TEAM SAUBER : UNE ÉCURIE QUI A SU FAIRE HONNEUR AUX PERSONNALITÉS FÉMININES.

Peter-SAUBER-Carmen-ZIEGLER-1993-©-Manfred-GIET.
 SAUBER-Sur-les-grilles-de-départ-la-gent-féminine-ne-manque-pas-©-Manfred-GIET


Sur les grilles de départ-la gente féminine ne manque pas © Manfred GIET

 

Il est établi que la Formule 1 est un milieu, où mis à part l’intitulé de la discipline, tout se conjugue au masculin et où les femmes sont largement en infériorité numérique.

Depuis la création du Championnat du Monde de la discipline en 1950, rares sont les exemples de la gent féminine qui y ont fait carrière à des postes importants, abstraction faite des attachées de presse et autres relations publiques.

 

SAUBER-ET-LES-FEMMES-Anne-BOISNARD-1984-chronométreuse-chez-Mc-Laren-©Manfred-GIET.

Anne BOISNARD en 1984, chronométreuse chez Mc Laren ©Manfred GIET.

 

Anne BOISNARD (chronométreuse officielle chez RENAULT puis Mc LAREN, décédée en 2015), Valérie JORQUERA (responsable technique pour les lubrifiants et carburants ELF sur les GP de F1 jusque dans les années ’90), Janet MELIA (technicienne chez le manufacturier GOODYEAR  jusqu’à son retrait), Sophie SICOT (responsable Presse, assistante de Gilles GAIGNAULT auprès de la FISA-FIA puis PR chez FORD), Ann BRADSHAW (relation presse chez WILLIAMS RACING), Agnès CARLIER (PR chez Philip MORRIS-MARLBORO puis journaliste free-lance) et Betise ASSUMPCAO (attachée presse d’Ayrton ENNA et épouse de Patrick HEAD de WILLIAMS GP ) et plus récemment Sabine KEHM (Manager du septuple Champion du Monde Michaël SCHUMACHER) figurent parmi les quelques rares femmes qui sont parvenues à se forger une réputation des années durant dans le milieu de la F1.

 

Giovanna-AMATI-la-dernière-femme-qui-a-vainement-tentée-de-se-qualifier-pour-un-GP-en-1993-©-Manfred-GIET.

L’Utalienne Giovanna AMATI, la dernière femme qui a vainement tentée de se qualifier pour un GP en 1993 © Manfred GIET.

 

Pour ce qui est des femmes-pilotes en F 1,celles-ci se comptent sur les doigts d’une main et parmi les Maria Teresa de FILIPPIS (décédée le 8 janvier 2016), Lella LOMBARDI (décédée le 03 mars 1992), Divina GALLICA, Desirée WILSON ou Giovanna AMATI, seules les deux premières sont  arrivées à se qualifier pour un GP tandis que Lella LOMBARDI reste la seule a avoir jamais inscrit 1 point au Championnat, même si celui-ci fut réduit à un demi point, parce que le GP d’Espagne 1975, qu’elle termina au sixième rang, fut écourté, après un accident mortel parmi les spectateurs, suite à la sortie de piste du regretté pilote Allemand Rolf Stommelen, qui se tua ensuite en 1983 lors d’une course de GT à Riverside, en Californie.

 

 Peter-SAUBER-©-Manfred-GIET.


Peter SAUBER © Manfred GIET.

 

Dans ce milieu réservé prioritairement aux hommes, la petite écurie suisse SAUBER F1 TEAM, basée à Hinwil, sur les bords du lac de Zürich, actuellement la quatrième plus ancienne équipe active en Formule 1 avec 311 Grands Prix, à son actif sous son appellation propre, constitue une véritable exception à la règle.

Car Peter Sauber, n’a pas hésité des ses débuts en Grand Prix, à s’entourer d’une femme et à lui confier un rôle et un poste clé ! En l’occurrence celui de… Team-Manager.

 

Peter-SAUBER-Carmen-ZIEGLER-1993-©-Manfred-GIET.

