NOUVELLE VICTOIRE DE PUPPO QUI REMPORTE LE RALLYE ‘GRASSE FLEURS ET PARFUMS’

RALLYE-GRASSE-FLEURS-2016-1-PUPPO-BOGLIO-sur-SKODA-FABIA-vainqueurs-du-Rallye-Fleurs-et-Parfums-2016-Photo-Thierry-MOUCHET.

 

RALLYE DE VAISON 2016 Anthony PUPPO

 

 

Puppo, vainqueur du Rallye ‘Grasse Fleurs et Parfums’ confirme son ascension après avoir triomphé il y a quelques semaines lors du Rallye de Vaison la Romaine, épreuve d‘ouverture de la région PACA.

Le Rallye de Grasse, qualifié aux divers Championnats de France puis Européen, reste l’une des épreuves de référence depuis 1955, date de sa création.

Son tracé, très sélectif (Col de Bleine-Pont des Miolans) lui a donné ses lettres de noblesse où les plus grands pilotes Français et étrangers se sont inscrits au palmarès.

Gagner ce rallye démontre de la qualité du pilote et de sa science de la course pour éviter les embûches.

Dominique De Meyer, l’a confirmé avec la bagatelle de … onze victoires sur 33 participations !

Sans oublier autrefois tous les grands noms du rallye Français, tels les inoubliables Jean Rolland , René Trautmann, Jean Claude Andruet, Bernard Darniche, François Chatriot,  Bernard Béguin,  Jean Ragnotti,  Guy Fréquelin,  Jean Luc Thérier ou encore Bruno Saby, tous ensuite sacrés Champions de France, en leur temps.

 

 RALLYE-GRASSE-FLEURS-2016-1-PUPPO-BOGLIO-sur-SKODA-FABIA-vainqueurs-du-Rallye-Fleurs-et-Parfums-2016-Photo-Thierry-MOUCHET.


RALLYE-GRASSE-FLEURS-2016-1-PUPPO-BOGLIO-sur-SKODA-FABIA-vainqueurs-du-Rallye-Fleurs-et-Parfums-2016-Photo-Thierry-MOUCHET.

 

Aujourd’hui, pour l’édition 2016, la victoire du jeune licencié de l’ASA Grasse, Anthony Puppo,
28 ans, confirme ses réels dons de pilotage et son sens tactique de la compétition.

En deux participations à cette épreuve, Anthony Puppo remporte cette victoire sur sa Skoda S. 2000, alors qu’il n’était que 9 ème l’an passé.

Issu de la compétition du Kart international, entouré des familles Puppo & Seret qui ne vivent que pour la course automobile, Anthony Puppo  confirme ses beaux résultats et son ascension.

En deux saisons, depuis 2014,  il récolte ici sa 7° victoire scratch !

Ce jeune pilote, plein de talent, par son pilotage et sa pointe de vitesse, ne commet pas de faute. Très agressif et fougueux, débordant d’énergie et passionné par la gagne, il promet une ascension rapide pour devenir un grand rallyman.

Lors du podium, le jeune Puppo, avec fairplay, a rendu hommage à Franck Lions qui méritait lui aussi la plus haute marche mais la course est ainsi faite !

En effet, toujours aux avants postes lors des épreuves spéciales, second  ou premier, le malheureux Franck Lions associé à Jojo Palonne, leader à mi-course, glisse et rétrograde finalement à la 5 ème position au Général, après la défaillance d’un cardan sur la Ford Fiesta WRC, lors de l’ES5.

Après une réparation à l’assistance, la remontée était mission impossible malgré des temps scratch pour réduire les écarts.

 

 RALLYE-GRASSE-ET-PARFUMS-2016-LIONS-PALLONE-en-tête-du-générale-à-mi-course-sur-Ford-Fiesta-WRC.-Photo-Thierry-MOUCHET


RALLYE-GRASSE-ET-PARFUMS-2016-LIONS-PALLONE-en-tête-du-générale-à-mi-course-sur-Ford-Fiesta-WRC.-Photo-Thierry-MOUCHET

 

Franck Lions, décidément malchanceux, n’arrive pas à concrétiser une victoire scratch. Pourtant, sur neuf participations à cette épreuve, il a déjà obtenu les places de second en 2014 et de troisième en 2013.

Le second du classement dauphin de Puppo, Sébastien Campanna, profite de l’abandon de Dominique De Meyer, suite à une défaillance de l’alternateur de sa 206 WRC.

Philippe Catudal termine donc 3 ème, toujours très régulier comme par le passé (2 ème en 2006 – 3 ème en 2001 – 4 ème en 2014).

 

 RALLYE-GRASSE-ET-PARFUMS-2016-1-DELECOUR-DE-CASTELLI-large-vainqueurs-en-VHC-sur-Audi-Quattro.-Photo-Thierry-MOUCHET.


RALLYE-GRASSE-ET-PARFUMS-2016-1-DELECOUR-DE-CASTELLI-large-vainqueurs-en-VHC-sur-Audi-Quattro.-Photo-Thierry-MOUCHET.

 

Dans l’épreuve réservé aux VHC, inscrite pour la première fois en Championnat de France , seconde manche sur onze, la présence de François Delecour a retenu toute l’attention du public sur une Audi Quattro de 1980.

Sur les huit spéciales des deux étapes, le duel avec Jean François Mourgues, le Cévenol venu avec une Porsche 911 RS gr. 4 et assisté par les grands spécialistes de la marque de Stuttgart, que sont les frères Alméras, a confirmé la domination du pilote Varois du Plan de la Tour.

Dans les cinq longues spéciales de plus de 24 km de la deuxième étape, les écarts vont grandir pour finir avec une impressionnante avance de près 3’44, à l’arrivée !

Michèle Mouton, Grassoise, vice Championne du Monde des Rallyes en 1982, à ce jour déléguée à la sécurité pour la FIA en WRC, a participé à la cérémonie de la remise des Coupes sur le podium à l’arrivée, à la grande joie du public, des concurrents et des organisateurs.

 

BILAN en chiffres

8 épreuves chronos 146 km (32% du parcours ) pour 480 km divisé en 2 étapes.

69 partants en Moderne  37 à l’arrivée. Soit  32 Abandons. 29 en VHC pour finir 25.  VHRS 36 aux départs, 29 sur la ligne d’arrivée.

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL

 

1° PUPPO – BOGLIO : Skoda  Fabia S. 2000

2° CAPANNA – PORTA  : (1° Gr. R) : Citroën DS 3

3° CATUDAL – CAVARERO : Ford Fiesta R5

4°DEPLANCHE – MORLET : Peugeot 207 S. 2000

5° LIONS F.  – PALLONE :Ford Fiesta WRC

6° MOTTARD G. ZAMBETTI :  (1° Gr. A) : Peugeot 306 maxi

7° VIANO A. – GANDIBLEUX : (1° Gr. F) : Peugeot 206 maxi

 

VHC : 1° : DELECOUR – DE CASTELLI – Audi Quattro

VHRS 1° : VOUILLON S. – SIEUR – Talbot Sunbeam

 

Texte : Claude JULIAN 

Photos : Thierry MOUCHET – Claude JULIAN

Rallyes Français

About Author

gilles