VICTOIRE McLAREN A MONZA EN BLANCPAIN ENDURANCE

BLANCPAIN-ENDURANCE-2016-MONZA-La-McLAREN-du-Team-GARAGE-59-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 BLANCPAIN-ENDURANCE-2016-MONZA-Le-podium-avec-les-pilotes-de-la-McLAREN-GARAGE-59-sur-la-plus-haute-marche-Photo-Antoine-CAMBLOR.


BLANCPAIN-ENDURANCE-2016-MONZA-Le-podium-avec-les-pilotes-de-la-McLAREN-GARAGE-59-sur-la-plus-haute-marche-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

La McLaren du Team Garage 59, victorieuse ce dimanche à Monza, lors de la mance inaugurale des Blancpain Endurance, après une arrivée au sprint

C’est au terme d’une fantastique bagarre entre le Néo-Zélandais Shane Van Gisbergen, alors au volant de la McLaren N°58 du Team Garage 59, et l’Allemand Maximilian Buhk, qui se trouvait, lui, dans le baquet de la Mercedes-AMG N°84 d’HTP Motorsport, que s’est décidée la victoire, lors de la course d’ouverture de la saison, laquelle se disputait sur le circuit de Monza dans le Blancpain GT Series

 

 BLANCPAIN-ENDURANCE-2016-MONZA-La-McLAREN-du-Team-GARAGE-59-Photo-Antoine-CAMBLOR


BLANCPAIN-ENDURANCE-2016-MONZA-La-McLAREN-du-Team-GARAGE-59-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Durant la dernière demi-heure de course, les deux voitures ne se sont pas quittées, mais Van Gisbergen a bien résisté jusqu’au bout, à la pression incessante et permanente exercée par Buhk pour finalement franchir  la ligne d’arrivée avec un écart infime de…  trois dixièmes de seconde d’avance seulement!

La troisième place lors de cette course de trois heures, revenant à la Bentley Continental N°8 du Team officiel, M-Sport que xwe partageaient Andy Soucek,  Wolfgang Reip et  Maxime Soulet.

La Ferrari N°11 de l’écurie Suisse, Kessel Racing remporte, elle, la Pro-Am Cup, tout en s’offrant une belle 5éme place au classement général. Enfin, en Am Cup, la Mercedes-AMG N°87 de l’équipe Française de Jérôme Policand, AKKA ASP, est parvenue à résister à la forte opposition italienne, emmenée par Ferrari et Lamborghini, pour s’imposer au terme d’une course rondement menée.

 

 BLANCPAIN-2016-MONZA-Le-depart-Photo-Antoine-CAMBLOR


BLANCPAIN-2016-MONZA-Le-depart-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Du soleil, 22.000 spectateurs dans les tribunes, une impressionnante grille de départ avec 57 puissantes GT3,  la deuxième épreuve de la Blancpain GT Series 2016 après Misano en Sprint mais la première de l’Endurance Cup,  proposait tous les ingrédients pour faire de cette course un franc et beau succés.

Et le résultat fut à la hauteur des espérances.

 

 BLANCPAIN 2016 MONZA MERCEDES Team HTP N°84 Photo Antoine CAMBLOR


BLANCPAIN 2016 MONZA MERCEDES Team HTP N°84 Photo Antoine CAMBLOR

 

Après le départ, traditionnellement toujours chahuté sur ce circuit de Monza, la course a rapidement pris son ‘rythme de croisière’, par ailleurs très élevé. En tête, Dominik Baumann a pu conserver l’avantage de la pole position avec la Mercedes-AMG N°84 du HTP Motorsport. Mais après une trentaine de minutes, Daniel Keilwitz, le plus rapide de la catégorie Pro-Am, avec la Ferrari N°66, du Black Pearl Racing, parvenait à s’emparer de la tête pour la conserver jusqu’aux premiers ravitaillements.

