LANCEMENT DE LA SAISON EUROPÈENNE 2016 DE SUPERKART A DIJON

SUPERKART-2015-LE-DÉPART à DIJON.

 

 SUPERKART-2015-Me peloton à DIJON-dans-la-cuvette


SUPERKART-2015-Me peloton à DIJON-dans-la-cuvette

 

Après bien des vicissitudes liées aux contraintes réglementaires notamment de la FIA-CIK pour composer le programme 2016 tardivement révélé, le coup d’envoi du Superkart en Europe sera lancé sur le circuit de Dijon-Prenois, ce week-end des 26 et 27 mars, lors de la manche inaugurale du Championnat de France Open (Epreuve internationale inscrite au calendrier CIK).

Il s’agit d’un rendez-vous traditionnel intégré à la Coupe de France des circuits. Le championnat de France est le Championnat de référence pour ses engins si rapide et aussi tellement spectaculaire en Europe, puisque la série allemande de Superkart a cessé et que l’Angleterre s’est orienté vers des plateaux soit monocylindre, soit de catégories nationales promotionnelles.

 

SUPERKART-2015-LE-DÉPART à DIJON.

SUPERKART-2015-LE-DÉPART à DIJON.

 

Dijon représente donc la 1ère étape d’un Championnat recentré en 2016 sur quatre manches seulement, une des épreuves étant conjointe au Championnat d’Europe (Lédenon/ 21 & 22 Mai). Le Championnat s’exportera ensuite en Hollande à Zandvoort lors des 12Heures GT (6 & 7 mai), conformément à la volonté d’organiser une épreuve hors hexagone.

La finale ayant lieu, en toute fin d’année… fin octobre au Mans.

Dommage d’organiser trois épreuves concentré en deux mois et puis plus rien pendant.. cinq longs mois !

Mais il est vrai qu’en parallèle, une Coupe de France innovante a été mise sur pied pour compenser ce programme réduit. Elle sera néanmoins ouverte aux pilotes de toutes nationalités et se déroulera en deux manches. Sur l’anneau du Rhin fin juin (C’est une « première ») et à Croix-en-Ternois, à la fin août.

Le nombre d’engagés à Dijon est important, en dépit de plusieurs handicaps. Ainsi certains Britanniques sont retenus par leur première épreuve nationale ce même week-end à Silverstone et les pilotes ont disposé d’un temps extrêmement court pour se décider et s’engager. Le plateau est cependant particulièrement homogène, riche de candidats au podium et devrait offrir de belles bagarres.

 

SUPERKART-2016-PETER-ELKMANN

SUPERKART-2016-PETER-ELKMANN

LES CANDIDATS ATTENDUS…

 

Le double Champion de France sortant est rappelons-le … le germanique Peter Elkmann (MSkart/VM). Il est également vice-champion d’Europe mais battu d’un souffle! Il a déjà à cœur de prendre sa revanche et rien de tel que de poursuivre son ascendant en France pour ambitionner le titre Européen 2016.

Il sera opposé à son compatriote Andréas Jost (Anderson/VM), qui avait brillé sur ce circuit remportant deux des trois courses en 2014. L’an passé, confronté à des problèmes moteur, il n’avait pas renouvelé cette performance mais il a le potentiel pour à nouveau se mêler à la lutte.

 

 SUPERKART-2016-Daniel-HENTSCHEL


SUPERKART-2016-Daniel-HENTSCHEL

 

Autre germain très rapide, Daniel Hentschel (Anderson/DEA) qui lui, sort d’une saison 2015 contrariée et pourtant il nous avait habitué à chercher les podiums Européens. Le Redspeed Team est de retour pour l’ensemble du Championnat de France et non occasionnellement.

Parmi ses membres à surveiller, le Finlandais Vésa Léthinen (Anderson/DEA) est monté deux fois sur le podium l’an passé, il sera un client sérieux.  Le Team Néerlandais Karting Paradise (Tous en MSkart/VM) vient avec un panachage de pilotes habituels et de nouveaux.

Coté tricolore, Dijon 2015 ressemblait à une «Berezina» en partie circonstancielle. Il faudra cette fois compter en fer de lance sur les chevronnés Alexandre Sébastia (Anderson/DEA), Champion 2013 absent l’an passé et Cyril Vayssié (PVP/VM) ex-double vice-champion pour sonner le réveil.

On surveillera avec attention l’arrivée en Superkart de Thierry Savard (PVP/FPE) motoriste réputé et manager d’un team le Falcon RS, qui a gagné de multiple fois en Karting traditionnel (KZ ou 125cc).

Il faut également mentionner Julien Goullancourt (Anderson /DEA), vice-champion de France 2015, au mérite après pourtant un démarrage malheureux en Bourgogne. Il se doit cette fois d’être opérationnel dès le début comme le Portugo-Suisse Mario de Oliviera (MSkart/VM).

Après la venue d’un Colombien Zuleta l’an passé et qui renouvelle l’expérience, voilà l’engagement du 1er pilote Polonais Burkat.

Payart reste la référence chronométrique avec son vieux record datant de 2009 avec 1’15’’906, sur un circuit modifié depuis. Les chronos en Superkart se sont améliorés sur toutes les pistes, excepté ici.

Alors…

 

Jean-Christophe BOURLAT

Photos : MEDIA SUPERKART

Karting

About Author

gilles