EN WEC, BENOÎT TRÉLUYER : CHEZ AUDI, NOUS SOMMES PRÊTS POUR LA SAISON 2016.

WEC 2016 -PAUL RICARD - Samedi 26 Mars - AUDI N°7   Photo Max MALKA 66

 

« Prêts à en découdre »

WEC 2015 SPA - Stand AUDI - Le Docteur ULLRICH avec Benoit TRELUYER et André LOTTERER -PhOTO Max MALKA

WEC 2016 – Stand AUDI – Le Docteur ULLRICH avec Benoît TRÉLUYER et André LOTTERER -Photo : Max MALKA

 

L’Audi R18 version 2016, est totalement inédite et quelques nouvelles têtes apparaissent dans l’équipe que dirige l’inoxydable Docteur Wolfgang Ullrich, comme nous avons pu le découvrir et le constater tout récemment lors des essais du Prologue, d’avant-saison, disputés sur le circuit Varois du Paul Ricard, fin mars !

C’est depuis une feuille blanche que le pilote Français Benoît Tréluyer et ses deux équipiers, le Suisse Marcel Fässler et l’Allemand André Lotterer se présentent ce week-end, pour l’ouverture du Championnat du Monde d’Endurance WEC, laquelle se déroule comme le veut la tradition en Angleterre sur le très réputé circuit de  Silverstone, pour cette course  de 6 Heures, qui lance annuellement la saison d’Endurance mondiale.

 

WEC-2016-PAUL-RICARD-Samedi-26-Mars-AUDI-N°7-Photo-Max-MALKA

WEC 2016-PAUL-RICARD-Samedi 26 Mars-AUDI N°7-Photo  : Max-MALKA

 

Voilà, c’est la rentrée pour le Champion du Monde 2012 et triple vainqueur des 24 Heures du Mans. C’est donc avec son lot d’excitations, d’inconnus et, surtout d’espoirs que Tréluyer met le cap sur l’Angleterre, où il s’était imposé en ouverture du millésime 2015.

Au cours de la période hivernale, Benoît et l’équipe Audi, se sont particulièrement bien préparés pour affronter une saison qui s’annonce de nouveau très disputée.

Rien n’a été laissé au hasard pour retrouver le chemin de la victoire, à commencer par la production d’une nouvelle R18, laquelle n’emprunte presque rien à sa devancière et évolue désormais dans la catégorie de puissance supérieure de 6 MJ !

 

BENOIT-TRELUYER-vainqueur-le-samedi-2-mai-Photo-Max-MALKA

BENOÎT-TRÉLUYER-Photo : Max MALKA

 

Benoît qui confie :

« Il y a des saisons que l’on débute en estimant être déjà à 100%. C’était par exemple le cas de l’an passé où nous connaissions bien la voiture. Cette saison, la situation est différente puisque nous sommes encore dans une phase de découverte de la nouvelle R18. Néanmoins, nous sommes très satisfaits des derniers essais effectués et de la manière dont les choses évoluent actuellement. Nous avons également de nouveaux venus dans l’équipe de mécaniciens, ajoute le pilote normand. Si nous aimons collaborer avec les mêmes personnes le plus longtemps possible, les changements restent inévitables. C’est également intéressant d’accueillir de nouveaux gars et de tisser de nouvelles relations.»

Et il poursuit :

« Nous avons travaillé pour la première fois tous ensemble au Castellet lors du Prologue, et je dois dire que tout s’est merveilleusement bien passé. Les gars ont fait de l’excellent boulot, tout comme notre nouveau chef mécanicien.»

Avant de lâcher :

« Nous sommes tous à bloc. Audi a toujours été performante à Silverstone, mais Porsche dispose cette saison d’une voiture aboutie et Toyota a fait un grand pas en avant avec son nouveau prototype. Cela va être très serré, et je ne pense pas qu’il soit aujourd‘hui possible de faire le moindre pronostic. Les jeux sont grand ouverts ! »

 

 WEC-2016-PAUL-RICARD-Essai-Prologue-Vendredi-25-Mars-AUDI-R18-N°7-Photo-Max-MALKA-.


WEC 2016-PAUL RICARD-Essai Prologue-Vendredi 25 Mars-AUDI R18 N°7-Photo: Max MALKA

 

Ce qui est certain, c’est qu’après quatre mois de sevrage, il est temps pour le trio de la voiture No.7 de la firme aux anneaux, d’en découdre.

Benoît conclut en expliquant :

« Plus que temps même. Comme il faut que j’évite d’aller chercher trop loin ma dose d’adrénaline à vélo ou à moto, il est vraiment temps que ça reprenne… Et puis, ce n’est pas seulement le pilotage, c’est l’excitation de la course, retrouver les visages familiers, nos petites habitudes avec Marcel et André. Je me suis bien préparé pendant l’hiver, mais je n’ai pas pu faire tout ce que je voulais. Je m’étais fixé des objectifs assez élevés en matière de préparation. Je les ai tous atteints… à l’exception du poids ! »

Un petit excédent que son nouveau partenaire Polygon Bikes va se charger de lui faire perdre rapidement…

À partir des 6 Heures de Spa-Francorchamps, deuxième manche de la saison, Benoît pourra compter sur la présence de plusieurs modèles de la célèbre marque de vélos pour effectuer ses repérages en piste.

Pas de doute, comme il le dit, Benoît Tréluyer est bien décidé à passer le grand braquet !

 

Gilles GAIGNAULT

 

Photos : Max MALKA et Jean François THIRY

WEC 2016-PAUL RICARD samedi 26 mars 2016 AUDI N°7 photo Jean-François THIRY.

WEC 2016-PAUL RICARD samedi 26 mars 2016 AUDI N°7 photo Jean-François THIRY.

 

RAPPEL DU CALENDRIER WEC 2016

 

  1. 6 Heures de Silverstone, 17 avril
  2. 6 Heures de Spa-Francorchamps, 7 mai
  3. 24 Heures du Mans, 18-19 juin
  4. 6 Heures du Nürburgring, 24 juillet
  5. 6 Heures de Mexico, 3 septembre
  6. 6 Heures du Circuit des Amériques, 17 septembre
  7. 6 Heures de Fuji, 16 octobre
  8. 6 Heures de Shanghai, 6 novembre
  9. 6 Heures de Bahreïn, 19 novembre

 

  1.  WEC 2016 - PAUL RICARD - Essai Prologue Vendredi 25 Mars - AUDI R18 N°7 Photo Max MALKA


    WEC 2016 – PAUL RICARD – Essai Prologue Vendredi 25 Mars – AUDI R18 N°7 Photo Max MALKA

WEC Championnat du monde

About Author

gilles