Cette première salve de pit-stops permettait alors à la McLaren N°58 de l’équipe Garage 59, de passer au commandement. Troisième au moment où Rob Bell rentrait dans la pitlane, la McLaren profitait d’un contretemps rencontré par Jazeman Jaafar, qui ne parvenait pas à couper tout de suite le limiteur utilisé dans la pitlane et ce au point même de caler le moteur pendant quelques instants.

Le jeune Français Côme Ledogar, n’en demandait pas tant car l’espoir tricolore, se plaçait en tête devant la Mercedes et la Ferrari Black Pearl Racing, désormais aux mains du pilote ‘Am’ Steve Parrow.

L’écart entre les deux leaders restait le même durant le deuxième relais et, quand Shane Van Gisbergen et Maxi Buhk prenaient à leur tour le volant, la différence entre la McLaren et la Mercedes-AMG était d’une dizaine de secondes.

Mais le trafic jouait un grand rôle durant cette dernière heure de course et, quand Shane remontait sur un groupe de voitures, en lutte elles-mêmes, pour une place dans le top 15, Maxi Buhk venait placer sa Mercedes dans les échappements de la McLaren!

La suite fut passionnante avec le meilleur des courses GT au plus haut niveau. Pendant presque une demi-heure, le duo n’a pas laissé filé un seul dixième, Buhk se plaçant aux côtés de la McLaren à plusieurs reprises. Mais le Néo-Zélandais gardait la tête froide pour passer en premier sous le drapeau à damiers, pour la plus grande joie des membres de la toute jeune équipe Garage 59.

 

 BLANCPAIN-2016-MONZA-AUDI-Team-BELGIAN-WRT-N°1-Photo-Antoine-CAMBLOR.


BLANCPAIN-2016-MONZA-AUDI-Team-BELGIAN-WRT-N°1-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

La deuxième place du tandem Buhk et Baumann, leur permet de prendre la tête dans le classement provisoire de la Blancpain GT Series, les anciens leaders Laurens Vanthoor et Fred Vervisch, devant se contenter de la 9éme place seulement ce dimanche à Monza, avec leur Audi R8 N°1 du Belgian Audi Club Team WRT, qu’ils partageaient avec Dries Vanthoor.

 

BLANCPAIN 2016 MONZA BENTLEY N°8 Photo Antoine CAMBLOR

 

Derrière ce duo de folie, les ‘Bentley Boys’ Andy Soucek, Wolfgang Reip et Maxime Soulet, réalisaient une solide performance pour monter sur le podium. Après un début de week-end difficile, Soulet avait placé la Continental GT3 au 6éme rang, ce qui fut finalement une très bonne base avant que le trio ne gagne encore quelques places durant la course.

 

BLANCPAIN-2016-MONZA-FERRA-RI-AF-CORSE-N°52-Photo-Antoine-CAMBLOR

BLANCPAIN-2016-MONZA-FERRA-RI-AF-CORSE-N°52-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La Pro-Am Cup, a été dominée par les pilotes Ferrari. Giancarlo Fisichella avait placé la N°53 d’AF Corse, en pole position de sa catégorie, mais son équipier Ishikawa Motoaki, ne parvenait pas à maintenir la Rosso en tête. Après le premier changement de pilotes, Alessandro Bonacini, a, alors propulsé la Ferrari N°11 Kessel Racing, aux avant-postes, doublant l’Aston Martin N°44 d’Oman Racing Team et la Ferrari N°66 du Black Pearl Racing.

Revenue au 5éme rang du général, la voiture pilotée en fin de course par Andrea Rizzoli permettait au Kessel Racing de s’imposer en Pro-Am, comme à Misano deux semaines plus tôt, lors de la première course de la Blancpain GT Series 2016 Sprint.

Derrière la Ferrari de tête, Giancarlo Fisichella était l’auteur d’un incroyable dernier relais, grimpant de la 4éme place dans la catégorie et bien au-delà du top 15… jusqu’à la deuxième position en Pro-Am,lsynonyme de 10éme du classement final. Au passage, l’ex-pilote de la Scuderia Ferrari, en Formule 1, signait le meilleur tour en course!

