32 MILLIONS D’€ POUR LA FERRARI 335 SPORT SCAGLIETTI DE LA COLLECTION BARDINON.

RETROMOBILE-2016-La-FERRARI-335Sport-SCAGLIZETTI-de-1957-de-la-Collection-BARDINON-Photo-emmanuel-LEROUX --

 

 RETROMOBILE 2016 - La FERRARI 335 Sport SCAGLETTI de 1957 de la Collection BARDINON Photo Emmanuel LEROUX.


RÉTROMOBILE 2016 – La FERRARI 335 Sport SCAGLETTI de 1957 de la Collection BARDINON Photo Emmanuel LEROUX.

 

Très attendue comme la vente de l’année, la Ferrari 335 Sport Scaglietti de la Collection du Français Pierre Bardinon, décédé le 17 août 2012, (voir lien) est devenue vendredi soir devient la deuxième voiture la plus chère du monde, après avoir été adjugée  par Maître Hervé Poulain, de chez Artcurial, à…
32 millions d’€ lors de la vente aux enchères qui se déroulait dans le cadre du Salon Rétromobile 2016.

 

 RETROMOBILE-2016-La FERRARI 335Sport-SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo-emmanuel-LEROUX


RÉTROMOBILE-2016-La FERRARI 335Sport-SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo-emmanuel-LEROUX

 

Elle était annoncée comme l’une des voitures les plus chères du monde avant même que ne débute la vente, son estimation se situant, à minima, à 28 millions d’€ !

Cette superbe Ferrari, voiture de course fabriquée en 1957, et que pilotèrent d’illustres pilotes comme Stirling Moss, Wolfgang von Trips ou Maurice Trintignant et qui porte le numéro de châssis 0674, cette Ferrari 335 Sport Scaglietti fait donc partie de la sublime Collection du Mas du Clos, dans la Creuse, près d’Aubusson et qui appartenait au regrétté Pierre Bardinon.

 

 RETROMOBILE-2016-La-FERRARI-335Sport-SCAGLIZETTI-de-1957-de-la-Collection-BARDINON-Photo-emmanuel-LEROUX


RÉTROMOBILE-2016-La FERRARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

 

Cette Ferrari 335 S est motorisée par un bloc V12 4,1 litres, quatre arbres à cames en tête de 400 chevaux.

Estimée entre 28 et 32 millions d’€, cette 335 Sport Scaglietti s’est finalement adjugée 32.075.200 €, frais inclus.

Le précédent record avait déjà été établi, lors d’une vente à Pebble Beach, en Californie, par une autre voiture frappée du cheval cabré, une 250 GTO datant de 1962 et adjugée elle, 38 millions de dollars en 2014 (soit 28,9 millions d’€), selon le taux de change de l’époque.

 

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RÉTROMOBILE-2016- Mathieu LAMOURE pose devant La FERRARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

 

Le nom de l’acquéreur n’a pas été dévoilé mais la voiture quitte la France pour les États-Unis !

C’est ce qu’a lâché Matthieu Lamoure, directeur général du secteur automobiles d’Artcurial.

Précisant :

« C’est évidemment un jour dont on va se souvenir bien longtemps »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Emmanuel LEROUX

 

NOTRE ARTICLE SUR PIERRE BARDINON

FONDATEUR DU CIRCUIT DU MAS DU CLOS, PIERRE BARDINON EST MORT.

 

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

RETROMOBILE-2016-La FERARI 335 Sport SCAGLIETTI de 1957 de la Collection BARDINON-Photo Emmanuel-LEROUX

 

Evenements Vente aux enchères

About Author

gilles