WSBK 2016 A IMOLA : LE PREMIER JOUR AUX ROUGES

LE CIRCUIT ET LA VILLE D'IMOLA

LE CIRCUIT ET LA VILLE D’IMOLA

 

Le circuit d’Imola est proche de Bologne, si l’on continue NW on trouvera Maranello, près de Modène, nous sommes donc en terre «rossa», rouge.

Le circuit porte d’ailleurs le nom de Ferrari, père et fils.

Bologne, c’est le siège historique de Ducati, c’est dire si sur cette manche d’Imola du WSBK, les pilotes des motos rouges ont envie de claquer le bol de ces orgueilleuses et imbattables Kawasaki d’usine.

Même si au demeurant, côté pilotes, le WSBK reste un truc totalement anglais, quelle que soit la marque, et cela s’est encore confirmé ce jour.

 

CHAZ DAVIES RÉSISTE A L'ARMADA VERTE

CHAZ DAVIES RÉSISTE A L’ARMADA VERTE

 

Rouge, la Ducati de Chaz Davies, il n’est pas anglais, il est gallois, mais quand même membre du Royaume Uni.

Mais la moto, elle, est bien rouge.

Chaz Davies s’est battu matin et après midi pour décrocher ce meilleur temps du vendredi, les Kawasaki boys ont évidemment voulu contrer mais quand un pilote rouge, fût-il celte, roule près de Bologne, il y a une sorte de déclic qui fait qu’au moins ce vendredi, Ducati mène la danse.

Autre héros de la journée, encore un Anglais qui roule sur une moto italienne, avec Leon Camier (on prononce Camire), quatrième temps sur sa MV Agusta.

 

LEON CAMIER,AUTRE HÉROS DU JOUR

LEON CAMIER, AUTRE HÉROS DU JOUR

 

C’est en plus émouvant car on sait que l’usine MV Agusta a aujourd’hui 50 millions de dettes sur le dos.

AMG (Mercedes) qui possède 25% des actions, est prêt à acheter le reste, mais la famille Castiglioni, actuellement au pouvoir chez MV, a elle investi 120 millions pour redémarrer cette marque incroyablement prestigieuse en Italie et dans le monde (Agostini, Read etrc…) et n’a donc pas envie de perdre le guidon.

La famille cherche des sous ailleurs que chez AMG, mais le rythme de la production a baissé puisque l’on a mis du personnel dehors et il est question de raboter sérieusement le budget sportif, ce qui aura un impact sur un pilote comme Leon Camier et aussi sur le Français Jules Cluzel.

Les deux Kawasaki, dans l’ordre Sykes et Rea prennent quand même les deuxième et troisième temps, bref les rouges n’ont pas balayé les verts, mais sur leur circuit fétiche, ils ne se sont pas laissé manger la laine sur le dos, au moins un jour, c’est déjà ça.

TOM SYKES

TOM SYKES

 

Le reste ?

Bon, on va oublier un moment ces pilotes anglais très monopolistes.

On sait que Lucas Mahias, après une course incroyable à Assen, retrouve un guidon sur cette manche italienne, il est treizième temps.

Sylvain Guintoli est huit, donc qualifié pour la Superpole.

 

MARKUS REITERBERGER

MARKUS REITERBERGER

 

Quand même, un mot sur l’Allemand Reiterberger, surnommé  «Reiti» dans la presse allemande, qui pilote une BMW, que l’on ne voyait pas forcément autant à la fête en début de saison, est cinquième temps, ce qui, dans ce combat de titans entre  la suprématie verte et la résistance rouge acharnée n’était pas évident, bravo à lui.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos WSBK

Résultats WSBK 2016 à Imola premier jour

http://resources.worldsbk.com/files/results/2016/ITA1/SBK/L2A/RIE/Qualifying.pdf?version=cfcd208495d565ef66e7dff9f98764da

 

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis