55 ème ANNIVERSAIRE POUR PAOLO BARILLA, VAINQUEUR AU MANS ET… ROI DES PASTA.

PAOLO BARILLA

 

 

 

Paolo-BARILLA-©-Manfred-GIET

Paolo-BARILLA-©-Manfred-GIET

 

Le 20 avril 1961 naissait à Milan, Paolo, le 3 ème frère d’une fratrie de quatre enfants, au sein de la famille du célèbre fabricant de pâtes italiennes, la maison BARILLA.

Une année de laquelle on retiendra comme événements marquants : l’accession à la Présidence des USA de John KENNEDY, la construction du Mur de Berlin, le décès de Gary COOPER et le premier voyage dans l’espace effectué par le Russe, Youri GAGARINE !

Paolo fête donc ses 55 ans, un chiffre qu’il peut inverser tout en gardant le même âge et le situant à une décennie de la retraite !

Tout comme ses frères et sœur Guido, Luca et Emanuela, Paolo a passé toute sa vie entouré d’affection familiale…et de pasta !

Car Parma est au jambon, aux pâtes et au fromage, ce que le tout proche Modena est à la Scuderia Ferrari                                                                                                                                                                                         !

En effet, l’empire BARILLA créé en … 1877 à Parma, contrôle une série d’autres sociétés dans le secteur agro-alimentaires en Europe, ce qui en fait le leader mondial du produit d’exportation N°1 italien, à base de semoule de blé, appelée plus communément, LA PASTA.

Adolescent, Paolo BARILLA, fut comme beaucoup de jeunes de son époque, influencé et épris par le karting qu’il pratiqua dès ses 15 ans. Et visiblement doué pour ce sport, il l’était puisqu’en 1976, il remporta le titre de Champion d’Italie, qui lui servit de passerelle pour passer directement au sport automobile, accédant déjà à la F3, l’année suivante.

 

 Paolo BARILLA-Minardi Fly 281 B-Ferrari F-2 en 1982-© Manfred GIET.


Paolo BARILLA-Minardi Fly 281 B-Ferrari F-2 en 1982-© Manfred GIET.

 

Cette discipline, il va la « squatter » durant quelques années et y remporter trois victoires, avant de s’attaquer à la F2 avec la Scuderia Team MINARDI, où il sera associé à un autre fils d’une maison célèbre à Sienne pour sa pâtisserie, ses « gelati » et la torréfaction de son café italien, à savoir Alessandro NANNINI, qui lui fait cependant de l’ombre, au point de terminer la saison sans résultat probant.

À l’entame de la saison 1983, il décide de changer de discipline pour se consacrer au Championnat du Monde des Voitures de Sport du Groupe C en Endurance et trouve refuge d’abord chez LANCIA, avant de passer chez PORSCHE.

 

 Paolo BARILLA-Porsche 956 B victoire aux 24 Heures du Mans 1985 © Manfred GIET


Paolo BARILLA-Porsche 956 B victoire aux 24 Heures du Mans 1985 avec LUDWIG et WINTER © Manfred GIET

 

Entre 1983 et 1991, et durant sept saisons, il limera l’asphalte des épreuves d’endurance aux quatre coins de la planète, à bord de LANCIA LC2, PORSCHE 956 et 962, de MARCH 86G, DOME 87C ou de TOYOTA 88C et 89C qui lui ont permis de disputer 75 épreuves en endurance avec des victoires à MOST en Tchécoslovaquie puis au NÜRBURGRING, aux USA, à  MIAMI, et au Japon sur la piste de FUJI à deux reprises et surtout aux 24 HEURES DU MANS, épreuve de renom s’il en est et mondialement reconnu, où il triomphe le 16 juin 1985 en compagnie de Klaus Ludwig et de John Winter  et qui restera la plus importante de sa carrière.

 

 Paolo-BARILLA-1000-Km-de-Spa-1988-avec-le-regretté-Bob-WOLLEK-©-Manfred-GIET.


Paolo-BARILLA-1000-Km-de-Spa-1988-avec-le-regretté-Bob-WOLLEK-©-Manfred-GIET.

