WEBBER-BERNHARD-HARTLEY SONT CHAMPIONS DU MONDE D’ENDURANCE WEC 2015

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

WEC 2015 SIX HEURES DE BAHREIN affiche

DÉTAILS DU FICHIER ATTACHÉ WEC-2015-BAHREIN-LE-TEAM-PORSCHE-FETE-SES-DEUX-TITRES-LMP1-le-dimanche-21-Novembre.j

WEC-2015-BAHREIN-LE-TEAM-PORSCHE-FETE-SES-DEUX-TITRES-LMP1-le-dimanche-21-Novembre.j

 

Si Porsche avait décroché vendredi la pole avec la 919 Hybrid N°17 de l’équipage composé de Mark Webber, Timo Bernhard et Brandon Hartley, ce samedi c’est pourtant l’autre 919, la voiture-sœur, la N°17 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, qui l’emporte et triomphe ce samedi 21 novembre, en remportant les Six Heures de Bahreïn, huitième et dernière manche du Championnat du Monde d’endurance WEC 2015 !

 

 WEC 2015 BAHREIN La PORSCHE N°17 reprend la piste


WEC 2015 BAHREIN La PORSCHE N°17 reprend la piste

 

La N°17 qui partait depuis la pole, occupait le commandement de l’épreuve, mais ayant très vite après trente minutes de course, été contrainte de regagner son stand, visiblement à la suite d‘un problème moteur.

Lorsqu’elle reprenait la piste, cette N°17 du seul équipage Porsche en mesure de devenir au terme de cette épreuve Champion du Monde, pointait alors à quatre tours de l’Audi N°8 que se partagent Loïc Duval, Lucas di Grassi et Oliver Jarvis !

C’est dire si l’affaire était à cet instant de la course  des la 1ére des six heures, mal entamée…

 

WEC-2015-BAHREIN-LA-LIGNE-DROITE-DES-STANDS

WEC-2015-BAHREIN-LA-LIGNE-DROITE-DES-STANDS Photo MICHELIN

 

Longtemps au commandement, les deux Audi allaient cependant devoir céder la première place à l’autre Porsche, la N°18 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb

C’est tout d’abord la N°8 de di Grassi, Duval et Jarvis qui rejoignait à son tour son stand à la mi-course, laissant alors la tête  à l’autre Audi la N°7 alors pilotée par Benoit Treluyer.

 

WEC-2015-BAHREIN-La-POTSCHE-N°18-à-la-lutte-avec-AUDI-N°8

WEC-2015-BAHREIN-La PORSCHE-N°18 à la lutte avec l’AUDI N°7

 

C’est au cours de la quatrième des Six Heures de course que Neel Jani qui se trouvait au volant de la Porsche N°18, s’emparait de la 1ére place devançant l’Audi N°7.

Position en tête qu’il n’allait plus quitter, empêchant ainsi les pilotes de l’Audi N°7, seuls adversaires pour l’attribution du titre mondial des pilotes de la 17, en situation jusqu’alors délicate, d’arracher les gros points de la victoire, ceux de la seconde place n’étant pas suffisants dans la mesure ou Mark Webber dans le baquet de cette N°17, pointait 5éme, ce qui lui assurait à lui et à ses équipiers, le titre avec… 5 points de mieux !

 

WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB.

WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB.

 

Finalement c’est bien cette Porsche N°18 qui franchissait en vainqueur l’arrivée, l’emportant devant l’Audi N°7 de Benoit Treluyer, Marcel Fassler et André Lotterer seconde à 1 tour et la Toyota N°2, du trio formé d’Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin et Mike Conway, qui complètait à 3 tours, cet ultime podium WEC 2015.

 

WEC-2015-BAHREIN-AUDI-R18-e-tron-quattro-N°7-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER.

WEC-2015-BAHREIN-AUDI-R18-e-tron-quattro-N°7-de-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER.

 

Pour la plus grande satisfaction du pilote Autrichien Alex Wurz dont c’était la dernière apparition en course et pour l’équipe Toyota dont la TS040 Hybride termine elle aussi sa carrière sur un podium !

 

WEC 2015 BAHREIN La TOYOTA N°2 de WURZ SARRAZIN CONWAY termine 3éme pour la derniere apparitrion en course d Alex et de la TS040.

WEC 2015 BAHREIN La TOYOTA N°2 de WURZ SARRAZIN CONWAY termine 3éme pour la derniere apparitrion en course d Alex et de la TS040. Photo MICHELIN

 

Après une année 2015 catastrophique pour l’écurie Japonaise, pourtant double Championne du monde en 2014, pilotes et constructeur !

Derrière la Porsche N°17, l’Audi N°7 et la Toyota N°2, on pointe la seconde Toyota TS040, la N°1, suivi  de la Porsche N°17 et de l’Audi N°8

 

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

 

Second titre avec ce sacre de l’un de ses équipages pour l’équipe Porsche qui avait déjà décroché le titre de CHAMPION du Monde des constructeurs depuis la récente épreuve de Shanghai!

 

 WEC-2015-BAHREIN-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1.


WEC-2015-BAHREIN-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1.

 

 l’arrivée, Fritz Enzinger, vice-président LMP1, exultait:

«Ce ne fut pas pour la course nerveux. Parce que les problèmes que nous avions avec la voiture numéro 17, nous nous sommes retrouvés dans des situations nouvelles tout le temps. Vous ne pouvez pas imaginer un meilleur travail d’équipe après que l’équipage numéro 18 avait remis le numéro 17 membres d’équipage le titre en remportant la course. Les cent résultat en qualifications de cent au cours de la saison, remportant toutes les courses depuis Le Mans, est un succès incroyable. Merci à Porsche de Weissach, grâce à l’équipe et l’équipe ici à la piste. Je suis terriblement fier de l’équipe, qui a grandi ensemble. Il est le plus grand plaisir de travailler avec eux ».

 

 WEC-2015-BAHREIN-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1.


WEC-2015-BAHREIN-Porsche-Team-Timo-Bernhard-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1-Andreas-Seidl-Team-Principal-Porsche-Team-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1.

 

Andreas Seidl, Team Principal, enchainait, radieux:

« Quelle course! Tout d’abord félicitations à Timo Bernhard, Brendon Hartley et Mark Webber pour leur bien mérité titre de champion du monde. Nous avons vécu une course très difficile aujourd’hui. Mais encore une fois nous étions spectacle portatili Ce que nous pouvons faire face. Après une saison parfaite de cette est la cerise sur le gâteau. Merci à l’équipe ici et à la maison et à tous nos partenaires et sponsors techniques, qui nous ont soutenus dès le début de ce programme et qui méritent une grande part de ce succès. A partir de demain sur la nouvelle saison commence.»

 

PAROLES DE PILOTES

Pilotes Porsche 919 hybride Numéro 17

 WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY


WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

 

Timo Bernhard (34 ans, Allemagne):

« J’ai eu un super départ et étais en mesure de créer écart entre moi-même et le reste du peloton. Mais à mi-chemin à travers mon premier relais, il y a eu un incident avec la manette des gaz du moteur et je ne pouvais plus continuer. Les mécaniciens ont fait un excellent travail en effectuant la réparation si rapidement, merci beaucoup pour cela! Après la réparation, il était surtout question de rester cool et de poursuivre le combat. Nous savions que nous avions la vitesse. Ce fut une course intense pour conclure une saison intense ».

Brendon Hartley (25ans, Nouvelle-Zélande):

 « J’ai conduit deux relais propres et en essayant de rattraper les deux Toyota, et à ce moment, nous savions que rien n’était perdu et qu’il ne fallait pas lâcher cela était crucial pour obtenir le titre. Les garçons dans les stands ont fait un travail fantastique et, bien sûr, il était absolument crucial que la numéro 18, la voiture- sœur  de nos équipier reste en tête. Finalement, on a réalisé un vrai travail d’équipe! Incroyable! Car on gagne tout. La course et le sacre.»

