GT TOUR : VICTOIRE DE LA LIGIER JSP3 DU TEAM DUQUEINE A NOGARO

GT-TOUR-2016-NOGARO-Victoire-et-podium-pour-les-pilotes-de-la-.LIGIER-JSP3-DUQUEINE-la-N°36-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La premoère épreuve de la manche d’ouverture du Championnat de France GT Tour 2016 disputée hélas par… neuf voitures seulement, cinq Ferrari GT et quatre protos Ligier LMP3, a été remportée ce dimanche par l’une des deux Ligier JSP3 de l’écurie Duqueine

Triste Coupe de Pâques avec un plateau squelettique… alors que toutes les compétitions qui rassemblent des GT (Blancpain)  et des GT et LMP3 (ELMS et VdeV) parviennent en ce début de saison 2016 à offrir, eux, des plateaux conséquents et bien fournis !

Comprenne qui pourra… mais le GT Tour 2016 est en état de mort clinique, comparé à tous les autres Championnats du même type!

Tandis que CMR by Sport Garage, a confirmé sa pole position en remportant la première manche en catégorie GT du Championnat de France FFSA GT à Nogaro avec l’une des Ferrari F458, la N°9 du trio  Soheil Ayari, Nicolas Tardif et Laurent Pasquali, l’équipe Duqueine Engineering, a été le première équipe, à inscrire son nom au palmarès du Championnat de France Prototypes 2016.

La Ligier JSP3 de Valentin Simonet, Pierre Sancinena et Sébastien Dumez s’imposant elle en proto, à l’issue d’une course de deux heures marquée par un drapeau rouge, provoqué par le terrible crash de Sacha Bottemane.

 

GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°9-CMR-Sport-Garage-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°9-CMR-Sport-Garage-Photo-Antoine-CAMBLOR

En GT : Le trio Ayari-Tardif-Pasquali, intraitable…

 

Auteur de la pole, à l’issue de la moyenne des deux premières séances qualifications, la Ferrari N°9 du CMR by Sport Garage conserve les commandes au départ. A son volant, Nicolas Tardif devance la Ferrari N°17 de l’écurie StrategiC dt Team d’Yves Courage, et encore une Ferrari, la N°5 du Duqueine Engineering pilotée par Christophe Hamon qui la partage avec Christian Bottemane et Lonni Martins.

A bord de la N°7, Sylvain Debs s’est élancé de la pit-lane suite à un problème de radio, tandis que la N°30 ne peut prendre le départ compte tenu d’un ennui mécanique!

Laissant seulement quatre Ferrari GT en piste. Face à quatre protos Ligier LMP3!

 

 GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°9-CMR-Sport-Garage-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°9-CMR-Sport-Garage-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Après la salve de ravitaillements, c’est la Ferrari N°9 avec désormais Laurent Pasquali dans le baquet qui récupère le rôle de leader. Il précède la Ferrari N°5 de Christian Bottemanne et la N°7 d’Eric Mouez. A la mi-course, la hiérarchie reste inchangée tandis que Sacha Bottemanne, avec la Ferrari N°17 qu’il partage avec Nicolas Misslin et Benjamin Lariche, tente de remonter pour essayer de rattraper le temps perdu.

Là, il doit s’immobiliser au stand suite à un problème de freins. De retour en piste, il quitte soudainement la piste en tentant de dépasser Mouez et tape violemment un mur!

 

 GT-TOUR-2016-NOGARO-La-FERRARI-de-STRTATEGIC-apres-le-crash-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2016-NOGARO-La-FERRARI-de-STRTATEGIC-apres-le-crash-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

L’accident est extrêmement violent mais Sacha parvient à s’extraire seul du cockpit. Christophe Hamon est toujours en embuscade au moment des premiers changements de pilotes obligatoires. C’est à ce moment là qu’intervient le premier coup de théâtre ; Nicolas Misslin, alors leader, manque en effet l’entrée de la pit-lane!

 

 GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°5-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2016-NOGARO-FERRARI-N°5-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

La course est interrompue après 1h16. Elle reprendra sans la Ferrari N°5, qui était passée en tête, la monture du Duqueine Engineering subissant une fuite après avoir roulé sur des débris. Le drapeau vert est à nouveau déployé pour une grosse trentaine de minutes. Cela ne changera pas le classement : Soheil Ayari conserve son avance chronométrique sur David Loger.

CMR by Sport Garage conclut donc cette première manche avec un doublé : la victoire pour Laurent Pasquali, Nicolas Tardif et Soheil Ayari, la deuxième place pour Sylvain Debs, David Loger et Eric Mouez.

 

 GT TOUR 2016 - NOGARO - Victoire de la .LIGIER JSP3 DUQUEINE la N°36 - Photo Antoine CAMBLOR


GT TOUR 2016 – NOGARO – Victoire de la .LIGIER JSP3 DUQUEINE la N°36 – Photo Antoine CAMBLOR

Championnat de France Prototypes : La première pour Duqueine Engineering !

 

Grâce à la belle prestation d’Aurélien Comte en qualification, Gilles Duqueine s’élance depuis la pole position avec la Ligier JS P3 N°35 de l’équipe éponyme. Le ‘patron’ doit cependant céder devant l’attaque de Claude Degremont, pourtant parti depuis le quatrième rang avec la Ligier N°31 du OAK Racing.

Degremont creuse rapidement l’écart tandis que Duqueine s’incline également devant la voiture-sœur, l’autre Ligier Duqueine, la N°36 de Valentin Simonet et encore une Ligier, la N°32 de Philippe Haezebrouck.

