ÉLECTION À LA FFSA : «NICOLAS DESCHAUX VOUS MENT…».

NICOLAS-DESCHAUX-PRESIDENT-DE-LA-FFSA

 

 

Nicolas Deschaux, le Président démissionnaire de la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) vous ment !

C’est le cri d’indignation lancé juste avant la nouvelle élection présidentielle du jeudi 10 décembre par Dominique Lunel, de la liste d’opposition menée par Jacques Olivier, en réponse aux griefs utilisés par Nicolas Deschaux pour le faire révoquer de la direction d’Auto Sport Academy et organisée à la hâte, avant de pouvoir parader lors de la cérémonie de remise des prix du lundi 14 décembre.

Sachant que la véritable élection, est, elle, programmée à l’automne 2016, comme le prévoit les règles du Ministère des Sports, soit tous les quatre ans, après les Jeux Olympiques. Période qui laissera le temps aux opposants de se structurer et de faire bouger les choses, avec le soutien des innombrables licenciés qui se manifestent en grand nombre chaque jour !

Souhaitant par voie de justice réclamer un audit financier indépendant des comptes de la FFSA…

Dominique Lunel conteste toutes les accusations portées contre sa gestion et contre-attaque avec quelques questions forts embarrassantes sur celle de la FFSA. (lire sa lettre en lien)

Pour Dominique Lunel, Président du Comité Normandie et Trésorier de la FFSA, son éviction résulte surtout de ce qu’il s’est opposé à Nicolas Deschaux, comme huit autres Présidents de comités régionaux, d’ailleurs et non des moindres !

Il est vrai que la décision de le remplacer à la tête de Auto Sport Academy par le Lorrain Jacky Clément, rangé derrière le Président sortant, après avoir donné l’impression d’être opposant, semble accréditer les dires de Dominique Lunel.

Au-delà des accusations et justifications échangées par les deux camps, c’est sur son bilan et sa gouvernance que le Président sortant doit être jugé.

Dans une longue lettre aux Présidents d’ASA et de comités, Nicolas Deschaux s’est justifié en chargeant ses détracteurs plus qu’en défendant son bilan, ni en ouvrant des perspectives.

En vérité, Nicolas Deschaux a acquis la réputation d’un Président ombrageux et supportant mal la contradiction, ce qui l’aurait conduit par exemple à limoger ces derniers temps dans plusieurs disciplines (Rallyes, Circuit GT, Montagne….) des promoteurs à l’expertise et au franc parler reconnus pour les remplacer par d’autres souvent… plus dociles que… performants, avec des résultats plutôt discutables à la clé.

Si le Président se trouve pour la première fois dans l’histoire de la FFSA confronté  à une opposition aussi nombreuse et structurée (neuf Ligues), il le doit sans doute autant à son style de management, qu’à ses piètres résultats jugés médiocres par bien des licenciés et non des moindres…

Deux thèmes qui tiennent d’ailleurs peu de place dans sa «profession de foi» de candidat adressée aux électeurs !

Dernière péripétie d’une campagne électorale inhabituelle à la FFSA : les opposants ont introduit une requête en invalidation de la liste de Nicolas Deschaux pour non-conformité aux nouvelles lois de 2015, sur la parité hommes-femmes au sein des fédérations sportives.

Un beau remue-ménage en perspective, s’ils obtiennent gain de cause !

Ce qui ne fait guère de doute, la FFSA devant se plier à la loi…

 

Jean-Paul CALMUS

Photos : DR

LA LETTRE OUVERTE DE DOMINIQUE LUNEL

http://www.autonewsinfo.com/2015/12/08/lettre-ouverte-aux-licencies-du-sport-automobile-francais-176813.html

 

Sport

About Author

gilles