MOTOGP 2017 : VINALES VEUT ALLER VITE, CONCOURS DE PRONOSTICS

PENDANT QU'ON SE BATTAIT EN PISTE,ON NÉGOCIAIT EN COULISSES

PENDANT QU’ON SE BATTAIT EN PISTE,ON NÉGOCIAIT EN COULISSES

 

Durant la conférence de presse de Jerez (photo d’ouverture de ce reportage) Jarvis était à côté de Vinales, marrant non?

Récit…

Durant le GP de Jerez, les deux boss de KTM ont un peu fait le tour des popotes des stands, avec comme intention évidente de prendre langue avec leur futur deuxième pilote.

On connaît déjà le premier, ce sera Bradley Smith, qui depuis cette signature, fait les pole et les GP 2016 le coude à la portière chez Tech3.

Jonas Folger est l’une de leurs options, ils ont aussi beaucoup discuté avec Dovizioso.

 

MIKE LEITNER ET PETE BEIRER LES BOSS DE KTM

MIKE LEITNER ET PETE BEIRER LES BOSS DE KTM

 

Jeune loup germanophone ou vieux loup italianisant ex compagnon de route de Red Bull…

KTM veut se donner le temps mais le temps va trop vite !

La preuve…

Les choses avancent vite aussi dans d’autres équipes, à commencer par Yamaha qui doit remplacer Lorenzo.

 

VINALES EST TRES CONVOITÉ

VINALES EST TRES CONVOITÉ

 

Lin Jarvis, le boss des bleus,  serait en pourparlers avec Paco Sanchez, un avocat/agent qui doit bien connaître les gens de Yamaha puisqu’il leur avait déjà vendu Pol Espargaro quand ce pilote était, croyait-on, le futur Marquez.

Et Paco Sanchez est aussi le nouvel agent de Maverick Vinales, un pilote qui lui, aura changé de représentant un paquet de fois depuis son arrivée en Moto3 !

Bref, le fer est bien engagé entre Yamaha et Vinales…

Davide Brivio, patron du team Suzuki, a d’ailleurs dit que si Vinales voulait partir, il ne pourrait pas l’en empêcher.

VINALES, BRIVIO,ROSSI

VINALES, BRIVIO,ROSSI

 

Vinales qui a déclaré pour sa part qu’il doit se décider très vite car sinon, les portes vont se fermer très vite.

On entend par là que Lin Jarvis est pressé de conclure, il est vrai qu’il s’est déjà fait avoir dans l’affaire Lorenzo, il avait déclaré qu’il fallait le signer très vite et le fait est qu’entretemps Lorenzo est parti voir ailleurs…

Vinales avait promis à Suzuki de rester s’il arrivait à faire un ou plusieurs podiums en 2016, on dit qu’on n’en est pas loin mais à Jerez, Maverick était quand même sixième à neuf secondes du troisième du podium, Marc Marquez.

Et seize secondes derrière Rossi…

Bref, on en est finalement assez loin.

Bon, on continue le jeu ?

 

ZARCO SUR SUZUKI A LA SUNDAY RIDE CLASSIC

ZARCO SUR SUZUKI A LA SUNDAY RIDE CLASSIC

Qui remplacerait Vinales chez Suzuki ?

On fait les comptes.

Entre les deux guidons d’usine et la moto satellite du futur team de Sito Pons et son sponsor Paginas Amarillas, il y aurait (c’est écrit au conditionnel) trois Suzuki en grille en 2017.

Et… il y aurait (toujours au conditionnel) trois pilotes dans les starting blocks !

Aleix Espargaro, déjà dans la place et qui comme par hasard roule l’enfer au point de finir devant Vinales à Jerez.

Pol  Espargaro, qui va probablement gicler de Tech3 et serait dit on très proche de Sito Pons.

Enfin Johann Zarco, qui a fait son « coming out » suzukien  à l’occasion de la Sunday Ride Classic au Paul Ricard.

Mais qui va remplacer  Bradley Smith et Pol Espargaro chez Tech3 ?

Yamaha a demandé à Hervé Poncharal de recruter des jeunes, Folger, Rins et Salom sont des options souvent citées…

 

FOLGER, VOULU PAR TECH 3 ET PAR KTM

FOLGER, VOULU PAR TECH 3 ET PAR KTM

 

Mais il se dit que Rins intéresserait aussi Honda, quand Pedrosa sera invité à regarder les GP à la TV…

Compliquééééé !

Mal à la tête avec tout ça…

Le MotoGP devient comme les courses de chevaux, un truc où le pronostic compte plus que les résultats des grands prix !

Cela dit c’est passionnant, on a juste couru quatre GP et on est déjà en 2017 !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MOTOGP

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis