LA FUTURE LIGIER LMP2 DE 2017 DENOMMÉE JSP217, EN SOUFFLERIE !

LIGIER JSP217

 

LOGO Onroak

 

 

On connait désormais l’identification de la nouvelle et future Ligier de la catégorie LMP2 qui devrait débuter en compétition au début de la saison 2017, année ou la nouvelle réglementation entrera en vigueur.

Elle se nommera Ligier JS P217 !

LIGIER JSP217

 

La société, qui appartient à l’homme d’affaires Jacques Nicolet, Onroak Automotive, étudie actuellement en soufflerie cette  nouvelle Ligier JS P217

Sélectionné par l’ ACO (Automobile Club de l’Ouest), la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) aussi l’IMSA (International MotorSports Association) aux États-Unis, parmi les quatre constructeurs de châssis LMP2 autorisés à partir de la Saison 2017, Onroak Automotive poursuit activement la conception de son nouveau modèle qui portera donc le nom de Ligier JS P217 :

– « JS », dans la continuité des modèles construits par Guy Ligier, dont le nom incluait les initiales de son ami Jo Schlesser, disparu en course lors du Grand Prix de France de Formule 1, le 7er juillet 1968, sur le circuit des Essarts, à Rouen.

– P 217 , en référence à la catégorie LM P2 et l’année 2017.

Nicolas-CLEMENCON-de-ONROAK-Photo-Thierry-COULIBALY.

Nicolas CLEMENCON – ONROAK Automotive -Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Sous la direction de Nicolas Clémençon, le Bureau d’Études d’Onroak Automotive débute cette semaine la phase de validation aérodynamique en soufflerie. Ce travail vient compléter les études et calculs CFD réalisés en partenariat avec EXA, spécialiste de la simulation numérique. La collaboration entre les deux sociétés a déjà porté ses fruits pour la Ligier JS P3.

Trois ingénieurs du Bureau d’Études et deux techniciens des ateliers du Mans ont rejoint la soufflerie Ruag, en Suisse, dans laquelle les précédents modèles du constructeur Français ont été étudiés et validés.

Une maquette à l’échelle 40% a été réalisée sur une base partiellement en carbone, notamment pour la coque et le fond plat, et les pièces de développement ont été produites en stéréolithographie, un prototypage rapide en résine polymérisée.

Environ 80 points de mesure de pression ont été placés sur la maquette pour être analysés.

L’équipe travaille avec une vitesse d’air et un sol défilant à 50 mètres/seconde et équipé d’un aspirateur de couches limites à l’avant. Une canne à fumée est également à la disposition de l’équipe pour une analyse visuelle des flux d’air.

Ces journées de travail vont permettre aux ingénieurs du Bureau d’Études de valider des choix parmi les différentes pistes aérodynamiques envisagées.

Interrogé Nicolas Clémençon, Responsable du Bureau d’Études et de la conception, explique :

« La phase de validation de l’aérodynamique est primordiale dans la conception d‘un nouveau sport-prototype. Les études CFD et le travail en soufflerie sont très complémentaires et nous permettent d’analyser un maximum de données grâce auxquelles nous pouvons valider des solutions optimales. Nous avons la chance de travailler avec EXA pour la CFD et avec la soufflerie RUAG : leur professionnalisme et la qualité de leurs services sont pour nous un gage d’efficacité et de sécurité pour nos voitures. »

Au vu des excellentes performances de ces devancières qui brillent un peu partout dans tous les Championnats d’endurance, les Ligier JSP2 et JSP3, nul ne doute que cette prochaine Ligier JSP217 devrait elle aussi remporté de beaux succès sportifs !

 

Gilles GAIGNAULT

Photo : Thierry COULIBALY

 

About Author

gilles