Mark Webber (39 ans, Australie):

 « Aujourd’hui, montre clairement les qualités de l’équipe. Nous avons eu quelques jours très exceptionnels cette année, mais nous avons signé les victoires avec une grande précision. Aujourd’hui il a fallu combattre dur aussi fort que possible. Vous avez vu l’esprit des mécaniciens vous avez vu l’esprit des pilotes. Je ne peux pas remercier assez les mécaniciens. Les arrêts aux stands que nous avons eus dans le garage étaient extrêmement stressants. Franchement, c’est incroyable que nous gagnions le championnat du monde avec cette pression énorme tout au long de la course. Je suis tellement fier d’être Champion du monde avec Timo et Brendon et avec Porsche. J’ai le souvenir que la dernière fois ou Porsche l’a été c’était en 1986, lorsque Derek Bell a réussi cette performance. Ce fut une journée intense pour l’équipe! »

 

Pilotes Porsche 919 hybride Numéro 18

 WEC-2015-BAHREIN-Les-VAINQUEURS-des-SIX-HEURES-de-BAHREIN-DUMAS-JANI-LIEB


WEC-2015-BAHREIN-Les-VAINQUEURS-des-SIX-HEURES-de-BAHREIN-DUMAS-JANI-LIEB

 

Romain Dumas (37ans, France):

«J’étais dans la voiture pour les deux premières heures et c’était très, très difficile. Nous avons eu des problèmes avec le système de freinage et avons dû beaucoup lutté pour diverses raisons. Mais en espérant que cela irait mieux et en s’améliorant avec des températures plus fraîches plus tard dans la course. »

Neel Jani (31ans, Suisse):

« Pour nous, lors des trois dernières course nous avons été P1 souvent, mais n’avons pas obtenu les lauriers de la victoire pour diverses raisons. Ce fur donc un grand soulagement de finalement l’obtenir aujourd’hui. J’ai bien gérer ma vitesse et suis rentré à la maison en toute sécurité en tête sans prendre de risques ».

Marc Lieb (35ans, Allemagne):

« Sur mon premier relais, la voiture n’était pas aussi bonne que je l’avais espéré qu’elle serait. Les pneus étaient à la limite, et j’ai aussi perdu un peu de temps sur les premiers tours lorsque le trafic était vraiment à surveiller. Mais une fois que j’ai trouvé mon rythme tout était correct, et mon deuxième relais était super avec la voiture m’autorisant de très bonnes performances. La bataille avec l’Audi était amusante, difficile, mais bonne. Elle était avec des  pneus neufs, et moi je roulais avec des enveloppes déjà usées. Voilà pourquoi les possibilités ne furent pas très facile de la doubler, mais  ma voiture s’est améliorée et donc je suis parvenu à passer l’Audi N°7  et à prendre la tête. Ce qui offrait le titre à nos équipiers ».

 

WEC-2015-BAHREIN-ORECA-05-Equipe-KCMG

WEC-2015-BAHREIN-ORECA-05-Equipe-KCMG

 

Ensuite, derrière le clan des ‘ SIX ‘ on trouve au 7éme rang, la première LMP2, l’ORECA 05 du Team de Hong Kong, KCMG qui triomphe devant la 1re des Ligier, la N°26 de l’équipe Russe G-Drive, celle de Roman Rusinov, Julien Canal et Sam Bird qui finit huitième.

