LA FORMULE RENAULT ALPS : C’EST FINI !

ALPS FORMULE RENAULT 2015 IMOLA ANTHOINE HUBERT Equipe TECH1
 ALPS-FORMULE-RENAULT-2015-IMOLA-1er-ANTHOINE-HUBERT-du-TEAM-TECH-1


ALPS-FORMULE RENAULT 2015-IMOLA- 1er : Le Français ANTHOINE-HUBERT du TEAM TECH-1

 

 

Nouveau coup de tonnerre !

Après l’arrêt des Championnats des World Séries by Renault, c’est désormais l’un des Championnats de la Formule Renault, celui dénommé ALPS, qui stoppe à son tour !

La Formula Renault ALPS s’arrête en effet également en 2016

L’annonce en a été faite ce mercredi 6 janvier 2016 par un communiqué publié par les organisateurs, la société Fast Lane Promotion :

« La créativité, l’enthousiasme, et le professionnalisme reconnu, ont toujours caractérisé les activités de Fast Lane Promotion. Les éléments qui, tout en continuant à animer les choix de promoteur italien, ne sont pas suffisants pour nous empêcher cette année d’arrêter le programme de la  Formula Renault 2.0 ALPS. En 2016, Fast Lane Promotion concentrera dorénavant son savoir-faire et toute son énérgie dans l’organisa   tion de la Clio Cup Italie, avec le soutien de Renault Sport Technologies et de Renault Italie ».

Et in peut encore lire :

« Après 15 années de succès ininterrompu, on ose espérer qu’il ne s’agit que d’une pause, en attendant des conditions plus favorables à la poursuite de cette Formule Renault ALPS, laquelle au cours de son histoire, a révélé de nombreux talents »

Et, parmi eux, en Italie citons Felipe Massa victorieux de la première édition de la Formula Renault 2.0 Italie et Série Eurocup, à Pastor Maldonado et Kamui Kobayashi, sans oublier Robert Kubica et Daniil Kvyat, qui en 2012 a remporté le titre de la Formula Renault 2.0 ALPS .

Depuis des années, la prolifération des formules de monoplaces (World Séries – GP2-GP3- ALPS- F3Europe – British F3 GB- F3 Italie-Allemagne-Espagne – Eurocup- A1GP- Auto GP- Superleague- F4, retc..) a fini par nuire à l’image de cette discipline, les jeunes pilote étant totalement désorientés par cette multiplicité !

Autrefois, les choses étaient limpides :

Formule Ford-Formule Renault- Formule 3, Formule 2 et Formule 1, enfin pour les plus talentueux…

 

 ELMS-2015-PAUL-RICARD-Avant-le-depart-le-peloton-au-virage-du-raccordement-Photo-Max-MALKA


ELMS-2015-PAUL-RICARD-Avant-le-depart-le-peloton-au-virage-du-raccordement-Photo-Max-MALKA

 

C’est la raison pour laquelle bien des jeunes espoirs après avoir fait leurs apprentissages et leurs gammes en monoplaces, se tournent désormais vers les compétitions d’endurance (Championnat d’Europe-ELMS et du Monde WEC)  avec le rêve de disputer la plus grande course du monde, les très réputées 24 Heures du Mans !

Les budgets demandés étant en outre bien inférieurs à ceux qu’exigent les Championnats de monoplaces…

Ainsi en 2015 en GP2 ou en World Séries by Renault en Formula 3.5, pour rouler dans un Top Team, il fallait débourser la bagatelle d’un bon million et demi d’€

Alors que pour rouler en ELMS ou en WEC, il était demandé entre 500.000 et 800.000 € !

Cherchez l’erreur… entre les sommes réclamés et la multiplicité des épreuves de promotions en monoplaces.

 

Gianpietro CERVONIA

Photos : ALPS – Max MALKA 

ALPS Formule Renault

About Author

gilles