MOTOGP 2015 : ROSSI CHAMPION C’EST POSSIBLE, RUQUIER C’EST INADMISSIBLE

 

LA MOTO QUI FAIT RÊVER ET L'AMATEUR QUI FAIT PLEURER

LA MOTO QUI FAIT RÊVER ET L’A(NI)MATEUR QUI FAIT PLEURER

 

Avant de vous rappeler dans quelles conditions Jorge Lorenzo et Valentino Rossi peuvent être champions du monde, un petit coup de griffe à un confrère sans doute trop célèbre et avide de gags à deux balles pour envisager même de vérifier les énormités sorties à l’antenne.

Comme son émission s’appelle « On n’est pas couchés » et qu’elle est sans aucun intérêt même quand on n’y parle pas de moto, un conseil à ce très richissime et illustrissime présentateur… aller se coucher !

Edito…

PAUVRE PISTE… AUX ÉTOILES!

LAURENT-RUQUIER

LAURENT-RUQUIER -Photo DR

 

On peut être présentateur à succès, auteur de pièces de théâtre ultra courues, propriétaire de théâtres et donc diffuseur de culture, craint et adulé de qui veut gagner un vote ou un centime,  et  aussi … ne pas savoir de quoi on parle !

Dans la liste de ses flops, qui doit être la partie la plus regardée de son émission « On n’est pas couchés », Laurent Ruquier a cité le coup de pied de Rossi à Sepang.

Je n’en veux pas à ce monsieur, que Gilles Gaignault  surnomme « le bateleur de parkings de Prisunic », de ne rien connaître à la moto, et d’ailleurs tant mieux, la moto n’a pas besoin d’amuseurs usés… jusqu’à la corde !  (Là il y a un jeu de mots tarmo totalement incompréhensible par le faux humoriste qu’il est…))

En revanche, si j’écris un jour ou si je fais un truc à la TV, ça m’arrive encore de temps en temps, sur un sujet que je ne connais pas, je bosse le truc, je demande leur avis à des potes qui connaissent, plusieurs avis toujours, règle de base du journalisme.

Or, on sait, tout le monde sait (sauf les ultras aficionados) qu’il n’y a jamais eu de coup de pied.

La vue aérienne ne laisse aucun doute à ce sujet, même pour un non initié, même pour un comique troupier.

Bref, la seule fois de sa vie où ce monsieur aura évoqué la moto c’est pour annoncer une connerie!

Je ne parle même pas de ses deux faire-valoir, qui sont probablement au courant, avant l’émission, de ce que va dire le boss en ouverture, ils eussent pu, eux, faire le boulot qu’il n’a pas fait, à savoir s’informer.

Parce qu’en plus de dire une connerie, Ruquier, toujours à la recherche d’un (bon ?) mot, a ajouté « En France on n’a pas de champions du monde de moto », justement l’année où l’on en a … onze, dont un en mondial de vitesse, celui de Johan Zarco.

Qui plus est victorieux cette saison de huit Grands Prix, un record absolu pour un pilote français !!!

Une demande, à Ruquier et sa bande d’admirateurs béats et payés pour être béats merci de nous oublier!

Car franchement , comment tolérer une telle fausse information!

Samedi prochain, Ruquier pourrait intégrer le tableau de ses propres flops et même mieux, carrément aux avant-postes en 1ère ligne !!!

Chiche?

Quand on passe sa vie à tailler les autres, il faut savoir accepter de s’en prendre une de temps en temps.

 

RETOUR A LA PISTE

C'EST L'UN OU C'EST L'AUTRE

C’EST L’UN OU C’EST L’AUTRE

 

On en revient à la vraie moto, celle qui fait vibrer, pas celle qui essaie de faire rire.

En principe, à moins que le tribunal arbitral aux sports n’en décide autrement, le titre se jouera donc à Valence, et ce dans une atmosphère électrisée, car en plus on est en Espagne, terre de moto comme l’Italie, mais qui n’a pour l’instant cette année aucun…  CHAMPION du monde et où Rossi trouvera peu de soutien populaire, pour ne pas dire qu’il va se faire siffler et insulter durant tout le week end.

