SALON DE GENÈVE : MILLE CHEVAUX OU MILLE NEWTON MÈTRE… SINON RIEN !

Salon-de-Genève-2016-Aucune-française-éligible-aux-1000-chevaux-mais-la-DS-E-Tense-en-développe-400-Photo-Daniel-Noly

 

Mille chevaux ou mille Newton mètre…
sinon rien !

Salon-de-Genève-2016-Vision-particulière-de-la-Pgani-ZOnda-Photo-Daniel-Noly

Salon de Genève 2016-Vision particulière de la Pagani-Zonda-Photo-Daniel-Noly

 

Le Salon de Genève qui a ouvert ses portes au public le jeudi 4 mars 2016 est fidèle à sa réputation.

C’est LE salon où l’on peut s’extasier sur tout ce qui se fait de mieux en matière de Supercar. Le Hall 1 leurs est en grande partie dédié.

Évidemment, les portefeuilles suisses ont la réputation d’être particulièrement bien garnis, et sur les rives du lac Léman, une belle voiture très puissante n’est pas considérée comme une faute envers la population, mais bien plus comme l’expression d’une réussite financière.

C’est également au Salon de Genève que les richissimes hôtes du pays aux mille banques viennent faire leurs emplettes en Europe.

Donc ces supercars, proposés en général par des artisans les produisant au compte-goutte, sont particulièrement nombreuses au Palexpo, lieu où se tient le Salon, à quelques minutes à pied des pistes de l’aéroport de Genève-Cointrin. Elles sont même au nombre de huit.

Et peu importe la motorisation pour peu qu’on ait l’ivresse de la puissance : 1000 ch et/ou 1000 Nm de couple est un seuil en dessous duquel on pourrait retomber avec le commun des mortels. Mais de cela il n’en est pas question !

Toutes les solutions sont donc bonnes à exploiter pour faire exploser puissance et couple, de la voiture traditionnelle avec un énorme moteur thermique, généralement dotés d’une paire de gros turbos, mais aussi des véhicules hybrides ou électriques. Car en effet, mettre un moteur électrique sur chacune des quatre roues permet d’augmenter la puissance relativement facilement, voire même de doubler aisément la puissance du moteur thermique.

Les constructeurs généralistes – enfin, voilà que l’on taxe les constructeurs de voitures prémium sportives de constructeurs généralistes maintenant– ne peuvent suivre. Les impératifs de production en série ne sont pas compatibles avec des tels engins hyperbuildés. Mercedes, Audi, BMW ne peuvent y accéder, si ce n’est par le biais de préparateurs eux aussi fort présents en Suisse. Quant aux habituels constructeurs de voitures de sport, Ferrari, Aston Martin, Lamborghini, Porsche, ils se cantonnent dans la zone déjà somptueuse des 400 / 700 chevaux !

Mais ici on parle de 1000 ch et plus… jusqu’à deux mille chevaux. Est-ce raisonnable ? Sûrement pas.

Mais l’histoire de l’automobile n’a avancée qu’avec des idées déraisonnables depuis plus de 120 ans.

 

Salon-de-Genève-2016-Plus-de-2000-ch-pour-lArash-Photo-Daniel-Noly

Salon-de-Genève-2016-Plus-de-2000-ch-pour-lArash-Photo-Daniel-Noly

Arash AF10 Hybrid,
sur la plus haute marche du podium  

 

Cette Supercar est justement le prototype de voitures où la combinaison thermique / électrique est présente dans un seul but d’augmenter la puissance. Son moteur V8, 6,2 litres de cylindrée, d’origine GM Corvette, boosté par un compresseur atteint déjà 913 ch. Les anglais qui produisent la voiture se sont amusés à y ajouter pas moins de quatre moteurs électriques, un par roue. Pour obtenir le chiffre à faire dresser les cheveux sur la tête de 2110 ch et 2280 Nm de couple. Nous connaissons desingénieurs pneus qui vont tourner en bourrique ! Le 0 à 100 km/h serait atteint en moins de 3 secondes, ce qui est bien le moins, mais la vitesse de pointe se situerait autour de 320 / 325 km/h.