Lorsque la meute est à nouveau lâchée aprés l’accident de la Ferrari de Botemane, les deux LMP3 du Duqueine Engineering mènent devant les deux voitures du OAK Racing.

 

GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-N°35-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-N°35-du-Team-DUQUEINE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Nelson Panciatici est le plus rapide et parvient à trouver l’ouverture sur son équipier Sébastien Dumez, qui a bien résisté. Nelson, arrivé des essais du WEC au Paul Ricard samedi soir, aligne record du tour, sur record du tour, pour combler l’écart  , avant l’interruption de course.

Claude Degremont augmente la cadence et va prendre jusqu’à trente secondes d’avance avant de maintenir cette marge sur Valentin Simonet, son solide dauphin. Philippe Haezebrouck monte petit à petit en rythme, alors que Gilles Duqueine part en tête à queue à l’approche des arrêts au stand.

 

.jpg 28 mars 2016 59 kB 928 × 622 Modifier l’image Supprimer définitivement Adresse web http://www.autonewsinfo.com/wp-content/uploads/2016/03/GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-N°31-du-Team-OAK-Photo-Antoine-CAMBLOR.jpg Titre GT TOUR 2016 - NOGARO LIGIER JSP3 N°31 du Team OAK Photo Antoine CAMBLOR Légende Texte alternatif Description RÉGLAGES DE L’AFFICHAGE DU FICHIER ATTACHÉ Alignement Lier à Taille Désélectionner GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-N°31-du-Team-OAK-Photo-Antoine-CAMBLOR.

GT-TOUR-2016-NOGARO-LIGIER-JSP3-N°31-du-Team-OAK-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

A la fin de la fenêtre des ravitaillements, la n°31 est toujours aux commandes devant la n°36 mais Pierre Sancinena revient fort sur Tony Samon. L’écart se réduit à peau de chagrin en l’espace de 20 minutes. Et alors qu’Aurélien Comte et Antonin Borga se dédoublent, le leadership va changer de mains. Pierre Sancinena passe en tête au détriment de Tony Samon après 1h10 de course. Dans la foulée, le drapeau rouge est déployé suite à l’accident de Sacha Bottemanne.

De son côté, Dumez se dirige vers la victoire. Duqueine Engineering s’impose donc en ouverture de ce Championnat de France Prototypes avec Sébastien Dumez, Pierre Sancinena et Valentin Simonet. Malgré son retour, la voiture sœur confiée à Nelson Panciatici, Gilles Duqueine et Aurélien Comte échoue à la troisième place, pour un rien derrière la Ligier N°31 de Claude Degremont, Tony Samon et Tristan Gommendy.

La N°32 de Vincent Beltoise, Philippe Haezebrouck et Antonin Broga, échoue finalement au pied du podium malgré un rythme solide.

 

 GT-TOUR-2016-NOGARO-Victoire-et-podium-pour-les-pilotes-de-la-.LIGIER-JSP3-DUQUEINE-la-N°36-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2016-NOGARO-Victoire-et-podium-pour-les-pilotes-de-la-.LIGIER-JSP3-DUQUEINE-la-N°36-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Apres l’arrivée, Pierre Sancinena pilote de la Ligier JSP3 N°36 du Team Duqueine Engineering, avec Valentin Simonet et Sébastien Dumez confiait :

« Dans l’ensemble, ça été une course qui s’est passée comme on voulait, notamment sur la première partie. On savait que sur le premier relai de Valentin, face à Claude Degremont, ça allait être un peu compliqué. Il a fallu créer le gap derrière. Ensuite, j’ai été face à un autre pilote un peu moins rapide. On savait donc que c’était contre cette voiture qu’on allait se battre ! Mon but a été de pousser le plus possible pendant mon relai pour doubler la voiture de Oak Racing afin de creuser le trou pour faciliter la tâche à Sébastien. Ça été un travail d’équipe, et tous les trois on a fait du bon boulot ! Nous tenons à remercier l’équipe qui nous a fourni une voiture sans aucun souci technique, on a simplement eu besoin d’entrer dedans et de rouler ! C’était une grande découverte pour tous les trois de rouler en prototypes et l’équipe nous a bien facilité la tâche ».

De son coté, Soheil Ayari qui conduit l’une des  Ferrari CMR by Sport Garage, la N°9, avec Nicolas Tardif et Laurent Pasquali, expliquait :

 « Pour nous ça été très limpide car nous sommes partis en pole. Mes coéquipiers ont fait un super boulot avant moi. J’étais le troisième à prendre le relai, Laurent est parti en tête avant de rendre la voiture second. On ressort des stands avec Nicolas qui fait un gros écart avec la voiture de derrière. Ensuite, il y a eu le crash au moment des changements de pilotes. Je suis reparti juste après sous le régime du safety car. L’écart avait déjà été creusé par mes coéquipiers, j’ai donc juste eu à rouler dans un temps correct sans trop fatiguer la voiture. L’équipe a fait un super boulot ! »

 

Seconde course ce lundi de Pâques mais avec une voiture de moins, la Ferrari de l’équipe CrédentiC d’Yves Courage semblant parfaitement irréparable !

Franchement le GT Tout n’avait pas besoin d’un tel coup du sort…

 

François LEROUX

Photos : Antoine CAMBLOR

 

 GT-TOUR-2016-NOGARO-Victoire-de-la-.LIGIER-JSP3-DUQUEINE-la-N°36-Photo-Antoine-CAMBLOR


GT-TOUR-2016-NOGARO-Victoire-de-la-.LIGIER-JSP3-DUQUEINE-la-N°36-Photo-Antoine-CAMBLOR

GT Tour

About Author

gilles