MARIA TERESA DE FILIPPIS EST DÉCÉDÉE.

F1-MARIA-TERESSA-DE-FILIPPIS-AU-VOLANT-DE-SA-MASERATI-en-1958.

 

 

F1-MARIA-TERESSA-DE-FILIPPIS-AU-VOLANT-DE-SA-MASERATI-en-1958-au-GP-dITALIE

F1-MARIA-TERESSA de FILIPPIS-Au volant de sa MASERATI en 1958 au GP d’ITALIE

 

On apprend avec tristesse que Maria Teresa de Filippis est décédée ce samedi 9 janvier 2016, à l’âge de 89 ans, étant née le 11 novembre 1926 à Naples.

Elle fut la toute première des cinq femmes à avoir participé à un Grand Prix
dans la longue l’histoire du Championnat du monde de Formule 1.

Maria Teresa De Filippis s’est inscrite à sa première course, le Grand Prix de Monaco disputé le dimanche 18 mai 1958, au volant d’une Maserati 250F privée
et remporté par le Français Maurice Trintignant, dit ‘Pétoulet‘ sur Ferrari,
mais la jeune femme ne parvint pas à arracher sa qualification
.

 

 F1-MARIA-TERESSA-DE-FILIPPIS-AU-VOLANT-DE-SA-MASERATI-en-1958.


F1-MARIA-TERESSA de FILIPPIS au volant de sa MASERATI en 1958.

 

Un mois plus tard, le dimanche 15 juin, elle participe enfin à son premier départ
en Grand Prix celui de Belgique, à Francorchamps, où elle se classe à une plus qu’honorable dixième place !

Ses trois autres tentatives dans la discipline reine se solderont par deux abandons et une non-qualification.

Parmi elles, lors de son Grand Prix national le GP d’Italie, couru dans l’antre
de Monza, le 7 septembre 1958, la jeune femme frôle l’exploit celui d’empocher
ses premiers points au Championnat du Monde de F1, avant d’être contraint d’abandonner à quelques tours de l’arrivée, alors que la cinquième place lui semblait assurée.

Mais Maria a aussi participé à plusieurs épreuves de Formule 1 ‘hors-championnat’ comme c’était souvent le cas autrefois

Tel le Grand Prix de Syracuse en Sicile en 1958, course qu’elle termina à une belle cinquième place.

 

MARIA-TERESA-DE-FILIPPIS-en-1959

MARIA-TERESA-DE-FILIPPIS-en-1959

 

La jeune femme s’engageant aussi au volant de voitures de sport dans de grandes compétitions, telles les Mile Miglia ou la Targa Florio, deux plus que fameuses épreuves routières !

Très marquée d’abord par la mort de son ami, Luigi Musso qui se tua lors du Grand Prix de France disputé le 7 juillet 1958  sur le circuit des Essarts à Rouen, Maria Teresa décide alors d’arrêter la saison suivante, la compétition, lorsqu’elle apprend un nouveau drame :

L’accident mortel de son ami le Français Jean Behra, qui lui avait prêté sa Porsche pour tenter de se qualifier au GP de Monaco !

Comme elle nous l’avait expliqué un soir au célèbre restaurant ‘ Le Volant’ à Paris, l’antre et le repaire du milieu automobile tenu par JOJO, alias Georges Houel, l’ancien pilote et meilleur ami de Jeannot Behra :

«Je me trouvais en vacances, lorsque le 1er août 1959, j’ai entendu à la radio que Jean venait de se tuer à son tour, en course, sur le circuit de l’Avus, à Berlin, au volant d’une Porsche, car venant de se brouiller avec Enzo Ferrari dont il pilotait une voiture. Anéantie, j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière.»

Toujours passionnée, elle ne disputera plus ensuite que quelques courses historiques.

Pour mémoire, rappelons l’identité des quatre autres femmes qui ont roulé en GP en Formule 1.

Les Italiennes, Lella Lombardi et et Giovanna Amati, la Sud-Africaine Désiré Wilson et la Britannique Divina Galica.

Parmi elles, seule la transalpine Lella Lombardi est parvenue à briller prenant le départ de douze Grands Prix au milieu des années 1970, réussissant à se classer sixième le dimanche  27 avril du GP d’Espagne couru  sur le tracé de Montjuich à Barcelone.

Mais elle n’a scorée qu’un demi-point contre 1 attribué habituellement à l’époque au 6ème classé (9-6-4-3-2 et 1 point aux six premiers classés d’un GP)

Car la course avait été arrêtée au 29ème tour à la suite de la sortie de route de la Lola-Ford Cosworth du pilote Allemand Rolf Stommelen et qui occasionna le décès de cinq spectateurs…

Son compatriote Jochen Mass étant déclaré vainqueur avec sa McLaren-Ford- Cosworth

Depuis sa retraite sportive, Maria s’est longtemps s’occupée activement de l’Association des Anciens Pilotes de GP et jusque dans les années 90.
Et on la revoyait fréquemment sur les circuits de F1. souvent en compagnie
de Joan et Bernard Cahier et de Jojo Houel, aussi.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Manfred GIET- CAHiER ARCHIVE et DR

MARIA-TERESA-DE-FILIPPIS-en-1959

MARIA-TERESA de FILIPPIS en 2007 à SPA – Photo Manfred GIET

Nécrologie

About Author

gilles