Respect à lui…  toujours aussi véloce, malgré les années qui défilent!

En Am Cup, la Ferrari N°51 d’AF Corse qui était partie de la pole position de sa classe rencontrait rapidement des soucis, laissant trois autres bolides se battre pour la victoire :

La Ferrari AF Corse N°49, la Ferrari N°488 du Rinaldi Racing et la Mercedes-AMG N°87 d’AKKA ASP. Alors que la voiture d’AF Corse rétrogradait et que l’équipage Rinaldi effectuait un troisième arrêt aux stands, le trio Français composé de Jean-Luc Beaubelique, Maurice Ricci et Gilles Vannelet remportait une très belle victoire après une course presque parfaite.

 

 BLANCPAIN-2016-MONZA-Les-Vainqueurs-Photo-Antoine-CAMBLOR.


BLANCPAIN-2016-MONZA-Les-Vainqueurs-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

PAROLES DE PILOTES

 

Shane Van Gisbergen (N°58 Garage 59 McLaren) : « C’était dingue ! C’était un peu frustrant avec le trafic, mais nous avions tous les deux le même problème de toute façon. La bagarre durant les 30 dernières minutes était passionnante. Ça a été chaud parfois, mais j’ai vraiment apprécié. En même temps, je peux vous dire que c’était stressant. C’est vraiment une bonne chose de gagner ici, sur une piste où nous ne pensions pas être très performants.»

 Maxi Buhk (N°84 HTP Motorsport Mercedes-AMG) : « J’ai presque pu dépasser Shane quand il a été ralenti par une Lamborghini attardée, mais ça n’a pas été le cas. Je pense que c’était ma meilleure opportunité de prendre la tête. C’était une magnifique course et je suis tout de même heureux de cette deuxième place. Quand j’ai entendu à la radio que Vanthoor avait eu des problèmes, j’ai su qu’on pouvait marquer des points importants pour le championnat ici. Je n’ai donc pas tenté une manœuvre trop risquée pour passer la McLaren.»

 Andy Soucek (N°8 Bentley Team M-Sport Continental) : « J’ai appris quelques minutes avant le départ que j’étais chargé du premier relais. C’était un peu une surprise pour moi. J’étais un peu inquiet à cause des Ferrari devant moi parce qu’elles ont une excellente vitesse de pointe, mais j’ai pu les dépasser. Quand j’étais derrière la Nissan de mon ami Lucas Ordonez, nous avions un bon rythme et j’ai pensé qu’il était mieux d’attendre que ses pneus se dégradent avant de pouvoir le doubler. La Bentley a vraiment été étonnante tout au long de la course.»

 Andrea Rizzoli (N°11 Kessel Racing Ferrari, 1er en Pro-Am Cup) : « En tant que pilote italien, gagner avec une Ferrari à Monza est un rêve qui devient réalité. C’est quelque chose que tu veux faire quand tu es gamin, et réaliser ce rêve devant tellement de spectateurs, mes amis et ma famille, c’est juste fantastique ! »

 Maurice Ricci (N°87 AKKA ASP Mercedes-AMG, 1er Am Cup) : « Cette Mercedes-AMG est une voiture fantastique pour les gentlemen drivers comme nous. C’était juste fantastique, même si ce ne fut pas toujours simple dans le trafic. Mais cela est de bon augure pour le reste de la saison et nous espérons que ce sera encore mieux pour nous à Silverstone. »

 

La prochaine étape se deroulera le week-end des 7 et 8 mai prichain sur le circuit Britannique de Brands-Hatch, leqyuel se situe au sud de Londres dans le Comté du Kent

 

Gianpietro CERVONIA

Photos : Antoine CAMBLOR

 

LE CLASSEMENT FINAL DE MONZA LE 24 AVRIL

http://vmail.vertouk.net/userfiles/sro/file/Blancpain%20GT%20Series%202016/monza/Blancpain%20GT%20Series%20Endurance%20Cup_Race_ResultList_1_0.PDF

Sport TROPHEE BLANCPAIN

About Author

gilles