MOTOGP 2016 : DE PUNIET ET LÜTHI ENTRENT DANS LA DANSE CHEZ KTM.

Switzerland's Thomas Luthi steers his motorbike during a first free practice session for Sunday's San Marino Moto2 grand prix at the Misano circuit, in Misano Adriatico, Italy, Friday, Sept. 13, 2013. (AP Photo/Antonio Calanni)

LUTHI GUERRIER MAGNIFIQUE

 

KTM poursuit avec une vraie efficacité diabolique et réaliste le développement de sa moto RC16 qui roulera en GP en 2017.

Alex Hofmann et Mika Kallio étaient déjà en place pour faire rouler l’engin.

Voici venir deux nouveaux dans la bande.

Lüthi est un pilote de Moto2, avec cinq victoires au compteur, un guerrier,  un gros talent et, cela n’a rien d’accessoire, suisse de langue allemande, ce qui facilitera beaucoup les relations avec les ingénieurs autrichiens.

En revanche, il n’a aucune expérience en Moto GP à part quelques tours cadeaux offerts par Honda il ya des années de cela.

C’est clair, le test est double, Lüthi teste la KTM et KTM teste Lüthi…

 

LÜTHI EST UN PILOTE QUI EN VEUT ET QUI ALE TALENT

LÜTHI EST UN PILOTE QUI EN VEUT ET QUI A LE TALENT

 

Autrement dit, et la presse de langue allemande est nette sur ce point, il sera, en cas de bons chronos et de bon boulot de mise au point, un élu potentiel pour le guidon en Moto GP 2017.

Chez KTM on avait dit au départ que l’on voulait associer un pilote de grande expérience à un jeune un peu sauvage et plein de talent, Luthi a un talent fou, pour la jeunesse en revanche, il est clair qu’il est loin d’être le nouveau Marquez que tout le monde recherche, Thomas a 29 ans.

 

RANDY KTM 2

RANDY EST UN METTEUR AU POINT HYPER POINTU

 

Randy de Puniet était une évidence, je m’en veux même de ne pas y avoir pensé avant tout le monde.

Sa mise au point de la Suzuki de GP est un modèle du genre, la moto a roulé comme la foudre dès sa première année, il a une expérience colossale des grosses cylindrées, il sait rouler vite avec un instinct et une analyse très pointus.

En fait, quand je dis que KTM est méthodique comme un castor qui construit son barrage, ou comme  quand Tarantino écrit un nouveau scénario (Je viens d’aller voir son dernier opus, « The hatefull  eight », un prodige), c’est que l’ADN sportif de la marque autrichienne fonctionne à plein.

Hofmann et Kallio vont avoir un rôle de pistards, ils vont être chargés de limer le bitume le plus possible, chose indispensable dans la mise au point d’une moto.

 

 

Lüthi représente non la jeunesse mais la fraîcheur, le guerrier qu’il est  sera intéressant du côté attaque.

De Puniet testera toutes les nouveautés ce qui permettra aux ingénieurs de la marque de ne jamais partir sur un mauvais axe, parce que son expertise dans ce domaine est absolue.

Quant à savoir qui pilotera la moto en course, KTM négocie évidemment partout, mais pas d’effet d’annonce de ce côté, chez les Germains on vise d’abord l’efficacité…

Il y aura de toutes façons plus de demandeurs que de guidons à distribuer, ce sera un choix plus qu’une recherche…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

 

Randy de PUNIET au guidon de la KTM

Randy de PUNIET au guidon de la KTM

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

gilles