PARIS DÉPLOIE BELIB’ : 1er RÉSEAU DE BORNES DE RECHARGES ÉLECTRIQUES.

 

belib

 

Véhicules électriques…

Paris déploie Belib’, premier réseau public de bornes de recharges électriques universelles !

Certes, d’un côté l’état encourage vivement le développement du véhicule électrique d’une part, mais le consommateur précurseur de ce mode de déplacements, se retrouve lui d’autre part, confronté à la problématique de l’insuffisance d’autonomie liée à la rareté des infrastructures
de recharges disponibles.

 

Le-trio-Ademe-Région-et-Ville-de-Paris-devant-la-première-borne-de-recharge-élecrique-universelle-Belib-sur-la-Place-Saint-Gervais.

Le trio Ademe-Région Ville de Paris devant la première borne de recharge électrique universelle Belib sur la Place Saint-Gervais.

 

L’annonce d’une création d’un réseau adéquat sur Paris faite conjointement
par Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris, Stéphane Beaudet, Vice-Président
de la Région Ile-de-France chargé des transports et Joëlle Colosio, directrice régionale
de l’ADEME Ile-de-France serait-elle un début de la concrétisation de cette volonté de nous faire rouler propre ?

’Vas savoir Charles’

Comme aime à le proclamer dans ce type de situation, notre ami Gilles Gaignault,
le fondateur de ce site autonewsinfo !

Jusqu’ici, sous réserve de souscrire un « abonnement Tiers » (3.500 l’ont déjà fait), les possesseurs de véhicules électriques peuvent encore stationner sur un emplacement réservé d’ordinaire aux véhicules Autolib’ de Bolloré.

La Mairie de Paris qualifie ces points de charge Autolib’ de « bornes tiers » par opposition au « bornes publiques » dont le déploiement démarre en ce mois de janvier.

Sans abonnement récurrent, il faudra tout de même s’inscrire préalablement en payant 15 €
pour recevoir son badge avant d’utiliser un emplacement Belib’.

 

 belib-la-borne-multiprises-ouverte-à-tous-les-types-de-véhicules


Belib-la borne multiprises ouverte à tous les types de véhicules

 

Inaugurée mercredi matin 13 janvier, la première borne publique de recharges électriques universelles serait le départ d’un déploiement pour répondre aux soucis de ceux qui hésitent encore à faire le choix du tout électrique.

Un dispositif inédit, qui permet de recharger rapidement tous les types de véhicules électriques à un prix très attractif. Au total, soixante stations, soient cent-quatre-vingts points de recharges auto-moto seront déployés dans les rues de Paris en ce début d’année.

Chaque borne comprend trois points de recharges : deux points de charge accélérée (22kW) permettant de recharger un véhicule en une heure, et un point de charge normale (3kW) permettant de recharger un véhicule entre 6 et 8 heures.

Grâce à ces points de recharges nouvelle génération, tous types de véhicules électriques (automobiles, utilitaires et deux-roues), quels que soient leur marque ou leur type de prise, pourront être rechargés… au prix très attractif d’un € l’heure pour le rechargement normal (3kW)

À  noter que de nuit, cette recharge sera gratuite. Tarif identique pour la recharge accélérée (22kW) facturé par tranches de quart d’heure à 0,25 € pour la première heure. Par contre, au-delà de cette première heure à 1 €, le coût sera de 2 € pour les 15 minutes supplémentaires
puis 4 € par tranche de quart d’heure. Ce qui, aurait tendance à transformer cette offre d’apparence attractive à une contrainte piégeuse, voire dissuasive…

Par exemple, en « oubliant » son véhicule en charge pendant deux heures, l’addition sera
tout de même de 15 €… et une nuit de huit heures vous coûtera 100 € !

Légère compensation côté charge normale (3kW), la nuit, de 20 heures à 8 heures du matin,
ça sera gratuit.

Des évolutions dans les fonctionnalités sont néanmoins prévues dans un très proche avenir
afin que l’utilisateur puisse mieux maîtriser ce nouveau service (anticipation sur la réservation
de sa place grâce à une appli smartphone, gestion du temps de recharge, etc…)

La Région Ile-de-France et l’ADEME, participent au financement de ce projet inédit, respectivement à hauteur de 1,2 et 1,9 millions d’€. Les conventions liant la Ville de Paris,
la Région et l’ADEME ont été signées dans la même journée, à l’occasion du lancement de Belib’.

La société Sodetrel, filiale d’EDF exploitera ce service jusqu’à fin 2016, pour le compte
de la Ville de Paris. À noter que seulement pour Paris, l’investissement total du programme annoncé est de 11 millions d’€.

En parallèle, la Ville de Paris lance une réflexion avec le STIF
(Société des Transports en Île de France) afin que le service Belib’ soit intégré au pass Navigo.

Elle engagera en outre un travail avec les acteurs de la mobilité électrique pour permettre
à chaque usager de se recharger sur n’importe quelle borne, partout en France mais aussi
dans les pays européens.

Les conditions et inscriptions sont sur le site www.belib.paris

La carte des stations Belib’ est disponible sur le site www.paris.fr

 

VEHICULES-ELECTRIQUES-Les-privilèges-de-lélectrique-pour-se-garer

VÉHICULES-ÉLECTRIQUES-Les privilèges de l’électrique pour se garer

QUELQUES CHIFFRES CLÉS…

 

– Il existe aujourd’hui plus de 550 points de recharges tiers, accessibles aux particuliers, sur les stations Autolib’ ;

– 60 bornes comprenant 180 points de recharges électriques (120 accélérées et 60 normales) seront installées début 2016 ;

– 5 stations-service situées sur le pourtour du périphérique et des boulevards des maréchaux disposent de bornes de recharges rapides ;

– La Ville de Paris finance les travaux d’installation de points de recharges électriques dans les copropriétés à hauteur de 50% du montant total.

Avec une subvention plafonnée à 500 € par point de charge, dans la limite de 4 points de recharge.

Toujours sur la ville de Paris, à l’horizon 2017, l’objectif de 1000 points de recharge devrait être atteint. Sur les quelques 140.000 places de parking sur la voirie parisienne, combien de places réservées aux Belib’ faudrait-il implémenter afin de noter une baisse significative de la pollution et du bruit ?

Profitant de cette inauguration, plusieurs pionniers de la mobilité électriques manifestaient leur mécontentement face aux nouvelles mesures rendant dès lors payants les stationnements du fait des cartes pourtant soi-disant intemporelles devenu soudainement obsolètes.
Mais nous reviendrons prochainement sur ces promesses qui n’engagent que ceux
qui les écoutent !

 

Jacques SamAlens (StrategiesAutoMotive Communications)

Images © Jacques SamAlens  

 

 

Evenements

About Author

gilles