 

À ces victoires s’ajoutent onze podiums à MONZA, au NÜRBURGRING, à SEBRING, LIME ROCK et RIVERSIDE aux USA, à SPA et HOCKENHEIM et aussi à KYALAMI, en Afrique du Sud.

En 1987, il s’octroya une petite année sabbatique en sports-proto, à l’exception de l’épreuve d’Endurance de FUJI, pour disputer une saison en Tourisme sur une ALFA ROMEO 75, mais avec seulement quatre arrivées et une 10ème place comme meilleur classement !

 

 Paolo-BARILLA-24-Heures-Spa-1987-Alfa-Romeo-75-avec-Laffite-et-Larini-©-Manfred-GIET


Paolo-BARILLA-24 Heures de Spa 1987- Alfa-Romeo 75 avec Jacques Laffite et Nicolas Larini-©-Manfred-GIET

 

Durant cette même année et l’année suivante, il fit également une incursion en F3000 en Europe et au Japon, sans toutefois déraciner des arbres et son seul bonus sera finalement un one shot pour le Team MINARDI F1 de Giancarlo MINARDI, dont la famille possédait la plus ancienne concession FIAT d’Italie, à l’avant dernier GP de la saison 1989 au Japon, vu sa bonne connaissances du circuit de SUZUKA, où il dut toutefois se retirer dès le feu vert, suite à l’embrayage défaillant de la MINARDI M189 !

 

 Paolo-BARILLA-Minardi-F-1-M189-en-1990-©-Manfred-GIET-


Paolo-BARILLA-Minardi F 1 M189 ©-Manfred-GIET-

 

Minardi lui permit néanmoins de disputer la saison  F-1 complète de 1990 au volant de la M190 mais qui ne fut guère plus performante que sa devancière, si bien qu’en fin de compte BARILLA ne réussit en tout et pour tout qu’à se qualifier que 9 fois sur 15 départs avec comme meilleur résultat une 11ème place à Monaco.

 

 Paolo-BARILLA-Minardi-F-1-M-190-en-1990-©-Manfred-GIET-


Paolo BARILLA-Minardi F1-M190 en 1990-©-Manfred-GIET-

 

Visiblement déçu, il décida alors de dire BASTA au sport automobile pour retourner à l’usine de Pasta « della mamma  » et reprendre les rênes de l’entreprise avec ses deux frères , où depuis, il occupe la fonction de responsable du département marketing .

 

En 1991, il effectua un petit come-back en endurance sur des PORSCHE 962 et COUGAR C26S, tandis qu’une dernière tentative de qualification aux 24 HEURES DU MANS 1994 sur une FERRARi 348, mais qui échoua totalement, signifia pour lui la fin de son parcours de pilote, délaissant par la même occasion les moteurs de compétition aux échappements « spaghetti » (concours de circonstance amusant !) pour se consacrer depuis aux vrais et succulents, à enrouler autour d’une fourchette et qui font le bonheur de la Casa plus que centenaire.

 

 PAOLO-BARILLA-désormais-Président-de-la-maison-BARILLA-PASTA


PAOLO-BARILLA-désormais-Président-de-la-maison-BARILLA-PASTA

 

À souligner le geste de la Maison BARILLA, qui soutient financièrement le grand malchanceux du Sport Auto Italien, le très courageux Alex ZANARDI, amputé des deux jambes et qui à force de courage depuis son terrible accident en 2001 lors de l’épreuve du Championnat Indycar, disputé en Europe, au Lausitzring, en Allemagne, près de Berlin, continue à pratiquer le Sport Automobile au plus haut niveau ainsi qu’en Handisport, catégorie cyclisme, où il s’est distingué à plusieurs reprises, notamment en remportant deux médailles d’Or, aux Jeux Paralympiades de Londres en 2012 !

Respect pour ce geste Paolo et…
Happy Birthday Gentleman!

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 Paolo-BARILLA-24-Heures-du-Mans-1989-pour-Toyota-©-Manfred-GIET.


Paolo BARILLA aux 24 Heures du Mans 1989 avec la Toyota89cV du Team TOM’S en compagnie de Ross CHEEVER et de Hitoshi OGAWA   ©Manfred-GIET.

 

Histoire des Glorieux anciens Sport

About Author

gilles