SABORDAGE DU COMITÉ DIRECTEUR DE LA FFSA: QUI VA VOTER ?

DU RIFIFI A LA FFSA

 

NICOLAS-DESCHAUX-PRESIDENT-DE-LA-FFSA.

NICOLAS DESCHAUX-PRÉSIDENT de la FFSA jusqu’au 16 Novembre 2015 ? Photo DR

ELECTION A LA FFSA : Appel aux licenciés

 

Malgré ses médiocres résultats et sa popularité en berne, le président Deschaux et sa garde rapprochée préparent déjà le terrain en vue de leur réélection en 2016 et pour 4 ans!

Une élection qui se jouera très au-dessus de la tête des licenciés de base puisque le collège électoral se limite à deux « grands électeurs » par comité régional (Voir liste en lien en bas de page).

Aussi l’équipe dirigeante a-t-elle prévu dès maintenant, quelques mois avant l’échéance, une recomposition du comité directeur, une assemblée sans grand pouvoir réel dont les membres, nommés par le président, comprennent la plupart des présidents de comité.

En renouvelant dès maintenant cette instance, le pouvoir en place met sous pression ses futurs électeurs : seuls ceux qui promettront dès maintenant de « bien voter » resteront au comité directeur avec les avantages qui en découlent pour … quatre années de plus.

Un système reposant sur un clientélisme digne des ‘républiques bananières’ que seule une mobilisation immédiate et massive des licenciés pourrait battre en brèche.

La mauvaise gouvernance et l’absence de charisme de Nicolas Deschaux et son équipe étant de notoriété publique sur le terrain, c’est aux licenciés du terrain de crier vite et fort que ça suffit.

Tous ceux qui en ont assez doivent le faire savoir à leurs élus, présidents d’ASA, d’écurie et de comité régional pour que ces derniers soient à leur tour, sous la pression de leurs électeurs et dissuadés de voter en faveur du président sortant moyennant quelques vagues promesses ou menus avantages.

 

 FFSA Conference Pavillon Gabriel Nicolas Deschaux.


FFSA Conférence Pavillon Gabriel Nicolas Deschaux.

 

Quand on parle de la FFSA, on se rend vite compte que la trés grande majorité des licenciés sont mécontents

Si tous les mécontents prennent leur licence en 2016 auprès d’une.ASA rattachée à un comité régional clairement  opposé à la direction actuelle, les choses changeront

Aujourd’hui aucun licencié ne peut savoir pour qui voteront les deux délégués du comité régional auquel cette ASA est rattachée !

Pire : Dans certains comités, pire car les délégués ne votent pas dans le même sens car le pouvoir actuel à promis des avantages à l’un d’eux  pour obtenir la moitié des voix du comité !!

Voilà pourquoi les choses ne bougent pas et les licenciés sont tenus dans l’ignorance de ce système .

 

FFSA DU RIFIFI a la FEDERATION

 

Donc

SI LES LICENCIÉS VEULENT UNE NOUVELLE FÉDÉRATION  DYNAMIQUE  IL LEUR SUFFIT DE PRENDRE LEUR LICENCE EN 2016 dans une ASA dépendant D’UN COMITÉ RÉGIONAL  CLAIREMENT DÉCLARÉ EN FAVEUR DU CHANGEMENT À LA TÊTE DE LA FÉDÉRATION

L’AVENIR DU SPORT AUTOMOBILE EN FRANCE ET SON REDRESSEMENT EST DONC ENTRE LES MAINS DES LICENCIÉS

S’ILS VEULENT QUE ÇA BOUGE, ILS N’ONT QU’À CHANGER D’ASA ET REJOINDRE UN COMITÉ EN FAVEUR DU RENOUVEAU !

LA RÉVOCATION DU COMITÉ DIRECTEUR DE LA FÉDÉRATION EST UNE MANŒUVRE

Il s’agit avant tout et essentiellement d’une manœuvre pour tenter de juguler l’opposition de plus en plus forte  pour essayer de se débarrasser des ‘ frondeurs ‘ des ‘ opposants ‘ comme en 2006-2007  face au brillant avocat Maître Jean-François Veroux.

Les années ont passé… Jean-François Veroux  a pris du galon sur le plan  international et est devenu le Président du Collège des commissaires du Championnat du monde d’endurance WEC et des 24 Heures du Mans.

Dans la même période, la FFSA elle, est devenue une coquille vide!

Plus aucun Championnat de haut niveau, celui des rallyes est moribond. On a d’ailleurs éjecté le brillant promoteur, le Grenoblois Olivier Pignon qui faisait de l’ombre aux hommes du pouvoir et qui avait, avec talent bien relancé le Championnat.

Et que dire de celui des GT ?  avec … 15 bagnoles en piste, difficile d’attirer du public sur les circuits.

A comparer avec le fabuleux Championnat  Blancpain SRO et ses 55 voitures. SRO, tiens justement le promoteur qu’on a viré la aussi du GT FFSA, il y a trois ans !

Bref, on l’a déjà dit, la FFSA est en lambeaux… Une coquille bien vide !

Mais quai de New York à Paris, on vit en autarcie, en cercle fermé alors face à la mutinerie qui n’a jamais été aussi forte pour reconstituer la ‘ petite cour ‘ des béni oui-ou , des petits marquis, ces courtisans, à la botte du duo Jacques Régis- Nicolas Deschaux, ces opportunistes qu’on récompense en leur offrant un statut !

Et éviter le fiasco des futures élections de 2016,dans l’urgence, on tente la grande manœuvre pour éliminer du Comité les gêneurs

Ce que l’on vit actuellement, n’est que le carbone, et la ré-édition de l’Affaire Veroux ‘ en 2006-2007.

Mais cette fois-çi visiblement, l’opposition est actuellement déjà très forte et structurée, et chaque électeur gagné peut faire basculer la majorité et mettre en échec l’équipe en place.

Il serait grand temps qu’un vent nouveau porteur d’espoir souffle sur le sport automobile français.

Une chose est sure. Lundi prochain 16 novembre, à 15 heures au siège de la FFSA, à l’issue de la révocation du Comité directeur, il faudra nommer  un Président de séance pour assurer la continuité de cette séance.

Lequel ne pourra dans tous les cas, pas être Nicolas Deschaux, vu que bien que curieusement Président, il  n’est pas un élu !!!  Donc, il devra quitter la salle et en sortir.

On l’a déjà écrit, il se murmure en coulisses que le jovial Jean Paul Maillard de la ligue du nord pourrait se voir propulser, mais des fuites laissent aussi sous entendre que ‘ Zorro ‘ alias, l’homme des Iles,  Jacques Régis qui s’est retiré à l’Ile Maurice mais dirige entièrement en sous -main la FFSA, le sieur Deschaux qu’il a placé et imposé n’étant que son factotum, pourrait fort bien revenir en pleine lumière!

Un mot encore pour annoncer qu’auparavant ce vendredi 13 novembre, la FFSA a déjà convoqué une Assemblée générale de l’Autosport Academy pour révoquer Dominique Lunel, l’actuel Secrétaire général qui, vous l’avez compris, fait partie des frondeurs !

Mais au fait qui va voter?

Voici le tableau des fameux 42 grands électeurs et de la répartitions de leurs voix

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN- Thierry COULIBALY

LE TABLEAU DES GRANDS ÉLECTEURS ET LA RÉPARTITION DES VOIX

 

FFSA-La-repartirion-des-voix-pour-l-election-au-Comité-directeur

FFSA-La-répartition des voix pour l’élection au Comité directeur

NOTRE PRÉCÉDENT ARTICLE SUR LE RIFIFI A LA FFSA

http://www.autonewsinfo.com/2015/10/27/rififi-a-la-ffsa-dissolution-du-comite-directeur-programmee-le-lundi-16-novembre-173450.html

Evenements FFSA

About Author

gilles