BELLE PERFORMANCE DE VINCENT DUBERT AU MONTE-CARLO.

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

 MONTE CARLO 2016 la DS3 de DUBERT -POUJOL La joie de toute l'équipe à l'arrivée


MONTE CARLO 2016 la DS3 de DUBERT -POUJOL La joie de toute l’équipe à l’arrivée

 

Au Monte-Carlo, Vincent Dubert marque ses premiers points en WRC3 !

Nous avions présenté le challenge de l’équipage Vincent Dubert – Sébastien Poujol (voir lien), qui en plus du Championnat du Monde WRC junior, avaient intégré à leur programme 2016, le 84 ème Rallye de Monte-Carlo.

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

Bonne pioche pourrait-on dire, puisque après 16 spéciales, sans avoir commis la moindre faute, l’équipage N°68, sur sa DS3 R3 Max préparée de la meilleure façon par l’équipe AFC Racing, a franchi la ligne d’arrivée en 35ème  position, se classant 5ème en catégorie WRC3.

Oh certes les choses ne furent pas aussi faciles que celà !

En effet, même si l’objectif principal était d’acquérir de l’expérience, il faut dire que l’édition 2016 aura été compliquée pour tous les concurrents, en raison des choix difficiles à opérer en termes de pneumatiques, à cause des conditions changeantes et particulièrement piégeuses sur certains passages.

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

L’état d’esprit de l’équipage est bien résumé par Vincent :

« Au départ du Rallye Monte-Carlo, nous avions peu d’expérience en Championnat du Monde, j’avais seulement participé au Rallye de Finlande et Rallye d’Espagne en 2012 mais, Sébastien et moi n’avions aucune expérience sur le Rallye Monte Carlo. Nous avins effectué deux séances d’essai avant la course afin de se familiariser avec la voiture et avec les conditions de route si particulières de ce Rallye Monte-Carlo. Sébastien et moi voulions franchir la ligne d’arrivée à tout prix afin d’emmagasiner le plus d’expérience possible et être prêts pour la suite du Championnat».

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

Durant la course avec beaucoup de lucidité et de sang-froid, Vincent sut gérer au mieux une crevaison dans la longue spéciale du col de Faye, même si cela hypothéqua son choix de pneumatiques pour la spéciale suivante. Un souci avec les freins lors de la dernière journée, n’entama ni sa prudence, ni sa détermination.

Tout au long de l’épreuve le choix des pneumatiques constitua un vrai dilemme, même si l’aide d’un spécialiste fut requise comme le précise Vincent.

« Mon père comme ouvreur était accompagné d’Alexandre Coria, ils ont fait un super boulot pendant toute la course, les conditions de course n’étaient vraiment pas faciles à appréhender ».

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

En effet, avec Jacques comme ouvreur, les informations étaient de première qualité et les montes préconisées de thermo gommes pour affronter parfois des zones glacées, n’étaient faites pour placer le pilote dans ce qu’il avait pu expérimenter en essai.

 

 WRC-2016-MONTE-CARLO-VINCENT-et-JACQUES-DUBERT


WRC-2016-MONTE-CARLO-VINCENT-et-JACQUES-DUBERT

 

Il déclarait notamment après la première journée :

« C’est très compliqué pour un premier Rallye Monte-Carlo. On m’a toujours dit que c’était un rallye long, il faut donc accepter et attendre son heure. Nous n’avions jamais évolué avec des pneus thermo-gommes dans des conditions sèches, il nous était difficile d’en ressentir le grip. »

Pourtant, vaillamment notre jeune pilote (23 ans), se lança dans l’aventure et, au fil des épreuves spéciales il put démonter de belles choses avec notamment un troisième temps en WRC3 dans l’ES N°12 de St Léger les Mélèzes-La Bâtie neuve.

On ne peut pas dire que l’arrivée à Monaco ne fut pas un grand soulagement pour ces jeunes confrontés du jour au lendemain au rallye le plus difficile au monde, en raison des pièges qu’il tend sous les roues des meilleurs, comme des débutants.

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

À l’issue de cette première participation réussie Vincent déclarait :

« Nous sommes dans l’ensemble satisfaits de ce résultat car cela fait 10 points pour le championnat WRC-3. Au vu des conditions et de notre manque d’expérience, rallier l’arrivée n’était déjà pas évident. Bien sûr, les compétiteurs qui sont en nous sont un peu déçus, mais nous avons trouvé des pistes d’amélioration afin d’être fin prêts au départ du Rallye du Portugal, première manche du Championnat du Monde Junior. »

Après deux bonnes nuits complètes de récupération, Vincent regarde délibérément devant.

«  Après avoir vécu cette manche exceptionnelle du Championnat du Monde, qui pour toute notre équipe constituait une mise en jambes en vue de notre participation au Championnat Junior WRC, nous constatons que tout le monde dans l’équipe est bien en place. Nous avons dès l’arrivée, le dimanche soir, commencé à débriefer et allons poursuivre en termes d’essais et de préparation de l’auto. »

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

À ce propos, il faut signaler que Vincent comme Sébastien se trouvent encore cette année dans un statut de semi-professionnels. En effet, Sébastien, pompier professionnel, à Nîmes et Vincent gérant d’une entreprise de maitrise d’ouvrage dans la construction, n’ont pas d’autre choix que de travailler (certes avec des assouplissements des contraintes) avant de disputer les six épreuves à venir (voir calendrier).

Bien évidemment, si des partenaires ou un mécène décidaient de leur permettre de passer dans un statut de pilote et co-pilote à plein temps, le choix ne serait pas difficile à opérer. En attendant, il faudra caser dans l’emploi du temps la préparation physique, le travail sur les notes, les séances d’essais en plus des obligations professionnelles.

 

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL

 

Dans la tête, comme sur le terrain les choses sont bien claires et nous parions que rien ne sera laissé de côté pour présenter de manière optimale : une voiture, un team et un équipage au départ du Portugal, le 19 mai prochain.

Citroën Racing qui suit et assiste cet équipage révélé par le Trophy 2015 ne peut se féliciter de la pertinence de cette sélection, tout comme les indispensables partenaires qui ont cassé leur tirelire afin de permettre d’inscrire le Monte-Carlo au programme de cette relève du rallye français.

Nous espérons avoir l’occasion de commenter des résultats à venir plus que prometteurs, puisque l’objectif reste, plus que jamais, le titre en Junior WRC.

 

 MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL-


MONTE-CARLO-2016-la-DS3-de-DUBERT-POUJOL-

LEUR PROGRAMME

 

Vodafone Rally de Portugal: 19.05/22.05.2016

LOTOS Rally Poland: 01.07/03.07.2016

Neste Rally Finland: 28.07/31.07.2016

ADAC Rallye Deutschland: 18.08/21.08.2016

Tour de Corse – Rallye de France: 29.09/ 02.10.2016

Wales Rally GB : 27.10/30.10.2016

 

Alain MONNOT

Crédit photographique : Erik AGOSTINELLI

 

NOTRE ARTICLE DE PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPAGE DUBERT-POUJOL

VINCENT DUBERT DANS LA COUR DES GRANDS AU MONTE-CARLO.

 

Sport

About Author

gilles