MOTOGP : HERVÉ PONCHARAL PENSE QUE ROSSI ET LORENZO PEUVENT CONTINUER ENSEMBLE EN 2017.

HERVÉ PONCHARAL REMET LES CHOSES EN PLACE

HERVÉ PONCHARAL REMET LES CHOSES EN PLACE

 

Un vrai changement de situation !

Un vrai rebondissement et fortement crédible, venant d’Hervé Poncharal !

On parle souvent de lui sur autonewsinfo, il est le patron de l’écurie française Tech3, le team satellite de Yamaha Factory, il est aussi le patron de l’IRTA, l’association des teams qui courent en GP.

Alors que le petit monde des GP pense avec de délicieux frissons que la cohabitation sera impossible au sein de Yamaha Factory entre Rossi et Lorenzo en 2017 (il est vrai que dans cette analyse, la Presse italienne est leader) lui pense le contraire !

 

LORENZO ET JARVIS ÉTAIENT POUR UNE SIGNATURE PRÉCOCE

LORENZO ET JARVIS ÉTAIENT POUR UNE SIGNATURE PRÉCOCE

Ce qui changerait beaucoup de données en particulier en début de saison.

Les déclarations des pilotes sont arrivées par vagues, Rossi exigeant par exemple de façon assez sèche en début d’interview de ne pas lui demander s’il va s’arrêter fin 2016, il en a marre de la question.

Il a aussi ajouté ici et là qu’en fait il aimerait bien continuer un an, mais que les contrats, aujourd’hui c’est deux ans, il veut donc voir ce que va donner le début de saison avant de se décider.

ROSSI: ENVIE D'AVOIR ENVIE

ROSSI: ENVIE D’AVOIR ENVIE

 

Ceci car sa seule motivation, c’est le plaisir, et le plaisir c’est la baston.

Par ailleurs, Lorenzo voulait devancer tout choix cornélien chez Yamaha en demandant de signer 2017/2018 avant le premier GP 2016, sur ce point il s’est fait envoyer paître.

Il avait fait comprendre que Ducati lui offrait un pont d’or, les Japonais connaissent aussi les ruses de guerre des Samouraï.

Bref, le début de saison pouvait être explosif dans le team bleu et Poncharal explique pourquoi cette guerre là entre les deux pour rester chez Yamaha n’est pas nécessaire, cohabitation en vue sans problèmes.

 

 

Hervé Poncharal : «  Je ne pense pas que ce serait un problème pour eux, des rivalités entre deux pilotes du même team, il y en a toujours eu et partout, c’est un cas qu’ils connaissent bien. Il est vrai que l’an dernier, ça a été chaud entre eux, en plus Marquez s’en est mêlé, bref année compliquée. Mais voilà, on est en GP et dans un team le rêve n’existe pas, c’est la réalité qui compte. Et puis ils ne sont pas tout à fait dans la même équipe. Je dirais même qu’ils fonctionnent avec deux équipes totalement différentes. C’est l’ensemble de ces deux équipes qui forme le team Yamaha Factory. Ils travaillent de façon indépendante, mais sous les mêmes couleurs ».

 

LA TENTATION DUCATI...

LA TENTATION DUCATI…

 

On lui parle ensuite des rumeurs de négos entre Ducati et Jorge Lorenzo…

« C’est une rumeur qui remonte à six années ! Il est évident que Ducati y pense, Jorge est champion du monde et s’ils ne pensaient pas à lui ce serait une erreur. Cela dit, Jorge est intelligent, il a de l’expérience. Il sait que Yamaha est le bon choix technique pour gagner. Certes Ducati a impressionné tout le monde durant les essais du début de la saison 2016, mais Jorge a quand même dominé tout le monde sur une Yamaha, il se sent bien sur la moto et se sent bien dans son team. Je ne suis pas son manager, c’est leur décision, je donne juste mon opinion, et elle est claire : Rossi et Lorenzo vont rester ensemble ».

Nous savons tous qu’Hervé Poncharal a depuis longtemps de très bons rapports avec Yamaha.

Je doute donc qu’il se soit exprimé de cette façon sans l’aval de la maison mère.

C’est évidemment son idée, on ne dicte pas à un Poncharal ce qu’il doit dire.

Mais il est possible que le feu vert de la maison bleue ait été allumé en grand.

 

HERVÉ PONCHARAL ET SON COMPLICE DE TOUJOURS GUY COULON

HERVÉ PONCHARAL ET SON COMPLICE DE TOUJOURS GUY COULON

 

Il est possible qu’il en ait parlé avec les pontes de Yamaha.

À bien y réfléchir, il est même l’homme idéal pour cela, Lin Jarvis était allé trop loin dans sa volonté de signer Lorenzo tout de suite, dire maintenant que les deux pilotes peuvent cohabiter serait une reculade.

Enfin, Hervé est un meneur d’hommes, qui connaît très bien les deux pilotes et leur façon de travailler, allumer un contre feu dans l’incendie qui couve chez Lorenzo et dans la presse ne doit pas lui déplaire.

Bref, comme je le prévois depuis des mois, les vraies décisions se prendront après plusieurs GP. « All the world is a stage » a écrit Shakespeare, alias «Le monde entier est un théâtre», et dans celui-là, celui des GP, aucun texte n’est écrit à l’avance.

 

ON RESTE ENSEMBLE ALORS?

ON RESTE ENSEMBLE ALORS?

Poncharal vient de nous rappeler qu’il n’y a pas de scénario, on est en happening total.

Et même si le début de saison ne fait guère de doutes dans les résultats, il est bon de savoir que, je change d’auteur, «Nothing is written», autrement dit «Rien n’est écrit» et merci à Lawrence d’Arabie d’avoir écrit ma conclusion…

Premier GP le 20 mars au Qatar, année 2016 Acte I…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis