SUSIE WOLFF: LE TEMPS ÉTAIT VENU DE RACCROCHER LE CASQUE

F1-2015-Team-WILLIAMS-SUSIE-WOLFF

 

 F1-2015-Circuit-de-Barcelone-Catalunya-WILLIAMS-MERCEDES-Susie-WOLFF-Photos-Antoine-Camblor.


F1-2015-Circuit-de-Barcelone-Catalunya-WILLIAMS-MERCEDES-Susie-WOLFF-Photos-Antoine-Camblor.

 

Seule femme en activité à piloter une monoplace de Grand Prix, l’Écossaise Susie Wolff, roulait ces dernières saisons comme pilote de tests, de réserve et d’essai chez Williams en Formule 1

Susie née Stoddart, devenue épouse de l’homme d’affaires Autrichien Toto Wolff, qu’elle a épousé en 2012 – actuel DG de l’écurie Mercedes AMG de F1- a annoncée cette semaine (Voir lien) qu’elle renonçait à poursuivre sa carrière, et mettrait un terme à celle-ci, dans quelques jours, au soir de la Course des Champions, épreuve organisée cette année à Londres.

 

F1-2015-Team-WILLIAMS-SUSIE-WOLFF

F1-2015-Team-WILLIAMS-SUSIE-WOLFF

 

Aujourd’hui, Susie se confie et fait le point sur ces belles années en sport automobile :

 

« Tellement de choses dans la vie se résument à un agenda. Particulièrement dans mon monde. Pour moi, le moment est venu de raccrocher mon casque et de considérer cela comme un jour.

La course des champions sera ma dernière course. J’ai commencé à 8 ans sur un parcours de kart sur la côte ouest de l’Écosse de sorte qu’il me paraît juste de terminer en représentant mon pays contre certains des meilleurs pilotes du monde.

Cela a été un voyage incroyable avec des hauts et des bas. Je me sens privilégié d’avoir transformé ma passion en ma profession.

J’ai été élevée par des parents brillants qui jamais une fois ne m’ont fait penser que le sport automobile était plutôt pour les garçons, que j’ai choisi un chemin inhabituel pour une fille. Ils m’ont inculqué à la conviction que je pouvais réaliser quoi que ce soit si j’étais déterminée et travaillais assez dur.

À 13 ans, le rêve et l’objectif est devenu la Formule 1. Oh, j’en ai été si proche. J’ai voulu et j’ai combattu très dur pour le réaliser sur cette grille de départ, mais les événements au début de cette année et l’environnement actuel en F1 tel qu’il est, cela ne se produira pas.

Mon instinct me dit qu’il est temps d’aller de l’avant. Le temps d’explorer de nouveaux défis et de me propulser dans de nouveaux environnements. En tant que sportif, il est toujours difficile de savoir quand arrêter mais pour moi, ce voyage a pris fin.

En regardant en arrière il y a des moments clés toujours remarquables. La finale du championnat du Monde de Karting, mon premier podium en Formule Renault, avoir été finaliste dans le BRDC la récompense annuelle du jeune pilote, mais je remercierai toujours ma bonne étoile pour ma grande coupure avec Mercedes Benz dans le championnat de Super-Tourisme allemand.

C’était ma chance. J’ai saisi l’occasion et j’ai relevé le défi. Elle a entraîné non seulement 7 grandes années, mais plus important encore, elle m’a amené à rencontrer un homme qui croyait en mes rêves, qui m’a poussé à être le meilleur que je puisse être et qui continue à m’inspirer chaque jour. Un homme que j’ai maintenant la chance d’appeler mon mari.

Ma progression dans la formule 1 est venue à représenter beaucoup plus qu’un pilote de course simplement en essayant d’atteindre le summum de ce sport. C’est aussi l’espoir qu’enfin il y aura peut-être de nouveau une femme sur la grille de départ. J’ai essuyé la vague, j’ai été excité par tout appui et combattu durement. Il y avait ceux qui voulaient que cela arrive. Et ceux qui ne voulaient pas.

Je peux seulement vous dire, j’ai donné tout mon cœur. Je pense que la F1 est prête pour une concurrente femme pilote pouvant effectuer des courses au plus haut niveau ? Oui. Je pense que c’est réalisable en tant que femme? Absolument. Mais ce jour, je ne pense pas que cela arrivera bientôt. Malheureusement non. Nous avons deux problèmes, pas assez de jeunes filles qui débutent le karting à un jeune âge et aucun modèle clair. Parfois, vous avez juste à le voir pour y croire.

Ce sont ces questions que je veux aborder. Je veux redonner quelque chose et aider la prochaine génération. Conjointement avec la MSA (Motor sport Association), nous allons lancer une nouvelle initiative visant à célébrer la femme qui réussit dans le sport automobile sur et en dehors de la piste de nos jours plus la mise en évidence à la prochaine génération que le sport automobile est une option pour elle. J’ai osé être différente, je veux inspirer les autres à faire de même.

En dehors de cela, je suis excité pour l’avenir. Avec la fermeture de cette porte maintenant, j’attends avec impatience l’ouverture de la prochaine. En avant et vers les cimes.»

 

Susie WOLFF-STODDART

Photos : Max MALKA- Antoine CAMBLOR- MARTINI

 

F1-2015-SUSIE-WOLFF-Equipe-WILLIAMS

F1-2015-SUSIE-WOLFF-Equipe-WILLIAMS

 

Voilà tout est dit, bien raconté, détaillé et expliqué.

Désormais, Madame Wolff va ouvrir une nouvelle page de l’album de sa vie et elle a récemment confiée à des proches qu’elle souhaitait à bientôt 33 ans – elle est née le 6 décembre 1982 – avoir des enfants!

Susie et Toto Wolff vivent à Ermatingen, un charmant village du canton de Thurgovie au nord de la Suisse et située sur le très réputé lac de Constance.

 

F1 2015 -SUSIE WOLFF - casque

NOTRE TOUT RÉCENT ARTICLE SUR L’ARRÊT DE SUSIE WOLFF

http://www.autonewsinfo.com/2015/11/04/susie-wolff-se-retire-du-sport-automobile-174105.html

 

F1-2015-MONTMELO-Team-WILLIAMS-MERCEDES-SUSIE-WOLFF-Photo-Antoine-CAMBLOR

F1-2015-MONTMELO-Team-WILLIAMS-MERCEDES-SUSIE-WOLFF-Photo-Antoine-CAMBLOR

 F1-2015-JEREZ-Presentation-Team-WILLIAMS-MERCEDES-et-de-ses-quatre-pilotes-les-deux-titulaires-BOTTAS-et-MASSA-et-les-deux-reservistes-Susie-WOLFF-et-Photo-Max-MALKA


F1-2015-JEREZ-Presentation-Team-WILLIAMS-MERCEDES-et-de-ses-quatre-pilotes-les-deux-titulaires-BOTTAS-et-MASSA-et-les-deux-reservistes-Susie-WOLFF-et-Photo-Max-MALKA

Evenements F1 Personnalités

About Author

gilles