50 ème PÔLE POUR LEWIS HAMILTON À MELBOURNE MAIS LE NOUVEAU SYSTÈME A FAIT UN FLOP !

MELBOURNE (AUSTRALIA) - 19/03/2016
© FOTO STUDIO COLOMBO PER PIRELLI MEDIA (© COPYRIGHT FREE)
 F1-2016-MELBOURNE-LEWIS-HAMULTON-MERCEDES-W07


F1-2016-MELBOURNE-LEWIS-HAMILTON-MERCEDES-W07

 

Le Britannique Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes W07  décroche en 1’23″837, la première pole position de la saison 2016, ce samedi sur le tracé de l’Albert Park à Melbourne, précédant son coéquipier l’Allemand Nico Rosberg, second en 1’24″197 à 0.360 et les deux pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Kimi Räikkonen et crédités eux de 1’24″675 et de 1’25″033. À 0.838 et 1.196

 

F1 2016 -MELBOURNE- La FERRARI de Sebastian VETTEL

F1 2016 -MELBOURNE- La FERRARI de Sebastian VETTEL

 

Pour Hamilton, il s’agit de sa cinquième pole à Melbourne qui est aussi sa 50 ème pole position !

Suivent Max Verstappen avec sa Toro Rosso STR11-Ferrari en 1’25″434, Felipe Massa avec la plus rapide des Williams FW38-Mercedes, en 1’25″458, puis Carlos Sainz avec la seconde Toro Rosso STR11-Ferrari, en 1’25″582 qui devance la 1ére des Red Bull RB12-Tag Renault, celle de l’Australien Daniel Ricciardo, crédité de 1’25″589.

Les deux Force India VJM09-Mercedes du Mexicain Sergio Perez et de l’Allemand Nico Hulkenberg, en 1’25″753 et 1’25″865, complétant ce 1er Top 10 de la saison.

À Melbourne s’ouvre une nouvelle ére de l’histoire des qualifications. La pole position de 2015 est battue de … 2,5 secondes !

Le faible temps de piste en pneumatiques slicks (sec) rend les stratégies de course difficiles à prévoir

Avec l’entrée en vigueur d’un nouveau chapitre de l’histoire des qualifications avec des pilotes éliminés un par un, successivement. Un nouveau format qui exigeait de chaque équipe et de chaque pilote une adaptation très pointue puisqu’ils devaient à la fois préserver leur capital pneumatique pour la course, tout en visant le plus haut niveau possible sur la grille.

Lewis Hamilton signait alors pour Mercedes la 50éme pole position de sa carrière, avec près de 2,5 secondes d’avance sur sa pole de 2015 et à seulement 0,3 secondes de la pole historique de cette piste.

Le bond en performances des F1 2016 apparaît très clair.

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport explique :

“Plus que jamais, il s’agissait aujourd’hui d’apprendre et de réfléchir à la bonne manière de se sortir d’une situation donnée. Les équipes ont dû s’adapter à ces circonstances, avec très peu d’informations sur les pneus secs, puisqu’ils n’avaient que peu roulé jusqu’alors, pour des raisons de pluies fréquentes le vendredi. Leur travail n’avait véritablement pu commencer que le samedi matin, certaines découvrant les supersoft pour la première fois à cette occasion. Quant aux qualifications, il s’agissait toujours d’en venir à bout en épargnant au mieux son capital pneumatique en vue de la course. Nous avons toutefois assisté à des tentatives très diverses, ce qui nous laisse penser que les stratégies adoptées pour la course seront elles aussi variées. Surtout pour ceux qualifiés au delà du top 8, qui auront le choix libre quant à leurs pneumatiques du départ”.

Comment se sont comportés les pneumatiques aujourd’hui ?

Medium : Pas trop utilisés aujourd’hui, bien qu’ils constituent une des deux qualités obligatoires durant la course, avec les soft.

Soft : Le favori pour la course. Il sera celui sur lequel les teams s’appuieront pour réaliser les longs relais en piste. Il est plus rapide d’ 1,2 secondes que le medium.

Supersoft : Le seul utilisé en qualifications, environ 0,7 secondes plus rapide que le soft.

Stratégie de course : La pluie hier et le peu de roulage possible, autant que les nouvelles règles de qualifications entrées en vigueur rendent les prévisions de stratégies pour la course difficiles à réaliser. Nous en saurons plus après une analyse fine des données enregistrées par les teams.

 

 F1-2016-MELBOURNE-La-RENAULT-R16


F1-2016-MELBOURNE-La-RENAULT-R16

 

On retiendra de cette séance, le flop du nouveau système des qualifications, allant à l’encontre de ce qui était souhaité car les dernières minutes de cette session des chronos, il n’ y avait … aucune monoplace en piste !