 

 WEC-2015-BAHREIN-La-LIGIER-JSP2-G-DRIVE-N°26-de-RUSINOV-CANAL-BIRD-Victorieuse-en-LMP2


WEC-2015-BAHREIN-La-LIGIER-JSP2-G-DRIVE-N°26-de-RUSINOV-CANAL-BIRD

 

La seconde Ligier JSP2-Nissan de chez G Drive du trio Yacaman-Derani-Gonzalez, arrache un extrémis et dans le dernier tour la 3éme place, complétant le podium de cette catégorie LMP2, se classant neuvième du général, devançant donc dans la toute dernière minute, l’Alpine A450b Signatech du trio que forment les trois Français Nelson Panciatici, Paul Loup Chatin et Tom Dillmann et dont les pneumatiques étaient à la limite…

 

WEC-2015-BAHREIN-VICTOIRE-de-la-PORSCHE-911-RSR-MANTHEY-avec-Patrick-PILET-et-Fred-MAKOWIECKI.

WEC-2015-BAHREIN-VICTOIRE-de-la-PORSCHE-911-RSR-MANTHEY-avec-Patrick-PILET-et-Fred-MAKOWIECKI.

 

En LMGTE/PRO,  victoire de la Porsche 911 RSR, la N°92 du Team Manthey du tandem composé des Français Fred Mako et Patrick Pilet.

Seconde place pour la Ferrari F 458 de la Scuderia AF Corse du duo Gianmaria Bruni et Tony Vilander

En LMGTE/AM, succés de l’Aston Lartin, la N°98 dutrio Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mattias Lauda.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA-TEAMS

 

 WEC-2015-BAHREIN-La-PORSCHE-N°18


WEC-2015-BAHREIN-La-PORSCHE-N°18

CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DES SIX HEURES DE BAHREÏN

 

1 – Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche, les 199 tours en 6h00’52.843

2 – Fassler-Lotterer-Treluyer (Audi R18 e-tron) Audi, à 1’25”310

3 – Wurz-Sarrazin-Conway (Toyota TS040 Hybrid) Toyotan à 3 tours

4 – Davidson-Buemi-Nakajima (Toyota TS040 Hybrid)  Toyota, à 3 tours

5 – Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919 Hybrid)  Porsche, à 9 tours

6 – Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi R18 e-tron) Audi, à 11 tours

7 – Rusinov-Canal-Bird (Ligier JSP2-Nissan)  G Drive, à 16 tours

8 – Howson-Bradley-Tandy (Oreca-Nissan) KCMG, à 16 tours

9 – Yacaman-Derani-Gonzalez (Ligier JSP2-Nissan) G Drive, à 17 tours

10 – Panciatici-Chatin-Dillmann (Alpine-Nissan)  Signatech, à 17 tours

11 – Imperatori-Kraihamer-Tuscher (Rebellion R One- AER) Rebellion, à 18 tours

12 – Trummer-Kaffer (CLM P1-AER) ByKolles, à 19 tours

13 – Minassian-Aleshin-Markozov (BR01-Nissan) AF Racing, à 20 tours

14 – Prost-Beche (Rebellion R One- AER) Rebellion, à 20 tours

15 – Leventis-Watts-Kane (Gibson 015S-Nissan) Strakka, à 21 tours

16 – Webb-Cumming-Ragues (Morgan Evo-SARD) Morand, à 22 tours

17 – Sharp-Dalziel-Hansson (HPD) Extreme Speed, à 23 tours

18 – Pilet-Makowiecki (Porsche 911) Manthey, à 26 tours

19 – Bruni-Vilander (Ferrari 458) AF Corse, à 26 tours

20 – Brown-Fogarty-Van Overbeek (HPD) Extreme Speed, à 26 tours

21 – Turner-Adam (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 26 tours

22 – Nygaard-Sorensen-Thiim (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 26 tours

23 – Lietz-Christensen (Porsche 911) Manthey, à 27 tours

24 – Rigon-Calado (Ferrari 458) AF Corse, à 27 tours

25 – MacDowall-Rees-Stanaway (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 28 tours

26 – Dalla Lana-Lamy-Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 29 tours