Sans doute à ces vitesses, les moteurs électriques ne participent plus à la propulsion, seul le moteur thermique étant chargé de maintenir la vitesse de pointe.

La ligne générale de la voiture n’est pas sans rappeler une ancienne Ford GT40 aux pontons hypertrophiés et aux appendices aérodynamiques en conséquence. Quant au prix, il reste confidentiel.

 

Salon-de-Genève-2016-La Zenv -danoise-avec-1104-ch-Photo-Daniel-Noly.

Salon-de-Genève-2016-La Zenv -danoise-avec-1104-ch-Photo-Daniel-Noly.

Zenvo : un danois surpuissant !

 

Les danois sont un  peuple pacifique… Enfin presque. Parce lorsqu’un danois est vexé, sa réponse peut-être alors terrible. Les Vikings nous l’ont montré au cours de l’histoire. Vexation ? C’est ce qu’avait fait TopGear, les journalises de la célèbre émission de télévision anglaise s’étant déclarés peu satisfait de la voiture venant des Pays-Bas (blocage des freins puis voiture en feu). Aussi  Zenvo a pris le turbo par les cornes pour équiper sa TS1 d’un V8 de 5,9 litres biturbo développant maintenant 1104 ch et 1430 Nm en mode Race, uniquement en puissance thermique, donc tout le temps exploitable. Bilan, la barre des 3’’ de 0 à 100 km/h est également franchie, mais on prévoit une vitesse maximale plus rapide qu’une LMP1 avec 375 km/h – et encore est-elle limitée électroniquement-, et ce avec un confort en nette hausse. Et une version TS1R, plus radicale, est même prévue pour les suisses désirant aller taquiner les circuits de l’Union Européenne, puisqu’ils n’en ont pas chez eux depuis 1955. Pour augmenter la puissance, on recourra là au(x) moteur(s)électrique(s) en plus !

 

 Salon-de-Genève-2016-Koenigsegg-Agera-RS-avec-1160-ch-Photo-Daniel-Noly


Salon-de-Genève-2016-Koenigsegg-Agera-RS-avec-1160-ch-Photo-Daniel-Noly

Koenigsegg  Agera RS 

 

Toute la production de l’Agera  ayant été écoulée, Koenigsegg a voulu proposer une nouvelle série encore plus performante, la RS dotée de 1.160 ch.

Pour amuser la galerie, ou plus précisément pour essayer de démarquer  les performances de ses produits, Koenigsegg a inventé une nouvelle formule de calcul d’un indice de sportivité, le PWW ou ‘power by weight by weight’. Cela donne une prime aux voitures légères, puisque l’on divise la puissance deux fois par le poids. On multiplie ensuite par 10000 pour avoir un résultat à 1 chiffre significatif Plus ce chiffre est élevé, plus la voiture est sportive. Avec un coefficient de 6,074 (1160 /1382 / 1382 x 10.000), l’Agera RS se donne ainsi le beau rôle. A noter qu’une sportive de grande série comme la Megane RS ou la Honda Type R ont une valeur calculée de 1,63.

 

Salon-de-Genève-2016-La-Rimac-

Salon-de-Genève-2016-La-Rimac-

Rimac, Full Electric deamon 

 

Vu il y a quatre ans à Francfort avec le Concept One, une superbe berlinette dotée d’une motorisation purement électrique, la firme Croate (étonnement, on fait des voitures dans ce petit pays ?) vient à Genève avec une version de production.

Le principe du véhicule électrique demeure, avec quatre moteurs, un par roue dont la puissance totale s’affiche à 1088 ch, mais dont le couple atteint l’ahurissant chiffre de 3200 Nm. Aussi un système R-AWTV, un calculateur de vectorisation de couple, est installé pour permettre d’ajuster ce couple appliqué sur chacune des roues en fonction des conditions de route et de la demande de puissance. Des chiffres de performance incroyables sont avancés : 2,6 ‘’ au 0-100 km/h et seulement 14,2 secondes pour atteindre les 300 km/h.