La plupart des équipes cherchant essentiellement à économiser les pneumatiques pour le GP de dimanche…

Ce qui a fait dire à Chris Horner, le patron de l’équipe Red Bull :

 «  Il va sûrement falloir revoir l’organisation des qualifications avant le prochain GP à Bahreïn début avril » !

Quant au patron du Team Mercedes, Toto Wolff dont les deux voitures s’élanceront depuis la 1 ère ligne, lui, il a lancé :

« Je suis la première personne à dire qu’il ne faut pas critiquer la Formule 1, mais ce format est ‘naze’ »

no comment mais venant de deux personnalités d’un tel calibre, cela démontre la débilité de cette formule !

 

 F1-2016-MELBOURNE-SEB-VETTEL

F1-2016-MELBOURNE-SEB-VETTEL

 

De son côté bien que troisième, Sebastian Vettel, n’a pas mâché ses mots sur la séance des qualifications :

 «C’est de la ‘merde’ ! Mais nous avions tous dit que ça allait se passer ainsi, je ne sais pas pourquoi tout le monde à l’air surpris. On nous a dit d’attendre pour voir. On a attendu, et on a vu.»

Et le pilote de la Scuderia enchaînait :

«Ça n’a pas marché. Au début de la session, il fallait gérer le trafic parce que tout le monde sortait en même temps. Et à la fin de la séance, alors que la piste était la meilleure, il n’y avait plus aucune voiture. Mais il est inutile de critiquer maintenant, nous avions déjà émis des critiques. Il faut essayer des choses sensées, plutôt qu’essayer des choses que tout le monde critique.»

Furieux de la piètre prestation à l’issue des qualifications, Bernie Ecclestone, lui non plus ne cachait pas son courroux :

«  J’ai regardé les qualifications depuis mon poste de télévision, mais je dois vous avouer que je n’étais pas très emballé par ce nouveau format dès le départ »

Mais il précisait :

« Si nous revenons à l’ancien système, je vais vous dire ce qui se passera, Mercedes fera un et deux. C’est aussi simple que ça »

Avant d’indiquer :

« Cette idée est venue de la FIA. Si les écuries sont toutes d’accord pour modifier la règle, nous pourrons rapidement la changer »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : PIRELLI et FERRARI

MELBOURNE (AUSTRALIA) - 19/03/2016 © FOTO STUDIO COLOMBO PER PIRELLI MEDIA (© COPYRIGHT FREE)

F1 2016 – MELBOURNE- La MERCEDES de LEWIS HAMILTON s’élancera en pôle

LA GRILLE DE DÉPART DU GRAND PRIX D’AUSTRALIE 

 

  1. ligne

Lewis Hamilton (Mercedes W07)  1’23″837  (Q3)

Nico Rosberg (Mercedes W07)  1’24″197 (Q3)

  1. ligne

Sebastian Vettel (Ferrari SF16-H)  1’24″675 (Q3)

Kimi Räikkonen (Ferrari SF16-H)  1’25″033 (Q3)

  1. ligne

Max Verstappen (Toro Rosso STR11-Ferrari) 1’25″434 (Q3)

Felipe Massa (Williams FW38-Mercedes) 1’25″458 (Q3)

  1. ligne

Carlos Sainz (Toro Rosso STR11-Ferrari) 1’25″582 (Q3)

Daniel Ricciardo (Red Bull RB12-Tag Renault) 1’25″589 (Q3)

  1. ligne

Sergio Perez (Force India VJM09-Mercedes) 1’25″753 (Q2)

Nico Hulkenberg (Force India VJM09-Mercedes) 1’25″865 (Q2)

  1. ligne

Valtteri Bottas (Williams FW38-Mercedes) 1’25″961 (Q2)

Fernando Alonso (McLaren MP4/31-Honda) 1’26″125 (Q2)

  1. ligne

Jenson Button (McLaren MP4/31-Honda) 1’26″304 (Q2)

Jolyon Palmer (Renault R16) 1’27″601 (Q2)

  1. ligne

Kevin Magnussen (Renault R16) 1’27″742 (Q2)

Marcus Ericsson (Sauber C35-Ferrari) 1’27″435 (Q1)

  1. ligne

Felipe Nasr (Sauber C35-Ferrari) 1’27″958 (Q1)

Daniil Kvyat (Red Bull RB12-Tag Renault) 1’28″006 (Q1)

  1. ligne

Romain Grosjean (Haas VF16-Ferrari) 1’28″322 (Q1)

Esteban Gutierrez (Haas VF16-Ferrari) 1’29″606 (Q1)

  1. ligne

Pascal Wehrlein (Manor MRT05-Mercedes) 1’29″642 (Q1)

Rio Haryanto (Manor MRT05-Mercedes)  1’29″627 *  (Q1)

 

*Pénalisé

F1

About Author

gilles