MOTOGP 2016 : LORENZO ET SON JEU DE CON… TINUE !

PEU SOURIANT,PEU CIVIL,PEU AMICAL MAIS RAPIDE

PEU SOURIANT,PEU CIVIL,PEU AMICAL MAIS RAPIDE

 

On a raconté en détail comment Lorenzo met la pression sur Yamaha parce qu’il veut signer avec eux pour 2017 avant le premier GP au Qatar.

Lin Jarvis (le boss sportif) a fait savoir qu’il voulait renouveler ce contrat de toute urgence, mais je l’ai écrit, les Japonais détestent être pris en otages et pour l’instant, Lorenzo n’a pas encore le papier signé…

Certes, il a fait des temps « canon » à Sepang lors des premiers tests officiels de 2016, montrant en cela qu’il est rapide… mais aussi que pour l’instant, les ingés de Yamaha ont été, et de loin, les meilleurs, sur les adaptations aux pneus Michelin et l’électronique unique obligatoire.

 

ROSSI VOILA L'ENNEMI

ROSSI VOILA L’ENNEMI

 

Il n’y a déjà plus beaucoup de doutes sur le fait que les motos bleues vont pulvériser au moins le début du championnat 2016,  Yamaha a donc un argument de poids, contre Lorenzo qui est en négos très avancées avec Ducati.  (La maison rouge a maintenant une moto rapide mais a besoin du pilote qui va avec, ce qui n’est pas encore le cas…)

« Pour être champions, c’est chez nous et nulle part ailleurs... », voilà l’argument Yamaha, sous entendu, si ce n’est pas toi, ce sera Rossi…

Dernière trouvaille de Lorenzo, énorme tellement la mauvaise foi est transparente…

Lorenzo comprend officiellement que Yamaha lui préfère Rossi, beaucoup plus suivi par les média et donc gros vendeur d’image de marque et de motos…

« Il est normal que Yamaha préfère que ce soit lui qui gagne, Valentino est très intelligent et il dit les choses de façon moins directe que moi, même si j’ai appris à mieux traiter les gens. Mais, après tout, on est ici pour gagner et 90% de l’équation est basée sur lequel d’entre nous passe plus de temps avec l’accélérateur à fond et freine le plus tard »,

Il ajoute que bien sûr, c’est quand même lui qui est le plus rapide, avec même des marges, et qu’il peut gagner le championnat même si parfois il est en difficulté.

 

LIN JARVIS DANS UNE SITUATION DIFFICILE,C'ETAIT PRÉVISIBLE!

LIN JARVIS DANS UNE SITUATION DIFFICILE, C’ETAIT PRÉVISIBLE!

 

On rappelle qu’en effet, quand Rossi est revenu chez Yamaha, les patrons sportifs n’en voulaient pas, c’est le commercial qui est monté au créneau, non seulement Rossi fait vendre des motos mais en plus il apportait de quoi financer tout le team Yamaha Factory…

Bref le petit jeu continue, Lorenzo met la pression car le championnat une fois parti, ce sera plus compliqué.

Il devra gagner pour être en position de force, et il sait que le MotoGP ce n’est pas partout comme Sepang (le jour de son record, la piste était fraîche après un orage matinal) quant à rendre la main pour menacer Yamaha, c’est exclu…

 

 

Même s’il voulait le faire, ce dont je doute, il est comme tout champion du monde qui se respecte d’un orgueil absolu, qui plus est ce serait ouvrir un boulevard à Rossi…

À propos de Rossi, lors de la présentation de tous les teams Yamaha à Barcelone, il a clairement répété que Marquez avait décidé de lui faire perdre le titre 2015 (et réussi !) bref l’ambiance guerre civile est toujours là, ce qui était évident de toute façon.

 

LA "MAFIA" ESPAGNOLE QUE HAIT ROSSI

LA « MAFIA » ESPAGNOLE QUE HAIT ROSSI

 

GP, «Ton univers impitoyâââââble…»

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis