VICTOIRE DE LA PORSCHE DE DUMAS- JANI – LIEB AUX 6 HEURES DE BAHREIN DEVANT AUDI ET TOYOTA

WEC-2015-BAHREIN-La-PORSCHE-N°18

 

WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB.

WEC-2015-BAHREIN-la-PORSCHE-18-de-DUMAS-JANI-et-LIEB.

 

 

Si Porsche avait décroché vendredi la pole avec la 919 Hybrid N°17 de l’équipage composé de Mark Webber, Timo Bernhard et Brandon Hartley, ce samedi c’est pourtant l’autre 919, la voiture-sœur, la N°17 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, qui l’emporte et triomphe en remportant les Six Heures de Bahreïn, huitième et dernière manche du Championnat du Monde d’endurance WEC 2015 !

La N°17 qui partait depuis la pole, occupait le commandement de l’épreuve, mais ayant très vite après trente minutes de course, été contrainte de regagner son stand, visiblement à la suite d‘un problème moteur.

Lorsqu’elle reprenait la piste, cette N°17 pointait alors à quatre tours de l’Audi N°8 que se partagent Loïc Duval, Lucas di Grassi et Oliver Jarvis

Longtemps au commandement, les deux Audi allaient cependant devoir céder la première place à l’autre Porsche, la N°18 de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb

C’est tout d’abord la N°8 qui rejoignait à son tour son stand à la mi-course, laissant alors la tête  à l’autre Audi la N°7 alors pilotée par Benoit Treluyer.

 

WEC-2015-BAHREIN-La-PORSCHE-N°18

WEC-2015-BAHREIN-La-PORSCHE-N°18 file dans la nuit Bahrainaise vers la victoire

 

C’est au cours de la quatrième des Six Heures de course que Neel Jani alors au volant de la Porsche N°18 s’emparait de la 1ére place devançant l’Audi N°7

Finalement c’est cette Porsche N°18 qui franchissait en vainqueur l’arrivée, l’emportant devant l’Audi N°7 de Benoit Treluyer, Marcel Fassler et André Lotterer seconde à 1 tour et la Toyota N°2, du trio formé d’Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin et Mike Conway, qui complète à 3 tours, cet ultime podium WEC 2015.

Pour la plus grande satisfaction du pilote Autrichien  dont c’était la dernière apparition en course et pour l’équipe Toyota dont la TS040 Hybride termine elle aussi sa carrière sur un podium après une année 2015 catastrophique pour l’écurie Japonaise, pourtant double Championne du monde en 2014, pilotes et constructeur !

Derrière la Porsche N°17, l’Audi N°7 et la Toyota N°2, on pointe la seconde Toyota TS040, la N°1, suivi  de la Porsche N°17 et de l’Audi N°8

 

WEC-2015-BAHREIN-les-polemen-Porsche-Team-Brendon-Hartley-Mark-Webber-Timo-Bernhard.jpg

WEC-2015-BAHREIN-les-polemen-Porsche-Team-Brendon-Hartley-Mark-Webber-Timo-Bernhard.jpg

 

En se classant cinquiéme le trio Mark Webber, Timo Bernhard et Bradon Hartley est sacré CHAMPION du Monde WEC 2015 des pilotes

Second titre pour l’équipe Porsche qui avait déjà décroché le titre de CHAMPION du Monde des constructeurs !

Ensuite, on trouve au 7éme rang, la première LMP2, l’ORECA 05 du Team de Hong Kong, KCMG qui triomphe devant la 1re des Ligier, la N°26 de l’équipe Russe G-Drive, celle de Roman Rusinov, Julien Canal et Sam Bird qui finit huitième.

La seconde Ligier JSP2-Nissan de chez G Drive du trio Yacaman-Derani-Gonzalez, arrache un extremis et dans le dernier tour la 3éme place, complétant le podium de cette catégorie LMP2, se classant neuvième du général, devançant donc dans la toute dernière minute, l’Alpine A450b Signatech du trio que forment les trois Français Nelson Panciatici, Paul Loup Chatin et Tom Dillmann et dont les pneumatiques étaient à la limite…

En LMGTE/PRO,  victoire de la Porsche 911 RSR, la N°92 du Team Manthey du tandem composé des Français Fred Mako et Patrick Pilet.

Seconde place pour la Ferrari F 458 de la Scuderia AF Corse du duo Gianmaria Bruni et Tony Vilander

En LMGTE/AM, succés de l’Aston Lartin, la N°98 dutrio Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mattias Lauda.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et TEAMS

 

(A suivre les interviews)

Flash Infos

About Author

gilles