Peter SAUBER et Carmen ZIEGLER en 1993 © Manfred GIET.

 

Lors de sa première participation au Championnat du Monde  de F1 en 1993, Peter SAUBER, l’homme au béret, au calme olympien, faisant plutôt penser à un producteur de fromage de chèvre qu’à un patron d’écurie, a été le premier à s’entourer d’un Team Manager féminin en la personne de Carmen ZIEGLER, une jeune Allemande qui avait fait toutes ses classes chez MERCEDES.

 

 Carmen-ZIEGLER-Team-Manager-Sauber-1993-©-Manfred-GIET


Carmen ZIEGLER-Team Manager chez Sauber en 1993 © Manfred GIET

 

C’était à l’époque où les caches-culasses des moteurs ILMOR étaient badgés « Powered by Mercedes-Benz ».

Carmen ZIEGLER a su imposer une ligne de conduite marquée du sceau de la  rigueur et faire preuve en tant que première femme Team Manager de l’histoire de la Formule 1 ,qu’elle était tout à fait à la hauteur de son rôle et respectée parmi ses pairs.

Toujours en parfaite symbiose avec les autres membres du Team, elle aurait sans doute fait une carrière plus longue chez SAUBER sans les avatars et les changements politico-financiers auxquels l’écurie helvétique a été confrontée dans les années ’90.

 

Beat-ZEHNDER-Sauber-©-Manfred-GIET.

Beat ZEHNDER un temps Team -manger chez Sauber © Manfred GIET.

 

Finalement, c’est Beat ZEHNDER, technicien de longue date au sein de l’équipe SAUBER qui lui succéda à partir de 1995 jusqu’à ce jour.

Mais Peter SAUBER, l’anti-conformiste de la F1, ne se limita pas à cette seule expérience féminine dans son team puisqu’en 2012  et à près de 70 ans, il céda les rênes de son Team éponyme à l’austro-indienne Monisha KALTENBORN, née NARANG, âgée de 41 ans à l’époque.

 

 Monisha-KALTENBORN-la-patronne-actuelle-du-Team-Sauber-F1-©-Manfred-GIET


Monisha KALTENBORN-la patronne actuelle du Team Sauber ©Manfred GIET

 

Si pour la plupart des habitués des paddocks de la F1 elle était totalement inconnue au bataillon, cette juriste de formation connaissait néanmoins parfaitement le fonctionnement et les arcanes d’une écurie de F1.

Ayant travaillé en tant que juriste de 1998 à 1999 pour le groupe Fritz KAISER domicilié à Vaduz, au Liechtenstein, une Société Fiduciaire et d’Audit, sponsor et détenteur de parts de la SA SAUBER, elle était donc parfaitement au courant de la gestion financière d’un Team de F1.

Et comme précisément  l’écurie SAUBER, chère à son fondateur Peter SAUBER, était en proie à d’importants problèmes de trésorerie au même moment, obligeant son propriétaire à céder des parts afin de retrouver des liquidités, le Groupe Fritz KAISER en rachetant des parts en devenait automatiquement actionnaire.

 

BMW-F1-Team

Le BMW SAUBER F1 Team

 

En  2006, Peter SAUBER pensait enfin avoir sauvé et pérennisé  son team, en le revendant à un grand constructeur, BMW en l’occurence, pour devenir BMW-SAUBER TEAM F1.

Hélas, les résultats ne suivant pas, chez BMW on décida fin 2009 d’arrêter les frais et de se retirer sur la pointe des pieds de la catégorie reine du Sport Automobile.

Du coup pour la valeureuse petite équipe Suisse, les planètes n’étaient plus du tout alignées .

Si pour 2010, Peter SAUBER était parvenu à éviter la liquidation pure et simple de son écurie en la reprenant sous son seul giron, c’est à ce moment là qu’il put bénéficier des conseils judicieux de Monisha KALTENBORN qui lui permirent finalement de poursuivre l’aventure au propre comme au figuré.

