OGIER DEVANCE MEEKE ET CREUSE UN PETIT ÉCART LORS DEL’ES9 AU MONTE-CARLO.

Sébastien Ogier (F), Julien Ingrassia (F)
Volkswagen Polo R WRC (2016)
WRC Rallye Monte Carlo 2016

 

Ce samedi matin on attaque la journée par l’ES S9- celle de Lardier et Valenca – Faye 1, l’une des spéciales les plus longues assurément déterminante pour le dénouement du rallye avec de nombreux changements de rythme, certainement la spéciale la plus difficile physiquement. Le choix des pneus étant déterminant, sur ses 51,55 km ! Michelin nous expliquait que tous les pilotes s’élancaient en ïlot Sport SS5 avec deux pneus cloutés Pilot Alpin PA4cl sauf Mikkelsen qui choisiossaitr lui 4 cloutés ret deux Sipersoft A l’arrivée, meilleur chrono pour la VW Polo WRC de Seb Ogier en 30:47.8qui devzance de 10.6 son rival, de nouveau le seul en mesure de lui contester la victoire finale Car derriére, les écarts sont importants ! Qu’in en juge Latvala pointe à 31.3, Neiville à 37 qu t à Mikkelsen lui il signe le cinui-me temps mais à …1’13.5 dvbant la Ford d’Ostberg à 1’13.9 et la Ford de Bouffier à 1.34.3 Stephane Lzefbre decrochant le dixième rang à 1.50.5 Au général provusoire Ogier devance désormais Meeke de 20.1. Derriére le trou est faut cr Latvala troisième se retrouve à …1’39.4 et Nuville à 2’24.8 Ogier qui confiait : « C’est une bonne nouvelle car je n’ai aucune idée de ce que ça donne. C’est très glissant et il y avait plus de glace que prévue. On va voir et essayer de continuer comme ça. » Meeke, expliquant, lui : « « Il y avait de la neige ramenée sur la route. C’était très sale à certains endroits. J’ai fait le meilleur boulot possible pour rester sur la route. »

 

 

Ce samedi matin on attaque la journée par l’ES S9- celle de Lardier et Valenca – Faye 1, l’une des spéciales les plus longues assurément déterminante pour le dénouement du rallye avec de nombreux changements de rythme, certainement la spéciale la plus difficile physiquement.

La plus longue spéciale du rallye comporte un vaste panel de défis : longues lignes droites, portions sinueuses, ascensions et descentes. Les trois sommets d’Espréaux (1160 mètres), La Croix (838 mètres) et Faye (930 mètres) la rendent assez technique.

Le choix des pneus étant déterminant, sur ses 51,55 km !

Michelin nous expliquait que tous les pilotes s’élancaient en ïlot Sport SS5 avec deux pneus cloutés Pilot Alpin PA4cl sauf Mikkelsen qui choisiossaitr lui 4 cloutés ret deux Sipersoft

A l’arrivée, meilleur chrono pour la VW Polo WRC de Seb Ogier en 30’47.8 qui devzance de 10.6 son rival, de nouveau le seul en mesure de lui contester la victoire finale

Car derriére, les écarts sont importants !

Qu’in en juge Latvala pointe à 31.3, Neuville à 37 quant à Mikkelsen lui il signe le cinquième temps mais à …1’13.5 devant la Ford d’Ostberg à 1’13.9 et la Ford de Bouffier à 1’34.3

Stephane Lefebre décrochant le dixième rang à 1’50.5

Au général provisoire Ogier devance désormais Meeke de 20.1. Derriére le trou est fait car Latvala troisième se retrouve à …1’39.4 et Neuville à 2’24.8

Ogier qui confiait :

« Meilleur temps ? C’est une bonne nouvelle car sans partiels, je n’avais aucune idée de ce qu’il se passait. C’était très glissant, avec beaucoup plus de verglas que prévu. On va voir et essayer de continuer comme ça. »

Meeke, expliquant, lui :

« Il y avait de la neige ramenée sur la route. C’était très sale à certains endroits. J’ai fait le meilleur boulot possible pour rester sur la route. »

 

Gilles GAIGNAULT

Ohotos : Jean François THIRY et TEAM

Flash Infos

About Author

gilles