Cette Rimac présente une ligne de coupé plutôt traditionnelle, sans que cela ait quoi que ce soit de péjoratif. C’est même une très jolie voiture dont les ouïes d’aérations sur les côtés sont présentes pour refroidir les batteries. Seuls huit exemplaires sont prévus. Il va falloir se précipiter…

 

 Salon-de-Genève-2016-Pagani-Zonda-seulement-785-ch-mais-1098-Nm-de-couple-Photo-Daniel-Noly


Salon-de-Genève-2016-Pagani-Zonda-seulement-785-ch-mais-1098-Nm-de-couple-Photo-Daniel-Noly

Pagani Zonda :
la force (du couple) est avec elle

 

Aïe, la Pagani Zonda Huayra BC n’atteint pas les 1000 ch : elle en développe 798 exactement, soit soixante de plus que la version précédente. Mais le couple du V12 6,0 litres biturbo franchit lui la barre des mille Newton mètres avec un chiffre de 1098 Nm. De quoi assurer de bonnes reprises sur tous les rapports ! Comme de plus le poids est contenu à 1218 kg, l’engin promet…

Pour passer tout cela, l’aérodynamique a été profondément revue avec la présence d’aileron externe et on a prévu des freins carbone/céramiques Brembo pour pouvoir arrêter le missile.

Et pour celle-là, inutile de se dépêcher, tous les exemplaires (nombre confidentiel) ont déjà été vendus…

 

Salon-de-Genève-2016-Apollo-Arrow-ou-le-retour-de-lallemagne-sur-le-segment-Photo-Daniel-Noly

Salon-de-Genève-2016-Apollo-Arrow-ou-le-retour-de-lallemagne-sur-le-segment-Photo-Daniel-Noly

Apollo Arrow : une battante au sommet

 

Gumpert s’est remis difficilement des années 2014 et 2015 où, après une quasi faillite, il a fallu reconstruire, les finances et l’image notamment. C’est la raison pour laquelle cette surpuissante machine répond maintenant au nom de famille Apollo Automobil et au prénom bien porté de Arrow..

Le moteur V8 de l’Apollo N, le précèdent modèle,  est passée de 800 ch à 1000 pour une cylindrée de 4,0 l seulement. Les 360 km/h sont atteint, tandis que les 100 km/h et les 200 km/h sont atteints respectivement en 2,9 et 8,8 secondes.

 

Salon-de-Genève-2016-Toujours-spectaculaire-et-plus-de-1500-Chevaux-pour-la-nouvelle-Bugatti-Chiron-Photo-Daniel-Noly.

Salon-de-Genève-2016-Toujours-spectaculaire-et-plus-de-1500-Chevaux-pour-la-nouvelle-Bugatti-Chiron-Photo-Daniel-Noly.

Bugatti Chiron une voiture de course sur route ouverte !

 

Quand on regardait la Bugatti prototype Grand Tourismo dévoilé à Francfort en 2015, on pouvait penser à une LMP1 qui aurait raté son freinage à Mulsanne et aurait continué sa route sur route ouverte derrière ce fameux virage. Dérivée de cette étude, la Chiron semble à peine plus civilisée.

Disparue la large épine dorsale, mais les flancs et l’aérodynamique typée course, sont toujours là et donnent forte impression. La motorisation est à la hauteur : pas moins de 1500 ch sous le capot. Sa vitesse de pointe estimée de 467 km/h a placé la barre très haut, en lutte avec la texane Hennessey Venom GT, non présente à Genève, qui a atteint un 435 km/h non homologué avec son V8 biturbo de 1244 ch et qui a poussé le V8 à 1451 ch pour reprendre le flambeau.

 

 Salon-de-Genève-2016-La-TechRules-chinoise-en-version-appuyée-Photo-Daniel-Noly.


Salon-de-Genève-2016-La-TechRules-chinoise-en-version-appuyée-Photo-Daniel-Noly.

TechRules AT 96 et GT 96

 

Les constructeurs chinois n’étaient pas présents à Genève cette année. Mais la société TechRules, inconnue en Europe jusque-là, avait elle fait le déplacement pour présenter deux véhicules hybrides. l’une très sobre, l’autre dont l’arrière était souligné par un gros aileron. Six moteurs électriques sont chargé de propulser les engins, avec pas moins  de 1030 ch aux roues. Mais la nouveauté tient dans la production d »électricité embarquée : ici point de batteries  de stockage, mais une micro turbine dotée d’un générateur d’électricité qui produit le courant envoyé aux roues. Plus de problème de temps de réponse de la turbine, et une efficacité réelle. Pouvant faire le plein en kérosène, essence ou gasoil pour l’une et en gaz naturel pour l’autre, les 96 pourraient parcourir près de 1200 km sans faire le plein. Avec des pointes à 350 km/h et les 100 km/h atteints en 2,5 secondes. Attendons maintenant de voir si ces voitures seront réellement produites…

 

 Salon-de-Genève-2016-Démoniaque-avion-furtif-que-la-Lamborghine-Centenario-Photo-Daniel-Noly.


Salon-de-Genève-2016-Démoniaque-avion-furtif-que-la-Lamborghine-Centenario-Photo-Daniel-Noly.

Hélas non éligibles :

 

Elles sont nombreuses, les supercars ou concept cars non éligibles à ce mini palmarès. A commencer par la Lamborghini Centenario LP770, un véritable et impressionnant avion furtif de 770 ch tout de même.

La McLaren 570 GT, dont la puissance n’est que… de 570 ch, dispose enfin d’un coffre de 220 l à l’arrière en plus de celui de 120 l à l’avant accompagnée de sa grande sœur 675GT découvrable qui elle développe 675 ch.

La Ferrari  GT4 Lusso, version restylée de la FF, à la ligne sublime ne tire ‘que’ 690 ch de son V12, sans aucune hybridation alors qu’elle avait pourtant été entrevue il y a quelques années.

La toute nouvelle Aston Martin, sublime de ligne, et malgré un V12, ne parvient pas non plus à passer la barre fatidique.

La Lexus LC 500 reste elle dans le raisonnable avec un V8 de 473 ch mais qui doit être hybridé et sa nouvelle concurrente l’Infiniti Q60, bénéficiant de l’excellent V6 biturbo Nissan, affichera 407 ch. La

Honda NSX nouvelle version se positionne également

La Toyota GT86 qui s’offre du muscle mais qui est loin de parvenir à jouer dans la même cour.

La Porsche 911 Turbo, qui gagne 20 ch lors d’un restyling, mais qui reste encore loin de la barrière fixée.

Les américaines fournissent bien souvent leurs big blocs V8, mais ces moteurs n’atteihne les 100 ch qu’au prix de préparations intenses et de greffes de turbo. Les version de série de la Corvette restent bien en deçà.

Et enfin, pour une bonne bouche française, signalons  la DS E-Tense Concept électrique spectaculaire à souhaits de ligne, mais en largement en deçà coté motorisation avec seulement 400 ch…

 

Daniel NOLY

Photos : Max MALKA et Daniel NOLY

Salon-de-Genève-2016-Ferrari-fait-partie-de-ces-généralistes-a-la-traine-en-termes-de-puissance-Photo-Daniel-Noly.

Salon-de-Genève-2016-Ferrari-fait-partie-de-ces-généralistes-a-la-traîne-en-termes-de-puissance-Photo-Daniel-Noly.

 Salon-de-Genève-2016-Le-V12-de-lAston-Martin-DB-11-ne-suffit-pas-Photo-Daniel-Noly


Salon-de-Genève-2016-Le-V12-de-lAston-Martin-DB-11-ne-suffit-pas-Photo-Daniel-Noly

Salon-de-Genève-2016-Aucune-française-éligible-aux-1000-chevaux-mais-la-DS-E-Tense-en-développe-400-Photo-Daniel-Noly

Salon-de-Genève-2016-Aucune-française-éligible-aux-1000-chevaux-mais-la-DS-E-Tense-en-développe-400-Photo-Daniel-Noly

 Salon-de-Genève-2016-Honda-NSX-belle-mais-manquant-de-puissance-Photo-Daniel-Noly


Salon-de-Genève-2016-Honda-NSX-belle-mais-manquant-de-puissance-Photo-Daniel-Noly

 

Salons

About Author

gilles