27 – Mapelli-Al Qubaisi-Bachler (Porsche 911) Proton, à 29 tours

28 – Ried-Long-Seefried (Porsche 911) Dempsey, à 29 tours

29 – Perrodo-Collard-Aguas (Ferrari 458) AF Corse, à 30 tours

30 – Shaytar-Bertolini-Basov (Ferrari 458) SMP, à 30 tours

31 – Roda-Ruberti-Poulsen (Corvette C7-R) Larbre Compétirion, à 30 tours

32 – Castellacci-Goethe-Hall (Aston Martin Vantage)  Aston Martin, à 31 tours

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY-

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY-

 

LE CLASSEMENT FINAL DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES PILOTES

 

  1. Bernhard-Hartley-Webber, Porsche 166 points
  2. Lotterer-Tréluyer-Fässler, Audi, 161 pts
  3. Dumas-Jani-Lieb, Porsche, 138,5 pts
  4. Di Grassi-Duval-Jarvis, Audi, 99 pts
  5. Davidson-Buemi, Toyota, 79 pts
  6. Wurz-Sarrazin-Conway, Toyota, 79 pts
  7. Nakajima, Toyota, 75 pts
  8. Tandy, Porsche & Oreca, 70,5 pts
  9. Bamber-Hülkenberg, Porsche, 58 pts

 

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

WEC-2015-BAHREIN-Les-CHAMPIONS-DU-MONDE-2015-WEBBER-BERNHARD-HARTLEY

LE CLASSEMENT FINAL DU CHAMPIONNAT DU MONDE DES CONSTRUCTEURS

  1. Porsche, 344 points
  2. Audi, 264 pts
  3. Toyota, 164 pts
WEC-2015-BAHREIN-LE-TEAM-PORSCHE-MANTHEY-FETE-SES-TITRES-DE-CHAMPIONS1

WEC-2015-BAHREIN-LE-TEAM-PORSCHE-MANTHEY-FETE-SES-TITRES-DE-CHAMPIONS1

COUPE WEC FIA DES CONSTRUCTEURS GT

 

  1. Porsche, 290 points
  2. Ferrari, 286 pts
  3. Aston Martin, 192 pts
WEC-2015-BAHREIN-RICHARD-LIETZ-CHAMPION-LMGTPRO-2015

WEC-2015-BAHREIN-RICHARD-LIETZ-CHAMPION-LMGTPRO-2015

COUPE WEC FIA PILOTES GT

 

  1. Richard Lietz, Porsche, 145 points
  2. Gianmaria Bruni, Toni Vilander, Ferrari, 131.5 pts
  3. Michael Christensen, Porsche, 127 pts
  4. Davide Rigon, James Calado, Ferrari, 123 pts
  5. Frédéric Makowiecki, Porsche, 118 pts
  6. Patrick Pilet, Porsche, 100 pts
 WEC-2015-BAHREIN-PORSCHE-doublement-titrée-dans-les-deux-catégories-LMP1-et-GTLMPRO


WEC-2015-BAHREIN-PORSCHE-doublement-titrée-dans-les-deux-catégories-LMP1-et-GTLMPRO

TROPHÉE WEC GTE-Pro Teams

  1. Porsche Team Manthey, #91 Porsche, 154 points
  2. AF Corse, #51 Ferrari, 149 pts
  3. AF Corse, #71 Ferrari, 137 pts
  4. Porsche Team Manthey, #92 Porsche, 118 pts
  5. Aston Martin Racing, #99 Aston Martin, 100 pts
  6. Aston Martin Racing, #95 Aston Martin, 95 pts
 WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-17-de-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD


WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-17-de-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD

WEC-2015-BAHREIN-La-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber-pendant-la-seconde-session-des-essais-libres-à-la-nuit-tombante1

WEC-2015-BAHREIN-La-Porsche-919-Hybrid-de-Timo-Bernhard-Brendon-Hartley-Mark-Webber-à-la-nuit-tombante

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles