ÉRIC CAMILLI RACONTE SA MÉSAVENTURE LORS DE L’ES6 AU MONTE-CARLO.

WRC-2016-MONTE-CARLO-La-FORD-FIESTA-RS-WRC-d-ERIC-CAMILLI
 WRC-Monté-Carlo-2016-N°-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY-

WRC-Monté-Carlo-2016-N°-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY-

 

Éric Camilli, bien épaulé par le très professionnel et expérimenté Nicolas Klinger et qui avait bien entamé son Monte Carlo, a hélas du abandonner ce vendredi en début d’après-midi à la suite de sa sortie de route dans l’ES6, celle de Corps-Salle en Beaumont 2 et ses 14,65 km.

 

WRC-Monté-Carlo-2016-portrait-Nicolas-Klinger-photo-Jean-François-THIRY

WRC-Monte Carlo-2016-Portrait-Nicolas Klinger-Photo-Jean-François-THIRY

 

Revenu au parc d’assistance à Gap, Éric racontait sa mésaventure :

« La nuit dernière, lors des deux premières spéciales, nous avons appris beaucoup de choses à propos de la voiture et sur le niveau, donc ce matin,  je voulais pousser fort. Je suis vraiment satisfait avec les temps que nous réalisions parce que, si je suis honnête, c’était un peu une surprise! »

 

WRC 2016 Monté Carlo Eric CAMILLI-Nicolas KLINGER partent de leur assustance avant leur sortie de route photo Jean-François THIRY.

WRC 2016 Monté Carlo Eric CAMILLI-Nicolas KLINGER partent de leur assistance avant de rejoindre le départ de l’ES6 et leur sortie de route – Photo Jean-François THIRY.

 

Et il enchaînait :

«  Mais je ne suis plus la cet après-midi. Je voulais vraiment terminer le rallye et je pense que le problème était là parce que je roulais trop attentivement beaucoup trop lentement sur une section recouverte avec de la glace. Nous sommes sortis dans les arbres. Nous étions vraiment malchanceux car l’impact a endommagé l’arceau de sécurité. »

Et il concluait :

« Bien sûr, je suis déçu car le rallye est terminé des le début mais cela n’a pas réduit ma motivation. Le temps que nous avons obtenu ce matin m’a montré que nous avons le potentiel pour être rapide un jour et ce ne fut en aucun cas un mauvais rallye pour moi. Je vais prendre de l’expérience à partir de ce Monte- Carlo et elle me servira pour l’avenir. Mon ambition est plus élevé qu’elle ne l’a jamais été. »

 

 WRC-2016-MONTE-CARLO-La-FORD-FIESTA-RS-WRC-d-ERIC-CAMILLI

WRC-2016-MONTE-CARLO-La-FORD-FIESTA-RS-WRC-d-ERIC-CAMILLI

 

Sa petite bévue est absolument à mettre sur le compte d’un défaut de jeunesse et un manque d’expérience à ce niveau du WRC où cela roule vite, très vite pour qui veut pointer aux avant-postes !

En témoigne son 5ème chrono en matinée lors de l’ES4 et le 7ème dans la suivante…

Avant de quitter la route dans l’ES6, 1ére de l’après-midi de ce vendredi !

Sur que sa déception lui servira à l’avenir comme l’indiquait Malcolm Wilson.

Malcolm Wilson qui à chaud résumait ses pensées :

« Éric a commencé fort aujourd’hui et il était fantastique de voir avec quelle rapidité il roulait bien  navigué par Nicolas, jusqu’à obtenir une vitesse compétitive. Malheureusement, les choses ne vont pas tout à fait si bien cet après-midi. Je l’ai vu la vidéo à bord et je dois dire qu’ils ont été extrêmement malchanceux de se faire prendre sur le même coin qui a attiré un certain nombre d’équipages dehors comme Kubica. Malheureusement, avec des dommages à l’arceau de sécurité, ils ne seront pas au départ pour redémarrer demain samedi. »

Et il ajoutait :

« Tout le monde est très déçu de ne pas avoir une chance pour qu’il obtienne encore de l’expérience demain. Mais c’est un événement extrêmement difficile et je ne doute pas qu’il va apprendre de cette petite faute et l’utiliser à son avantage. »

Qu’ajouter ?

Tout est dit avec les mots justes !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jean François THIRY et TEAM

 

WRC-Monté-Carlo-2016-N°-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY

WRC-Monté-Carlo-2016-N°-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY

 WRC-Monté-Carlo-2016-plaque-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY-


WRC-Monté-Carlo-2016-plaque-Eric-CAMILLI-photo-Jean-François-THIRY-

Sport WRC

About Author

gilles