FERRARI N’A PAS LA… COTE EN BOURSE ! NI À WALL STREET, NI… NON PLUS À MILAN !

FERRARI-ENTRE-A-WALL-STTREET-JOHN-ELKANN-et-PIERRO-LARDI-FERRARI-posent-devant-l-exposition-des-bolides-de-MARANELLO-

Logo-Ferrari-600x312

 

On le sait, les dirigeants de la prestigieuse marque de voitures de luxe et de sport Ferrari, ont choisi d’introduire la firme Italienne en Bourse.

D’abord à Wall Street, à New York, le mercredi 21 octobre dernier puis ensuite lundi dernier 4 janvier 2016, à la Bourse de Milan. (voir nos liens)

Mais visiblement, le titre Ferrari ne fait pas recette et il s’est même carrément effondré ce vendredi 8 janvier 2016 !

 

 FERRARI-fait-son-entrée-a-la-bourse-de-MILAN-ce-lundi-4-JANVIER-2016


FERRARI-fait-son-entrée-a-la-bourse-de-MILAN-ce-lundi-4-JANVIER-2016

 

À la fois et simultanément sur les deux Bourses de Milan et de New York, où parallèlement
l’action de son ancienne maison-mère FCA (Fiat Chrysler Automotives) était incroyablement et curieusement aussi en forte baisse….

Ferrari, qui est coté sous le sigle « RACE », a donc fait son entrée lundi à la Bourse de Milan,
avec une première cotation à 43 €.

Mais ce vendredi soir, le titre a clôturé en dégringolant de 6,05 %, à 40,54 €, dans un marché
lui seulement en baisse de 1,59% !

À New York, Ferrari a également lourdement chuté à Wall Street à la clôture de 7,59 %
à 43,11 US dollars.

 

FERRARI-ENTRE-A-WALL-STTREET-JOHN-ELKANN-et-PIERRO-LARDI-FERRARI-posent-devant-l-exposition-des-bolides-de-MARANELLO-

FERRARI fait son entrée en grandes pompes à WALL STREET le mercredi 21 octobre 2015- JOHN ELKANN et PIERO LARDI-FERRARI posent devant l’exposition des « bolides » de MARANELLO

 

Introduit sur le New York Stock Exchange à 52 US dollars, l’action Ferrari avait pourtant grimpé jusqu’à 60 US dollars, lors de son introduction le 21 octobre, date de sa première cotation.

Quant au titre FCA (Fiat Chrysler Automotives), il ne se porte guère mieux sur les deux places financières.

Effectivement le titre a clôturé en chute de 4,11 %, à 7,355 € à Milan et de 3,27 % à 7,99 US dollars, à Wall Street.

Précisons que l’action FCA est coté sans Ferrari depuis lundi dernier, scellant ainsi la séparation des deux groupes, votée le 3 décembre par les actionnaires du constructeur italo-américain.

Rappelons enfin que l’ancien patron, Luca Cordero di Montezemolo débarqué il y a un peu plus d’un an s’était montré carrément hostile, à cette double cotation, ne s’étant jamais gêné pour déclarer :

«Ferrari devait rester Italienne et n’être coté que dans sa patrie d’origine !»

Chacun appréciera ses propos …

Mais malgré des commandes toujours en hausse, année après année et des résultats financiers exceptionnels, Ferrari n’a pourtant pas la… cote en Bourse !

Ni aux États-Unis, à Wall Street, le temple de la finance mondiale à NewYork, ni non plus à Milan sur ses terres d’origine.

 

Aurélie ELBAZ

Photos : DR

 

NOS ARTICLES PRÉCÉDENTS SUR LES INTRODUCTIONS EN BOURSE DE FERRARI

http://www.autonewsinfo.com/2016/01/04/apres-wall-street-ferrari-fait-son-entree-a-la-bourse-de-milan-178771.html

http://www.autonewsinfo.com/2015/10/22/enorme-succes-pour-lintroduction-de-ferrari-a-wall-street-172861.html

 

logo ferrari

 

 

Economie Ferrari

About Author

gilles