EXPLOIT DE MIKKELSEN DANS L’ES10 AU MONTE-CARLO.

WRC-2016-MONTE-CARLO-Andreas-MIKKELSEN
 WRC-Monté-Carlo-2016-N°-Andreas-MIKKELSEN-photo-Jean-François-THIRY


WRC-Monte Carlo-2016-Andreas MIKKELSEN le HEROS de cette ES 10 -photo-Jean-François-THIRY

 

Dans l’ ES10, spéciale de St Léger Les Mélèzes – La Bâtie Neuve 1 et ses 17,13 km, temps de référence pour … Andreas Mikkelsen  qui est le seul à avoir opté pour quatre pneus cloutés pour cette boucle, Andreas Mikkelsen a tout donné sur la seule spéciale véritablement totalement enneigée

Malgré son nom familier, la spéciale est inédite dans cette version. Après 5 km, les concurrents retrouvent les pistes de ski d’Ancelle et débutent leur ascension du Col de Moissière via une série d’épingles. Une fois atteint, une route étroite et bosselée les attend sur la descente à travers la forêt de Sapet avant de finir dans la zone résidentielle accueillant l’arrivée.

En 12’01.3, le Norvégien au volant de sa Polo WRC … atomise la concurrence, collant la bagatelle de 43.9 à celle d’Ogier, 48 à celle de Latvala et 54 à la DS3 de Kris Meeke.

Neuville avec sa Hyundai pontant à 54.2, Elfyn Evans et Mads Ostberg avec les Ford Fiesta à 1’11 et 1’11.5 devant la seconde Hyundai de Dani Sordo huitième à 1’16.7 et suivi de la DS3 de Quentin Gilbert à 1’27.5 et de la Ford de Bryan Bouffier à 1’38.1  qui complètent ce Top 10.

La DS3 de Stéphane Lefebvre n’obtenant que le onzième rang à 1’ 43. 8 devant la Ford de l’Estonien Ott Tanak à 1.56.6

Au classement provisoire Ogier compte maintenant 30.1 d’avance sur la DS3 WRC de Meeke et 1’43.5  sur la Polo WRC de Latvala,

Ensuite,  Mikkelsen pointe à 2’03.4 et Neuville lui à 2’35.1

Suivent dans l’ordre, la Ford Fiesta RS WRC de Østberg à 4’00, la Citroën DS3 WRC de Lefebvre à 6’22.4, la Ford Fiesta RS WRC de Bouffier à 6’47.1, la Ford Fiesta RS WRC de Tänak à 8’24.8 et la Hyundai i20 WRC de Dani Sordo qui à 10’08.1, complète le Top 10 provisoire.

Ogier expliquait : « C’était très difficile avec les pneus que nous avons. Il n’y avait aucun grip sur la neige, la descente est vraiment compliquée. »

Mekke, confiant lui : « Nous sommes partis larges et avons tapé quelque chose à l’extérieur. C’était une spéciale incroyablement difficile. Après cette glissade, nous avons perdu un peu notre confiance. »

 

 WRC-2016-MPNTE-CARLO-Andreas-MIKKELSEN

WRC-2016-MONTE-CARLO-Andreas MIKKELSEN sort vainqueur de l’ES10

 

Et, le Norvégien grand vainqueur de cette spéciale avec son bon choix de pneumatiques, lâchait :

« Bien sûr, nous avions les meilleurs pneus dans celle-ci. Nous avons dû reprendre du temps dans la descente où j’ai vraiment attaqué. Au final, je ne suis pas sûr que c’était le bon choix de pneus pour la boucle. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jean François THIRY

 

Flash Infos

About Author

gilles