FRÉDERIC SAUSSET : EN ROUTE POUR L’EXPLOIT AUX ’24 HEURES DU MANS’ 2016.

24-HEURES-DU-MANS-2016-Team-SRT-41-Frédéric-SAUSSET-avec-ses-deux-équipiers-Jean-Bernard-BOUVET-et-Christophe-TINSEAU.j

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2016-Test-au-Bugatti-pour-Frédéric-SAUSSET-toujours-attentif-et-prêt-à-reprendre-la-piste

24 HEURES du MANS-2016-Test au Bugatti pour Frédéric SAUSSET toujours attentif et prêt à reprendre la piste

 

En essais privés avec son équipe le SRT 41 (Sausset Racing Team et 41 pour son département celui du Loir et Cher), Frédéric SAUSSET était cette semaine en piste sur le circuit Bugatti au Mans, accompagné de ses deux équipiers, Jean-Bernard  BOUVET et Christophe TINSEAU, pour des tests pleins d’enseignements, pour lui mais aussi pour nous !

Amputé des quatre membres, suite à une blessure infectée et mal soignée (Voir lien) , Frédéric aurait de bonnes raisons d’être amer et d’en vouloir à la vie de lui avoir réservé une telle épreuve et pourtant le voir évoluer lors de cette journée d’essais au Mans, a été pour nous, une belle et sensationnelle leçon de vie et plus que le défi sportif qu’il s’est imposé, c’est une victoire sur l’adversité qu’il remporte tous les jours…

Chapeau et RESPECT Monsieur Sausset !

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Team-SRT-41-Une-implication-totale-de-la-part-de-Frédéric.j


24 HEURES du MANS-2016-Team-SRT-41-Une implication totale de la part de Frédéric.

 

Pour se mettre dans l’ambiance, nous retrouvons en arrivant sur le circuit Bugatti au Mans, Jean Bernard BOUVET, qui nous met à l’aise, en nous répétant les termes de Frédéric, concernant son engagement aux 24 Heures du Mans :

« Tu sais si je n’avais pas été coupé en 4, je n’aurais jamais pu faire les 24 heures du Mans et vivre ce que je vis…  C’est une seconde vie pour moi et du bonus »

Et c’est bien l’impression qu’il nous a donné tout au long de cette journée, qui devrait servir d’exemple pour beaucoup de pilotes :

Toujours constamment à l’écoute, impliqué, tentant d’aider à améliorer les problèmes rencontrés, mais sans plaintes inutiles, ni mauvaise humeur, se montrant au contraire toujours souriant et complice avec ses deux coéquipiers, ses deux complices dans cette formidable et exceptionnelle aventure !

 

 24-HEURES-DU-MANS-2016-Team-SRT-41-Frédéric-dirige-la-voiture-à-laide-dune-tige-quil-introduit-dans-un-volant-adapté


24 HEURES du MANS 2016-Team-SRT-41- Frédéric dirige la voiture à l’aide d’une tige qu’il introduit dans un volant adapté

 

Il faut dire qu’ils forment un beau trio, car Jean-Bernard  BOUVET et Christophe TINSEAU, ses deux équipiers, en plus d’être talentueux, sont également tous deux des exemples de sympathie, de bon esprit, de modestie et c’est réellement un plaisir de voir le déroulement d’une journée  de roulage et développement en leur compagnie.

Pourtant, en dehors du défi sportif pour Frédéric, le défi technique pour lui permettre de le réaliser était également de taille et les problèmes au rendez-vous.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2016-Team-SRT-41-Frédéric-SAUSSET-avec-ses-deux-équipiers-Jean-Bernard-BOUVET-et-Christophe-TINSEAU.j


24 HEURES du MANS 2016-Team SRT-41-Frédéric SAUSSET avec ses deux équipiers Jean-Bernard BOUVET et Christophe TINSEAU

 

Les hommes de chez OAK Racing, qui collaborent avec lui, ont dû adapter de nombreux éléments de la voiture qu’il pilote, montée sur un châssis MORGAN et équipé désormais d’un moteur NISSAN.

Ce qui fait dire à Frédéric, en montrant le logo Audi sur la voiture :

« Tu vois, j’ai un moteur Nissan et Audi comme partenaire… Je ne suis pas normal »

Et de conclure en se regardant, nous adressant un clin d’œil malicieux :

«ça se voit d’ailleurs».

Le garçon ne manque pas d’humour ni de recul sur sa situation…

 

 24-HEURES-DU-MANS-2016-Team-SRT-41-Jean-Bernard-et-Christophe-attentifs-pendant-les-essais-de-leur-coéquipie


24 HEURES du MANS-2016-Team-SRT-41- Jean Bernard et Christophe attentifs pendant les essais de leur coéquipier

 

Par ailleurs, comme c’est visible sur la voiture, c’est AXA qui finance en grande partie le projet et on ne peut que les féliciter car ce défi méritait bien de voir le jour.

Pour le reste, il a fallu adapter une boîte automatique, ainsi que divers équipements électroniques spécifiques, comme un système augmentant la pression sur le frein quand il appuie à fond, les « palettes » dont il dispose au niveau du baquet, ne lui permettant pas d’exercer une pression suffisante.

Précisons d’autre part que la voiture sur laquelle OAK travaille depuis de longs mois a connu d’autres adaptations, comme par exemple un système hydraulique qui soulève le baquet de quelques centimètres, pour permettre à Frédéric de s’extraire de la voiture en cas d’accident, entre autres…

 

24-HEURE-DU-MANS-2016-Team-SRT-41-Un-volant-pour-Frédéric-et-un-autre-pour-ses-2-coéqupiers.

24 HEURES du MANS-2016-Team-SRT-41-Un volant pour Frédéric et un autre pour ses deux coéquipiers.

 

Pour le volant, une sorte de prothèse terminée par une tige crantée lui permet de tourner un volant adapté, ce qui à l’évidence présente une extrême difficulté pour doser les efforts et adapter ses trajectoires, avec une seule main.

Voilà pour les principales modifications, mais à l’évidence de nombreux réglages sont encore nécessaires et cette journée n’était pas de trop pour préparer les 24 Heures du Mans des 18 et 19 juin, l’Objectif N°1 de ce défi, au même titre que la course inaugurale du Championnat Européen d’Endurance ELMS et prévue le 17 avril à Silverstone qui figure également au programme.

 

24 HEURES du MANS 2016 -Team SRT 41 - Frédéric SAUSSET en piste.

24 HEURES du MANS 2016 -Team SRT 41 – Frédéric SAUSSET en piste.

 

Souhaitons bonne chance à cette sympathique équipe, qui le mérite largement et sans aucun doute suscite l’admiration générale…

En sortant d’une journée comme celle-là, on ne se risquerait même pas à se plaindre de petits malheurs qui pourtant nous accablent parfois, en temps normal.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2016-TeamSRT-41-Pour-les-pédales-deux-rallonges-permettent-à-Frédéric-de-freiner-et-daccélérer


24 HEURES du MANS 2016-Team SRT 41- Pour les pédales, deux rallonges permettent à Frédéric-de freiner et d’accélérer

 

Il nous revient en mémoire ce que nous en avait dit Gilles Gaignault, lorsque nous lui avons parlé de cette journée test en compagnie de Fred SAUSSET :

« L’opération ‘Le Mans‘ qu’a lancé Frédéric SAUSSET, prouve et démontre d’une certaine façon qu’avec de la volonté, ce qui semblait ne devoir n’être qu’un simple… rêve, peut parfaitement se concrétiser et devenir réalité ! »

Merci Frédéric  pour ces belles heures passées à tes côtés. Et à bientôt j’espère…

 

José CAPARROS

Photos : José CAPARROS- Emmanuel LEROUX -Max MALKA et Antoine CAMBLOR

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Team-SRT-41-Lépouse-de-Frédéric-laide-à-séquiper-assistée-de-Jean-Bernard-Bouvet


24 HEURES du MANS 2016-Team SRT 41-L’épouse de Frédéric l’aide à s’équiper assistée de Jean-Bernard BOUVET

 

NOS ARTICLES PRÉCÉDENTS

http://www.autonewsinfo.com/2016/03/11/bouvet-rejoint-le-team-srt41-byoak-racing-aux-24-heures-du-mans-186638.html

 ELMS-2016-PAUL-RICARD-Test-Mercredi-23-Mars-MORGAN-equipe-SRT-41-bu-OAK-de-Fred-SAUSSET-et-Christophe-TINSEAU-Photo-Antoine-CAMBLOR


ELMS 2016-PAUL RICARD-Test Mercredi 23 Mars La MORGAN de l’équipe SRT 41 by OAK de Fred SAUSSET et Christophe TINSEAU-Photo: Antoine CAMBLOR

 ELMS-2016-PAUL-RICARD-Test-Mardi-22-Mars-La-MORGAN-de-Frederic-SAUSSET-Photo-Max-MALKA.j


ELMS 2016-PAUL RICARD-Test de nuit Mardi 22 Mars-La MORGAN de Frédéric SAUSSET – Photo : Max MALKA.

 KARTING-24-HEURES-JP-JAUSSAUD-2015-MER-6-7-JUIN-Frederic-SAUSSET-et-JP-JAUSSAUD-Photo-Emmanuel-LEROUX


KARTING-24 HEURES JP JAUSSAUD 2015-MER-6-7 JUIN-Frederic-SAUSSET encouragé par Jeannot RAGNOTTI -Photo : Emmanuel LEROUX

24 H du Mans Evenements Le Mans Sport

About Author

gilles