Première règle, quelle que soit la place de Jorge Lorenzo, si Valentino Rossi arrive juste derrière lui, Rossi est CHAMPION du monde.

C’est pratiquement la seule carte à jouer pour Rossi, à suivre donc.

 

L'ORDRE D'ARRIVÉE DÉTERMINERA QUI EST CHAMPION DU MONDE

L’ORDRE D’ARRIVÉE DÉTERMINERA QUI SERA LE CHAMPION DU MONDE 2015 entre ROSSI et LORENZO !

 

Idem si Rossi termine devant Lorenzo mais là on est en plein délire ou le destin en a décidé ainsi.

On rêve quand même d’un Rossi parti dernier et finissant premier, mais dans le mot rêve il y a … rêve, c’est ça la m…

Dans les possibilités envisageables, il y a encore Lorenzo trois (en théorie derrière les Honda) car après leur saison 2015 ratée, sûr que les deux Espagnols Marquez et Pedrosa vont sacrément vouloir se racheter devant leur public, auquel cas Rossi peut finir quatre, cinq ou six, il sera encore Champion du monde.

C’est l’autre option envisageable mais elle suppose toujours que les Honda soient devant Lorenzo, ce qui serait très possible, mais du coup les deux pilotes de tête savent que leur victoire peut signifier que l’Espagne reste sans titre mondial cette année.

Pour Gilles Gaignault, la concurrence est telle entre les deux géants que sont HONDA et YAMAHA, que la, pas sûr que les pilotes REPSOL y attachent beaucoup d’importance…  s’occupant d’abord de leur cas et oubliant totalement le problème Lorenzo-Rossi !

Mon opinion est différente, je continue de penser que Honda, quitte à rater sa saison,  préfère un titre au rabais pour Lorenzo qu’une explosion mondiale que serait le titre de Rossi.

Retour aux statistiques: toutes les autres possibilités supposent que Lorenzo loupe carrément sa course, un tout droit sans chute par exemple, bref là on est dans les mains du destin.

  • Lorenzo termine quatre, Rossi peut finir  6°,7°,8° ou 9°
  • Lorenzo arrive cinq, Valentino Rossi peut finir  7,8,9,10, 11
  • Lorenzo arrive six, Rossì peut finir douze.
  • Si Lorenzo arrive sept, Rossi peut finir treize
  • Si Lorenzo arrive huit,  » Dottore » peut terminer quatorze.
  • Si Lorenzo arrive neuf, Rossi peut terminer dernier.

 

OH HAPPY DAYS!

OH HAPPY DAYS!

Avec l’ami Gilles, on y croit encore car Valentino Rossi est un MYTHE, un DIEU vivant, une ICONE, un MONUMENT, une CATHÉDRALE, un GÉANT.

Un pilote  » hors norme »‘ à 39 ans, alors qu’il a déjà été sacré CHAMPION du Monde à …9 reprises !

Troisième palmarès mondial de toute l’histoire de la moto après Agostini et Nieto.

Tu auras compris lecteur que nous sommes totalement de mauvaise foi, chose que nous assumons, nous faisons ce métier depuis assez longtemps pour continuer d’affirmer que les sports mécaniques ont besoin de légendes.

Fangio, Senna, Prost, Agostini, Nieto, Read, Hailwood, pour ne parler que d’eux,  ont tracé cette légende, Rossi y est déjà, et notre envie est qu’il y reste.

Ensuite Lorenzo et Marquez auront des années devant eux pour essayer d’entrer dans les tables de marbre des sports mécaniques.

Et nous les soutiendrons évidemment, cette année, la légende c’est Rossi, l’an dernier c’était Marquez  (et Rossi, déjà…).

 

Jean Louis Bernardelli

Photos :  MOTOGP et FFM. 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis