ENCORE UN SACRÉ PLATEAU AVEC PLUS DE 300 INSCRITS AUX ‘LEGENDS’ DE BASTOGNE.

LEGENDS BOUCLES DE BASTOGNE 2016 -  plaque rallye

LEGENDS BOUCLES DE BASTOGNE 2016 - Affiche

 

A quelque jours, quelques heures des Legends Boucles édition 2016, voici les ultimes brèves Bastognardes

Dix anciens vainqueurs au départ!

En additionnant pilotes et copilotes, dix anciens lauréats des Boucles se présenteront au départ de cette édition 2016, la 58éme des Boucles et la 11ème déjà en Legend.

Les plus capés sont les revenants Grégoire de Mevius (1993, 1996 et 1998) et Renaud Verreydt (1992, 1997, 2000) avec trois succès chacun.

Toujours du côté des conducteurs, on retrouve cinq autres anciens vainqueurs uniques avec Bernard Munster (1999), Marc Timmers (2006), Bruno Thiry (2010), Stouf (2011) et Jean-Pierre Van de Wauwer (2012).

On ajoutera encore trois équipiers avec Jean-François Elst épaulant déjà Verreydt en 2000, Joris Erard (2011 avec Stouf) et Eric Marnette (2012).

Avec 61 équipages étrangers engagés, on reste dans les chiffres de 2015. Cela correspond à 20% du plateau. Neuf nationalités sont représentées avec, parmi les étrangers, une majorité de Français (25 malgré la concurrence de l’épreuve du Cap Corse la semaine suivante), seize Néerlandais, 8 Luxembourgeois, trois Britanniques, trois Italiens, deux Suisses, deux Allemands et un Espagnol.

 

LEGENDS BOUCLES DE BASTOGNE 2016 - plaque rallye

Le Contrôle technique des vedettes jeudi soir

 

Les opérations de contrôles techniques débuteront le jeudi à partir de 13h sur la Place McAuliffe de Bastogne et s’achèveront le vendredi à 14h00. L’occasion pour le public de voir les autos de plus près. Les voitures des principales vedettes en Legend ont été convoquées le jeudi 18 entre 18h et 19h.plein d’animations sous le chapiteau et au cœur de Bastogne

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul à la séance de dédicaces, vendredi à partir de 18h

S’ils ne peuvent, hélas, contractuellement pas prendre part à notre épreuve sur une marque concurrente, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul participeront néanmoins à la fête. Les récents héros monégasques donnent rendez-vous à leurs nombreux fans lors de la séance de dédicaces prévue le vendredi 19 à 18h sous le grand chapiteau place McAuliffe. Ils signeront des autographes sur des posters de leur i20 New Generation offerts par Hyundai.

 

LEGENDS-BOUCLS-2016 : Les RECOS sont strictement prohibées et INTERDITES

LEGENDS-BOUCLES-2016 : Les RECOS sont strictement prohibées et INTERDITES

 Recos interdites pour la terre, les mêmes notes pour tous

 

Si les reconnaissances pour les douze RT (dont sept différentes) du samedi restent officiellement autorisées uniquement le vendredi 19 et pour les seuls concurrents Legend, les six RT sur terre du dimanche resteront secrètes. Des mesures assez radicales ont été prises cette année pour éviter les tricheries et prendre les inévitables fraudeurs la main dans le sac !

Elles ne seront évidemment pas dévoilées ici, mais les resquilleurs, petits ou grands, prendront cette année de très gros risques d’être purement et simplement interdits de départ.

Tout le monde aura été prévenu…

 

Pneus neige même en forêts

 

Afin de limiter les coûts, les pneus racing restent interdits. Pour les concurrents Legend tout comme les Classic, seuls sont autorisés les pneus neige (hiver), tant sur l’asphalte que sur la terre. Les clous sont bien sûr prohibés.

 

 LEGENDS-BOUCLES-2015-Victoire-de-François-DUVAL-Photo-Jean-Marie-BIADATTI


LEGENDS-BOUCLES-2015-Victoire-de-François-DUVAL-Photo-Jean-Marie-BIADATTI

La succession de François Duval est ouverte…

Qui sera prophète en terre promise ?

Très attendue par près de 600 pilotes et copilotes, la 58éme édition des Boucles, la onzième déjà en version Legend et la deuxième du côté de Bastogne, s’annonce très ouverte. En l’absence du lauréat des trois dernières éditions et grand favori François Duval, hélas lâché sur le coup par ses principaux sponsors, la lutte pour la victoire en catégorie Legend prometd’être âprement disputée.

Sur le papier, ils sont au moins une dizaine à pouvoir prétendre à la succession de la star de Cul-des-Sarts.

 

LEGENDS-BOUVLES-2015-François-DUVAL-file-vers-sa-3éme-victoire

LEGENDS-BOUVLES-2015-François-DUVAL-file-vers-sa-3éme-victoire

Cinq Escort pour la victoire

On citera tout d’abord celui qui a pris sa place dans le baquet de sa Ford Escort BDA Gr.4 préparée par Rallying Solutions, Cédric Cherain.

« Je suis déjà passé deux fois très près de la victoire avec l’Opel et cette fois je veux gagner, » confie le dernier vainqueur du Condroz regrettant l’absence de « Dudu ».

Mais le Liégeois n’aura certainement pas la partie aussi facile qu’en bord de Meuse. Il devra tout d’abord compter sur deux Escort du même niveau de préparation. Avec tout d’abord celle de son équipier d’un week-end Renaud Verreydt, de retour pour le plus grand plaisir de tous avec à ses côtés Jean-François Elst avec qui il a remporté son troisième et derniersuccès aux Boucles.

«C’est un rêve pour moi de piloter une vraie Escort Gr.4, je suis sûr que je vais vite pouvoir la faire aller, » confie le poète de Nandrin.

 

Le retour du « Pilote mystère »

 

Pas besoin de mode d’emploi pour le « Pilote Mystère », de retour après une année d’absence et que l’on retrouvera aux commandes de la nouvelle version MY Vintage de l’Escort, une autre combinaison pour jouer devant assurément. Enfin, toujours du côté des « Fordistes », n’oublions pas les MKI très bien pilotées de deux autres anciens lauréats, Marc Timmers et Stouf.

 

LEGENDS-BOUCLES-Bruno-THIRY

LEGENDS-BOUCLES-Bruno-THIRY

Bouvy, Martin et D’Ambrosio…

 

Parmi les clients de la marque à l’ovale bleu, candidats à un bon résultat, on note encore deux Britanniques aussi rapides que spectaculaires : Tim Pearcey (déjà présent en 2015) et Paul Griffith, un habitué du RAC sur le podium duquel il a déjà terminé. Ces deux-là comptent sur la terre dominicale pour se mettre en évidence et remonter au classement.

On retrouvera aussi des noms bien connus comme le touche-à-tout Fred Bouvy, le vice-champion de Belgique des rallyes Guillaume Dilley, Ghislain de Mevius, le pilote de DTM Maxime Martin, le revenant Arnaud Clause, Geoffrey Leyon, Delhez, Julien Elleboudt ou encore l’ex pilote de F1, désormais en Championnat du monde des voitures électriques, au volant d’une monoplace de Formula e  Jérôme D’Ambrosio qui découvrira la discipline.

 

LEGENDS-BOUCLES-Bernard-MUNSTER-

LEGENDS-BOUCLES-Bernard-MUNSTER-

Munster emmène une meute de 911

 

Face aux Ford, une seule Porsche est clairement candidate à la première place : la 911 BMA pilotée par le patron « himself » alias Bernard Munster, encore un ancien vainqueur des Boucles. Mais plusieurs « outsiders » visent un Top 5 voire mieux aux commandes d’une machine de Zuffenhausen : On pense au directeur de Citroën Racing Yves Matton (toujours épaulé par Daniel Elena), à François De Spa ou au Britannique Richard Lepley. Le quadruple vainqueur des 24H de Spa Jean-Michel Martin, Edouard Mondron (remplaçant son papa JP), ou le Luxembourgeois Aly Kridel (fils de l’ancien champion déjà vu en Escort aux Boucles dans les années 80) feront également déraper des 911.

 

 MAROC De Mevius

MAROC De Mevius

De Mevius et l’attraction Nissan 240 RS GR.B

 

Mais revenons maintenant aux prétendants à la première marche du podium avec face à un quintet d’Escort et une Porsche, l’une des principales attractions de cette édition : la Nissan 240 RS Gr.B de Grégoire de Mevius. Nul doute que le déjà triple lauréat de notre rallye saura allier show et efficacité.

« Je suis très heureux de pouvoir enfin aligner cette auto qui rappellera aux anciens la belle époque de Tony Pond, » raconte le Namurois assisté d’André Leyh.

Il faudra comme toujours compter avec la Lancia Beta Monte-Carlo de Jean-Pierre Van de Wauwer, toujours bien placé, mais aussi sur Freddy Loix aux commandes de l’Opel Ascona imposée par Stefan Prinzie au Condroz. Thiry en Datsun, Lefebvre en Visa

Enfin, on ne peut clôturer l’inventaire des principaux favoris sans citer deux voitures alignées par MY Vintage : la très originale Datsun Violet Gr.2 de Bruno Thiry aux couleurs arborées jadis par le regretté Jean-Louis Dumont et la Citroën Visa 1000 Pistes de la seule vedette étrangère de cette édition, l’espoir français Stéphane Lefebvre. Ce dernier devra sans doute attendre la terre ou… la neige afin de pouvoir tirer avantage de sa traction intégrale. Ce sera également le cas pour les grosses Audi Quattro de François Verbist ou du régional Luc Caprasse.

Côté voitures uniques on notera encore le retour de la très jolie R5 Turbo du Français Paul Chieusse, la première apparition chez nous de la Toyota Celica Twin Cam de Didier Potvin, une Triumph TR7 pour le Néerlandais Mark Schmidt ou l’Alfa GTV6 du Luxembourgeois Dimitri Van Hove.

Enfin, plusieurs pilotes d’Opel comme Romuald Thirion, le Néerlandais Maurice Bergsteyn (toujours aux avant-postes) ou le journaliste de la RTBF Gérald Wéry au volant de la Transeurope ex-Cherain peuvent encore espérer un Top 10. Ce sera un peu plus difficile pour les meilleurs représentants de BMW parmi lesquels on retrouve l’ex-champion de Belgique Hubert Deferm (323i) ou l’ex-champion de rallycross et pilote Belcar Guino Kenis sur sa 2002.

 

 LEGENDS-BOUCLES-Pierre-DELETTRE-le-patron-avec-G-Verhofstadt


LEGENDS-BOUCLES-Pierre DELETTRE le patron de la course avec G Verhofstadt

La terre dominicale sans doute décisive

 

Voilà pour la revue des troupes qui en découdront sur 18 RT totalisant plus de 200 km les samedi 20 et 21 février dans la région de Bastogne. Avec une douzaine de chronos (dont la moitié sont neufs) au programme de la première étape du samedi et un copieux plat de résistance lors de l’étape dominicale avec 6 RT secrètes et 56 km de terre promise, une première en Belgique.

Voilà, vous savez TOUT sur cette sublime épreuve Ardennaise.

 

François LEROUX

Photos :  Jean Marie BIADATTI et ORGANISATION

Sport

About Author

gilles