NEIGE ET GLACE 2016, JOUR UN, ‘JURASSIC PARC’.

 

Et oui, le Jura en été c’est sublime et plein de monde qui visite à cheval, à pieds, en auto ou à moto.

En hiver l’endroit est sublime aussi, avec ses plateaux à la finlandaise, ses forêts à la suédoise et ses neiges plus blanches que la colombe de la paix.

En hiver sans neige, c’est un fabuleux parc de ballades ou de rallye, avec des tons intimistes, presque impressionnistes qui font de cette étape un voyage d’initiation.

En plus, quand c’est une Volvo Amazon qui passe, rouge comme celle que je conduisais quand j’habitais Stockholm, grosse émotion…

J’ai commencé la journée avec une vision de rêve…

Moi qui suis Celte, enfin à moitié, les tons dans lesquels nous avons été entourés me rappelaient ce fabuleux pays qu’est l’Ecosse, surtout au nord, dans les Highland.

C’est à ce moment qu’est arrivée la Jaguar MK II qui suivait de près une Porsche 356 bleu ciel restaurée comme un saphir…

En fait, le Jura c’est le pays des songes cher à Corto Maltese, on y fait passer tout ce que l’on aime dans la vie…

VAN DALEN FAIT LE JUMP !

 

Dans un vrai décor de parc cinématographique, mais bien réel et ce sur des dizaines, des centaines de km, sur les petites routes, le team  de Van Dalen et Minguet (Ford Escort)a réalisé un prodige, se sortir des pièges qui existent aussi quand la neige fait grève, et se retrouver premier au général des deux roues motrices au soir du premier jour de ce rallye, alors que ce n’est pas du tout sa spécialité.

Ce garçon a une belle histoire, durant l’ère Sébastien Loeb, l’année où Citroën s’est retiré, il a confié à notre futur neuf fois Champion du Monde une auto quasiment usine, avec laquelle «Seb» a décroché le titre…

Alors, quand il vient mener un rallye aussi prestigieux que le Neige et Glace, il mérite bien les honneurs de ce reportage, d’autant plus que notre photographe, Richard Bord, a fait un très beau document sur son auto dans un environnement peu probable tellement il est beau.

LES SANSEIGNE PRENNENT LE POUVOIR

 

J’ai déjà parlé de ce couple qui a réussi dans la vie, un peu à la force des bras et du mental, et qui a la pasion e la voiture, de la belle voiture.

Leur Lancia Autobianchi Y10 quatre roues motrices est un diable de joli jouet, mené de main de maître par Joël et navigué formidablement par Corinne.

Ils avaient un peu loupé le prologue de nuit, ils se sont magnifiquement rattrapés, au premier jour de course, ils sont en tête de la catégorie 4X4.

Maintenant il faut tenir, la moindre erreur ici coûte dix points et les suivants sont tout proches.

Voilà notre équipage vedette, continuez !

 

PESCAROLO À DOMICILE …

 

J’ai déjà dit qu’Henri est jurassien, alors le jour où le ‘Neige et Glace’ traverse son pays, il s’est appliqué, même s’il ne dispose d’aucune assistance, on en voit partout disséminées le long du circuit, mais lui n’a comme aide que celle de son coéquipier Michel Perrin, un garçon dont la carrière est presque aussi brillante que celle d’Henri, il est moins connu parce que le « copi » est l’homme de l’ombre mais c’est un des meilleurs navigateurs au monde.

Ils ont remonté plusieurs places et sont entrés dans le top ten, ce qui est finement joué façon amateur (hyper pointu !) dans un monde où les moyens ne manquent pas !

Michel Perrin qui m’explique qu’en plus, là ou les armées belges ultra spécialistes de la question sont suréquipées de cadenceurs et de systèmes très pointus, eux font encore de la nav avec transmission orale du copi au pilote…
Avec le temps de réponse qui même s’il est infime, est moins précis et dans une guerre qui se joue à quelques points près, Pescarolo et Perrin par exemple sont à cinq points, quelques secondes de la troisième place et ont derrière eux un armée de pillards surdoués…

J’ai trouvé ça émouvant de la part de gens aussi importants dans le Sport Automobile français.

 

LA SORTIE DE SCÈNE  TRÉS ÉLÉGANTE DE JPV…

 

Jean Pierre Vandewauver est un cador absolu de la régularité.

En 2015, il n’a pas pu défendre ses chances au Neige et Glace à cause d’une boîte de vitesses récalcitrante.

Bien décidé à ne plus se laisser em… par la mécanique, il est arrivé cette année avec une furieuse envie de se bagarrer.

Mais le destin lui a encore joué des tours et le jour de son anniversaire, sa transmission l’a lâché en pleine spéciale.

Il a réussi à sortir de la section chronométrée et est arrivé dans un village jurassien où de nombreux habitants étaient venus voir passer le rallye.

Quand il leur a dit que c’était une façon désastreuse de fêter un anniversaire, tout le monde s’est rassemblé, une bouteille est sortie comme par miracle et la photo que vous voyez ci-dessus sera un souvenir inoubliable pour JPV.

Et une sortie de scène digne de Shakespeare et Molière !

 

NIGHT FEVER

 

Jolie photo d’ambiance prise à la station de Labergement-Ste-Marie, où le pompiste est un type adorable, le décor en lui-même, dans la nuit qui avance donne envie de continuer.

Ce qui tombe bien, ça continue…

Jean Louis BERNARDELLI

PHOTOS Richard  BORD

Résultats complets sur http://www.zaniroli.com/

 

 

 

Neige et Glace Sport

About Author

gilles