churchill ou Hercule Poirot…

Et puis il a même plu, ce qui est rare, mais l’eau ici c’est la vie et toute la nature aime ça.

Alors nous aussi…

Le bronzage, les attentes en bord de piste brûlée par le soleil, ce sera plus tard, ici la pluie est chaude et accueillante, bienveillante.

Là encore ce pays et cette organisation sont exceptionnels, même sous la flotte les concurrents sont heureux !

Vous avez vu ça autre part ?

C’est ici et nulle part ailleurs, c’est simple !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Arnaud DELMAS MARSALET

 

Baby Boomers Sport

About Author

gilles