D’abord , et avec l’assentiment de la FIA, sous l’appellation BMW-SAUBER F1 afin de garder son droit de participation au Championnat du Monde de la F1 avant de retrouver son enseigne d’origine SAUBER F1 TEAM à partir de 2011.

 

F1-SAUBER-Monisha-Kaltenborn.

F1-Peter SAUBER er Monisha KALTENBORN.

 

En 2012, Peter SAUBER décida alors, non seulement de céder 1/3 de ses parts à Monisha KALTENBORN, dont le rôle avait été d’une importance capitale dans le sauvetage du Team de Hinwill, mais en la nommant aussi « Team Principal » ou elle lui succéder comme responsable du Team SAUBER F1, bien qu’il reste néanmoins Président de la Société Anonyme SAUBER.

Ce qui après la nomination de Carmen ZIEGLER en tant que Team Manager en 1993 constituait une autre première, prouvant par là que le Team Helvétique est tout sauf misogyne !

Autre signe d’alliance féminine lié au Team, les numérotations de tous les modèles et types de voitures de course sorties des ateliers de Peter SAUBER à Hinwil sont précédées de la lettre « C »,  pour faire référence à son épouse Christine.

Mais comme baptême du feu la nouvelle Chef d’Équipe en grade chez SAUBER F1, Monisha  KALTENBORN aurait certainement souhaité d’autres scénarios que les maigres récoltes accumulées entre 2012 et 2015 avec 219 points et une 6ème place au classement constructeurs comme meilleur classement.

 

F1-GIEDO-VAN-DER-GARDE-equipe-SAUBER

F1-GIEDO VAN DER GARDE- Equipe SAUBER

 

En 2015, la première Directrice d’un Team dans l’histoire de la F1 vient en plus de connaître une année particulièrement éprouvante suite aux problèmes juridiques auxquels elle a été confrontée pour de sombres histoires de levées ou non d’options sur les contrats des pilotes apparemment fermement engagés, au point de se retrouver en début de saison avec la bagatelle de… quatre pilotes pour les deux baquets, avec à la clé d’importantes indemnités de dédits déjà payées (Van der Garde= 15 Millions d’€) ou encore en suspens (Sutil qui réclame 3,5 Millions d’€).

 

 F1-2014-ADRIAN-SUTIL


F1- ADRIAN SUTIL

 

Celà ne l’empêche cependant pas de prendre son job à cœur et de démontrer régulièrement depuis sa prise de pouvoir, qu’elle a l’étoffe nécessaire  pour s’imposer malgré tout dans ce monde de brutes que peut être le milieu de la F1, et dans lequel malheureusement, hélas, c’est souvent la loi du plus fort qui  prévaut.

La survie de l’écurie Suisse, qui a du braver quelques tempêtes durant son existence, repose en effet dorénavant en majeure partie sur ses épaules.

Espérons qu’elle soit toujours le « pompier de service  » pour éviter le feu au lac… de Zürich et permette de la sorte à ce team de garder encore longtemps son rang parmi la hiérarchie de la F1 !

 

 

Manfred GIET

Photos : PUBLIRACING Agency – Antoine CAMBLOR – Max MALKA et Teams

 

 F1-2015-SAUBER-FERRARI-FELIPE-NASR-Photo-Antoine-Camblor


F1 2015- FELIPE-NASR, le pilote Brésilien du Team SAUBER -Photo : Antoine CAMBLOR

 F1-2015-MARCUS-ERICCSON-Team-SAUBER-FERRARI-Photo-Antoine-Camblor


F1 2015- Le Suèdois MARCUS ERICCSON, le second pilote du Team-SAUBER-FERRARI-Photo Antoine CAMBLOR

 F1-2015-MONTMELO-Jeudi-26-fevrier-ERICCSON-SAUBER-Photo-Max-MALKA


F1 2015-MONTMELO- Marcus ERICCSON- Team SAUBER-Photo Max MALKA

F1 Personnalités

About Author

gilles